Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Le Diablo

systeme-capital001.jpg

Agé de 49 ans Frédéric LEMOINE est président du directoire DE WENDEL depuis 2009 après avoir été directeur adjoint  du cabinet de  Jacques Barrot au Ministère du Travail puis secrétaire général adjoint de l’Elysée sous Jacques Chirac. C’est donc un dirigeant politique et industriel de haut niveau qui tranche de tout avec l’autorité que lui confère sa place dans le monde capitaliste.

 

Dans une interview au journal financier « Les Echos », il annonce d’entrée «  J’en ai assez d’entendre parler de patriotisme économique à tout bout de champ… Il ne faut pas être surpris que des entreprises décident de placer leurs sièges sociaux hors de France ».

 

Il poursuit « Il faut avant tout laisser les entreprises s’occuper des entreprises…  Les pouvoirs publics ont déjà suffisamment à faire pour ne pas aller se mêler de la vie des entreprises… C’est aux actionnaires et aux dirigeants d’Alstom de décider de son avenir… Les entreprises (il ose ajouter : comme les citoyens !!) doivent être libres ».

 

A la question : « Que les grands fleurons français soient devenus des proies ne vous préoccupe-t-il pas ? », il répond, méprisant : « C’est une idée française de penser que les entreprises françaises sont immuables ».  

 

En 2013 les entreprises ont reçu de l’Etat 200 milliards d’exonérations fiscales et de cotisations sociales, auxquels il faut ajouter 20 milliards de crédits d’impôts. En 2014, elles percevront 35 milliards de plus.

 

GATTAZ déclare : «  Les chefs d’entreprises verseront si bon leur semble, des dividendes à leurs porteurs de titres avec cet argent ». En 2013 les entreprises du CAC 40 ont distribué 43 milliards aux actionnaires, soit trois fois la somme investie dans l’industrie française. (Il faut avant tout laisser les entreprises s’occuper des entreprises ». F. Lemoine).

 

Hollande a décidé 50 milliards d’économies sur les dépenses publiques, sur les prestations sociales, la Sécurité Sociale, les salaires des fonctionnaires, les retraites, l’assurance chômage, les collectivités locales…

 

Le même Lemoine constate avec plaisir que le gouvernement socialiste a évolué sur les entreprises ces derniers mois. « On parle maintenant  de les soutenir c’est tant mieux » se réjouit-il tout en lui proposant d’aller plus loin et d’y aller plus vite. C’est exactement ce que Wall et son gouvernement viennent d’annoncer !

 

« Je veux un Etat stratégique en accord et en lien avec les chefs d’entreprises »  déclarait M. Le Pen au Figaro dès 2012. Aujourd’hui on peut lire sur son site : « Les entreprises souffrent de la faiblesse de leurs marges et de leurs profits nets »

 

UMP, Parti socialiste et alliés au gouvernement, Front national, tous sont au service du capitalisme, quelles que soient leurs déclarations. Le Front de gauche avec le PCF ne parle jamais d’en finir avec ce système capitaliste.

 

Les intérêts du capital et ceux du travail sont inconciliables, on ne « dialogue » pas avec le capital, on le combat jusqu’à l’abattre.

 

Seule la lutte de classe contre les grands groupes capitalistes et les gouvernements à leur service, une lutte sans compromis, rejetant les fausses solutions peut imposer des changements.

 

source: www.sitecommunistes.org

 

Commenter cet article