Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel LeDiablo

Un militant "EuroMaïdan" dépouillé, nu, pris au piège a fait le tour des médias et provoqué l'hystérie des bien-pensants occidentaux. Les médias ont commenté l'affaire comme «fasciste» et a provoqué une tempête de haine. Mais ces actions sont fausses et révélées dans le journal communiste Vremia.ua - extrait et traduction Nico Maury

Ukraine : Un militant nu et torturé ? Une mise en scène de "l'opposition"
Le public exige de connaître les policiers coupable d'intimidation ?

Une personne a été reconnue en uniforme de la police, avec les épaulettes de lieutenant, et un bonnet rayé, en train de commettre un "bizutage", cette personne c'est Andrei Dubovik. Un ancien des forces spéciales, qui a servi à plusieurs reprises pour le ministère de l'Intérieur, le renseignement militaire et les services de sécurité. Il est actuellement un des responsable de la sécurité du parti «Patrie» (le parti de Ioulia Tymochenko).

Une enquête plus approfondie amène à Andriy Kozhemyakin. Dans ses temps libres, Andriy participe à des tournages TV. Il s'agit d'une photo où il joue le rôle d'un expert médico-légal dans "La bataille des médiums" sur le canal «STB». C'est Andriy Kozhemyakin qui a recruté Andrei Dubovik.

 

Ukraine : Un militant nu et torturé ? Une mise en scène de "l'opposition"
Andriy Kozhemyakin est un maître de judo. Il a fait son service militaire dans le département spécial du KGB, chez les sniper. Il a ensuite travaillé pour le renseignement criminel auprès du ministère de l'Intérieur, puis dans les forces de police spéciales "Falcon", il est aussi un responsable du parti de Ioulia Tymochenko. Andrei Dubovik est issue du renseignement militaire, et a terminé sa carrière comme Major au SBU (ex-KGB en Ukraine). Il a travaillé dans la sécurité privée dont quelques mois aux États-Unis.

Maintenant Andrei Dubovik travaille pour le parti de Ioulia Tymochenko "patrie". Et apparemment, son travail est mené avec succès, en aidant à mettre en œuvre cette "opération spéciale" cynique.

Maintenant sur la victime. Si il a été «détenu», comment se fait-il qu'il soit apparu dans le bâtiment de la "Fédération des syndicats" (occupé par les partisans "EuroMaïdan") et pas en prison, comme tous les autres détenus? L'appareil photo ne rend pas compte de l'environnement, pour une raison simple, la photo fait mentir les "fausses" victimes.

 

Ukraine : Un militant nu et torturé ? Une mise en scène de "l'opposition"
Une autre militante "EuroMaïdan" avoue avoir menti sur son enlèvement par la police (Ria Novosti)

Une militante du mouvement de protestation en Ukraine a avoué avoir menti sur son "enlèvement" par la police afin de recevoir une récompense promise pour ce mensonge, rapporte un communiqué mis en ligne mercredi sur le site du ministère ukrainien de l'Intérieur.
"La prétendue victime a avoué qu'elle avait fait une fausse déclaration dans les médias à la demande d'un inconnu prénommé Andreï. Ce dernier avait promis à l'intéressée une récompense de 500 hryvnias (environ 42,3 euros) si elle acceptait de raconter devant une caméra l'histoire qu'il allait lui fournir. Cette histoire du faux enlèvement de la militante a par la suite été diffusée sur la chaîne Hromadske.tv", lit-on dans le communiqué.

Depuis 24 janvier, des médias ukrainiens ont régulièrement diffusé une information selon laquelle la volontaire médicale du mouvement de protestation Alexandra Khaïlak (19 ans) avait été enlevée par des policiers lors d'un contrôle d'identité à la gare ferroviaire de Kiev. L'enquête ouverte sur cet incident a établi que ce jour-là, la victime présumée ne se trouvait pas à la gare, mais sur la place de l'Indépendance.

Alexandra Khaïlak a déclaré ne pas avoir reçu la somme promise, le "commanditaire" de cette provocation ayant disparu sans laisser de traces. Le communiqué souligne que l'intéressée a déjà été condamnée à deux reprises pour vols.

Commenter cet article