Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Le Diablo

PC-ukraine

ukraine-carte

Traduction MA pour http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/



Que de confusion sur les événements dans l'est de l'Ukraine, avec des « républiques populaires » auto-proclamées du côté de Donetsk … mais aussi une floraison de drapeaux russes, le spectre du rattachement qui montre qu'il s'agit encore d'un jeu entre grande puissance, un partage du gâteau, une division de l'Ukraine qui ne profiteront en aucun cas aux peuples.



Pour comprendre, lisons la position du Parti communiste d'Ukraine (KPU), troisième force du pays, la seule réellement engagée du côté de l'unité nationale, du côté des travailleurs d'Ukraine.



Encore une fois, avec courage, constance, fidélité à ses engagements, le KPU réaffirme sa position sans hésiter dans cette intervention au Parlement du 8 avril à accuser les ir-responsables nationalistes de cette situation, dénoncer avec ironie leur plan qui ressemble à s'y méprendre à celui des grandes puissances, et d'abord celui de la Russie. A lire.



Intervention au Parlement ukrainien, le 8 avril, de Petro Simonenko – député et secrétaire-général du Parti communiste d'Ukraine :



Chers collègues, chers citoyens d'Ukraine,



je tiens à exprimer ici la position de notre parti par rapport à l'évolution de la situation à l'Est de l'Ukraine, elle est très grave, elle menace l'intégrité territoriale de notre pays.



L'escalade des tensions ne fera qu'exacerber ces contradictions, et il faut passer des crises d'hystérie au bon sens rationnel dans l'évaluation des événements qui se produisent à l'est de l'Ukraine. Et surtout répondre à la question : qu'auraient pu faire les autorités ukrainiennes pour empêcher ce qui se produit à l'est ?



Nous allons commencer par l'analyse des revendication des citoyens, de ces résidents ukrainiens vivant à Donetsk, Luhansk, ainsi que dans d'autres régions, qui sont sortis dans la rue et qui demandent que leurs droits soient respectés.



Ils demandent depuis longtemps déjà, dès les premières années de l'indépendance ukrainienne, à ce que l'Etat prenne une position de défense de la langue russe, que la pratique des référendums locaux s'impose pour protéger leurs droits et leur façon de concevoir leur culture, leur histoire, leur évolution.



Et bien sûr ce qui est à l'ordre du jour aujourd'hui : la fédéralisation de l'Ukraine.



Quel retour du côté du gouvernement ukrainien ? Il ne veut pas les entendre, les ignore. Et cela commence par ailleurs par les mots que l'on plaque sur l'interprétation autorisée des événements dans le Donbass, on les accuse maintenant du crime de séparatisme.



Vous savez, j'ai envie de faire monmea culpa et de m'excuser auprès de vous. J'ai toujours affirmé qu'on avait affaire à des nationalistes pro-occidentaux et pro-américaine, défendant leurs intérêts. Mais je me trompais.



Messieurs, vous semblez oublier qui a commencé à occuper les bâtiments officiels, et quand ? Qui s'était emparé des commissariats, des dépôts d'armes, répandant dans tout le pays des milliers d'armes dans les mains de ceux qui ont créé de véritables bandes armées dans tout le pays ?



Vous voudriez que je vous donne un exemple de scénario probable ?



Ainsi, il s'avère que ce que vous avez facilité, ce n'est pas le scénario américain mais bien celui de la Fédération de Russie : détruire l'indépendance de l'Ukraine, la diviser puis la piller.



Vous nous avez bien montré cela. Les citoyens savent aujourd'hui ce qu'il en est vraiment, car vous ne cessiez de vous dire menacés par les forces de sécurité, des hommes armées, c'est eux que vous lancez désormais contre ceux qui veulent défendre pacifiquement leurs droits.



Vous agissez ainsi dans le but d'intimider les gens, vous arrêtez la population, vous avez déchaîné une guerre contre l'opposition, contre ceux qui pensent différemment.

Commenter cet article