Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Le Diablo

ukraine-carte

Ce qui se passe en Ukraine est révélateur des tensions internationales. Quelles sont les raisons profondes qui déterminent un tel affrontement ? En apparence, un bloc occidental « démocrate et libéral », composé des USA et de ses fidèles alliés européens, affronterait des régimes dictatoriaux sans foi ni loi qui s’imposeraient aux peuples par la force et la contrainte. Dans ce camp sont visés la Russie et ses alliés, La Chine, l’Iran, la Syrie, le Venezuela et quelques autres de pays dans le Monde.

 

Le camp occidental n’a pas de leçons de démocratie à donner. La liste est en effet très longue des interventions où il a bafoué les droits des peuples en les passant au fil de l’épée. De l’Amérique du sud, à l’Afrique en passant par le Moyen-Orient, l’Europe et l’Asie les victimes de ses crimes se comptent par dizaine de millions. Rappelons nous : les guerres de conquêtes coloniales, les coups d’État fomentés contre les régimes progressistes en Indonésie, au Chili, au Venezuela pour n’en citer que quelques-uns, les embargos illégaux contre Cuba et l’Iran… deux guerres mondiales, la guerre de Corée, la guerre du Vietnam, la guerre d’Algérie, l’intervention de Suez et plus près de nous les interventions militaires de l’OTAN en Yougoslavie et en Libye, les interventions de la France sous-traitant de l’impérialisme US en Afrique, l’aide aux mercenaires pour détruire l’État syrien, le soutien indéfectible à l’État d’Israël dans sa politique coloniale, les guerres d’Irak et d’Afghanistan… La liste est longue très longue.

 

 

Après la défaite de l’Union Soviétique, les idéologues de l’impérialisme nous ont abreuvés de leur pensée : Le Monde devenait, à leurs yeux, enfin pacifique car la menace du communisme avait disparu. Il faut croire que le cadavre bouge encore, car la recrudescence des actions militaires et l’agressivité de l’impérialisme n’ont fait qu’augmenter. En fait, la fin de l’URSS a ouvert un nouveau front de conquête pour les impérialismes dominants. En Europe de l’Est, la Communauté Européenne en conjonction avec les USA et leur bras armé l’OTAN a réussi dans un premier temps à démanteler les démocraties populaires et à mettre leur peuple sous la domination du grand capital, en particulier allemand.

 

 

Mais en Europe cette politique expansionniste vers l’Est se heurte à des facteurs de résistance. La Russie comme la Chine, se caractérisent aujourd’hui par un développement de type capitaliste qui engendre un comportement impérialiste. Pour autant, elles n’en sont pas devenues des succursales de l’Occident. Elles entendent exprimer leurs besoins nationaux dans la concurrence internationale capitaliste. Elles développent une politique d’État visant à défendre leurs intérêts nationaux et de puissances en préservant leur indépendance nationale.

 

 

En Russie, comme en Chine des forces importantes pèsent dans le sens d’une recomposition d’un État capitaliste jouant un rôle économique déterminant, c’est vrai aussi en Biélorussie et même en Ukraine. C’est pourquoi d’ailleurs les occidentaux cherchent à liquider ces points d’appui de reconstruction d’un espace Euro asiatique qui existait à l’époque soviétique et que porte à nouveau aujourd’hui la direction de l’État russe. En Ukraine, les USA et la CE appuient les forces les plus réactionnaires et fascisantes pour en finir avec toute perspective de changement au service du peuple.

 

 

Le parti Communiste d’Ukraine est la première victime de cette politique d’éradication de la contestation sociale. Ce parti est victime d’une interdiction de fait dans la partie occidentale de l’Ukraine. À cela, Fabius et Hollande, ces « grands démocrates devant l’éternel » ne trouvent rien à redire, au contraire ils glorifient les néo-nazis de Kiev. Parce qu’ils ont besoin de mettre au pas le peuple ukrainien en le faisant passer sous les fourches caudines du FMI et cela pour mieux l’exploiter, les USA et la CE apportent leur appui à un pouvoir illégitime à Kiev, pouvoir auto proclamé à la suite d’un coup d’État organisé et assisté par les occidentaux. Ces derniers espèrent que ce « pouvoir » à leur solde, permettra rapidement l’intégration de l’Ukraine au bloc occidental avec en particulier l’extension du champ d’action de l’OTAN. Il est significatif que le redéploiement des forces de l’OTAN en Europe désigne la Russie comme ennemi et prépare son isolement.

 

En donnant un coup d’arrêt à cet expansionnisme impérialiste, la Russie signifie la limite qui lui semble tolérable au risque de se trouver en position de faiblesse stratégique. Elle signifie aussi qu’il ne peut y avoir un Monde unipolaire sous la houlette des USA et de la CE. De ce point de vue, l’attitude de la Chine, relativement discrète sur l’affaire de la Crimée  l’on peut comprendre pourquoi dans la mesure où les USA qui en font leur concurrent et ennemi numéro 1 cherchent à l’affaiblir en appuyant les mouvements séparatistes en son sein n’en reste pas moins attachée à une vision multipolaire du Monde capitaliste, voisine de celle de la Russie, en défendant ses propres intérêts régionaux et internationaux.

 

 

C’est donc bien dans l’affrontement des impérialismes qu’il faut rechercher les causes profondes des tensions qui se multiplient dans le Monde. Ignorer cette réalité, c’est laisser le terrain libre aux forces du capital, aux forces impérialistes. Cela implique pour les révolutionnaires de ne rien lâcher dans la lutte des classes à l’échelle de la Nation et dans le même temps d’exprimer leur solidarité internationaliste avec les forces qui luttent pour les indépendances nationales, pour débarrasser le Monde du capitalisme et de l’impérialisme.

 

source : www.sitecommunistes.org

 

 

Commenter cet article