Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

ukraine-sans-crimee

L’élection présidentielle en Ukraine à la suite du coup d’État a donné comme gagnant un milliardaire, roi du chocolat » Petro Porochenko. Elle s’est  déroulée sur fond d’une grave crise sociale, économique, nationale et politique. L’abstention a été massive, plus de 40%, en particulier dans le Donbass où pratiquement aucun électeur n’a voté. Si Porochenko dans son discours a tenté de rassurer les ukrainiens sur leur avenir en ménageant Moscou, il ne faut pas oublier que cet oligarque qui s’est enrichi, comme les autres, en pillant la propriété sociale est une marionnette au main des USA et qu’il a pour mission de faire en sorte que l’Ukraine rejoigne dans les meilleurs délais l’Union Européenne et l’OTAN. Au-delà des discours rassurants, Porochenko continue et aggrave la répression et la guerre contre la population d’un Donbass en révolte contre la politique des oligarques. Cette guerre contre le peuple a déjà fait des centaines de morts surtout parmi les civils, ce qui n’émeut pas les chancelleries occidentales qui crient au génocide partout dans le monde sauf évidemment là où ces pays mènent des guerres dans l’intérêt du grand capital.



Ce qui inquiète en premier lieu les maîtres de Kiev et leurs chiens de garde fascistes, c’est le fait que dans le Donbass, au-delà des revendications sur la fédéralisation de l’Ukraine, un mouvement contre l’oligarchie se dessine et conteste son pouvoir. Ils veulent liquider cette révolte populaire qui met en cause fondamentalement l’orientation d’une Ukraine capitaliste dominée par les USA et l'Union Européenne. Déjà, le FMI, la Banque Centrale Européenne appellent le gouvernement ukrainien à serrer la vis au peuple et à liquider les derniers acquis du socialisme. À leurs yeux l’Ukraine doit être « colonisée » et servir de marche pied à l’offensive contre la Russie et au delà la Chine. Dans cette bataille pour la conquête à l’Est la Russie est un obstacle aux visées impérialistes.



Si cette dernière a réagi vivement dans l’affaire de la Crimée et cela pour des raisons stratégiques, celles de sa présence dans la Méditerranée et l’Orient, sa réaction dans la dernière période est des plus mesurée. Pour comprendre cette retenue, il faut avoir à l’esprit la nature même du système social et politique qui règne en Russie. Il s’agit d’un système capitaliste dominé par une oligarchie et un État qui entend créer les conditions de la renaissance de sa puissance. Ce n’est donc pas un affrontement entre systèmes sociaux différents, mais un affrontement entre puissances pour s’accaparer des richesses et préserver les siennes propres. Cette situation conduit la direction russe à un grand écart entre sa volonté d’être une puissance mondiale et sa fragilité interne du fait qu’elle s’appuie sur des forces sociales qui veulent voir augmenter leur part du butin face à une population salariée paupérisée.

 

Les USA connaissent cette fragilité et s’emploient à créer les conditions d’un changement politique en leur faveur en Russie même et dans sa périphérie. Ainsi l’affaire de l’Ukraine ne s’est pas jouée en quelques jours, mais c’est le résultat d’un travail méthodique de plus de vingt ans où les financements ont coulé à flots en particulier par l’intermédiaire d’ONG (Organisations Non Gouvernementales). Dans l’avenir immédiat, rien ne semble modifier la trajectoire du renforcement de l’OTAN en Europe, cependant, il est trop tôt pour discerner si les mouvements profonds de repartage impérialiste en Europe et dans le Monde trouveront des limites dans l’activité des forces révolutionnaires et des États luttant pour leur propre indépendance.

 

Correspondance Kiev


SOURCE:            

www.sitecommunistes.org

Commenter cet article