Sous la pression (à Kiev on dit la "surveillance") des milices des extrémistes fascistes du "Parvy Sektor". Ceux-ci ont obtenu de la Rada (le parlement ukrainien qui a pris la totalité du pouvoir officiel entre ses mains le 21 février 2014) deux victoires :

1- L'annulation de la loi linguistique de 2012 qui autorisait les assemblées régionales à déclarer "langue régionale" celle qui est parlée par au moins 10 % de la population de la région. Ce statut de langue régionale permettait aux citoyens russophones de ces localités de faire leur démarches administratives en russes, de recevoir des enseignements en russe et cela permettait aux assemblées régionales et locales de délibérer en russe.

ukraine-russophone.jpg

2- La nomination d'un représentant du parti nationaliste extrémiste "SVOBODA" (dont il faut rappeler que les membres défilent chaque 28 avril à LVOV en souvenir de la création de la division SS "galitchina" dont le chef a annoncé lundi le dépôt d'un projet de loi portant interdiction de l'idéologie communiste en Ukraine) Oleg MAKHNITSKI. Celui-ci est député, avocat d'affaires et ancien procureur dans la ville de LVOV, dans l'ouest du pays. Pour Forbes Ukraine il est l'un des hommes d'affaires financeurs de la droite radicale ukrainienne.

ukraine-svoboda

La démocratie a vraiment pris le pouvoir en Ukraine et on a rompu avec l'oligarchie corrompue....!!!

 

Sources :

http://www.pravda.com.ua/rus/news/2014/02/24/7016049/

http://forbes.ua/nation/1342423-biznesmeny-radikaly-budushchie-deputaty-ot-vo-svoboda-s-predprinimatelskoj-zhilkoj

 

Le 25 février 2014

source: http://lemonderusse.canalblog.com/