Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Le Diablo

Front-de-Resistance-Populaire-a-l-Eurocolonialisme-ukra.jpg


Résolution lue et adoptée par acclamation au cours de la cérémonie du 9 mai à Kiev (traduite par Marianne)

http://front-fnse.org/novosti/glavnye-novosti/4991.html

Ici, dans la ville héroïque de Kiev, devant le Mémorial au Soldat inconnu et la Flamme éternelle, nous, représentants des partis et associations unis au sein du Front de Résistance Populaire à l’Eurocolonialisme, célébrons cette immense fête de toute l’humanité progressiste, le Jour de la Victoire sur l’aggresseur germano-fasciste.

 

 

Il y a 70 ans, le grand peuple soviétique, unissant les efforts de l’Armée rouge, des partisans, des militants clandestins et des travailleurs de l’arrière, ont infligé une défaite totale aux hordes fascistes et à leurs comparses qui occupaient notre patrie et massacraient sauvagement notre peuple.

 

Il y a 70 ans, l’Ukraine a été libérée du joug germano-fasciste. La défaite des hitlériens, de leurs alliés et de leurs comparses sur le territoire de l’URSS a été une contribution décisive à la libération de l’Europe et de toute l’humanité de la peste brune.

 

La victoire du peuple soviétique a été déterminée par le fait que des gens de différentes nationalités et croyances formaient une famille harmonieuse. L’État et la patrie était également chers au cœur de chaque soviétique. Le pouvoir en URSS émanait du peuple et était au service du peuple ; la terre, les ressources naturelles, les usines et les fabriques, les banques, les hôpitaux, les écoles et les universités, tout appartenait à l’État, et par conséquent au peuple.

 

C’est pourquoi, quand l’ennemi a attaqué l’Union soviétique, il était clair pour tout le monde qu’il était venu pour tuer et asservir les gens, pour s’emparer du pouvoir et des biens. Et tous se sont soulevés contre l’ennemi.

 

 

Après la marche victorieuse des nazis allemands à travers l’Europe et la soumission des pays et peuples européens, en URSS les hitlériens ont été confrontés à une résistance inouïe, à l’héroïsme massif et sans précédent de nos pères et grand-pères. La forteresse de Brest, la bataille de Moscou, Stalingrad, le saillant de Koursk, Odessa, Kertch, Sébastopol, la libération de Kiev, sont des témoignages parmi d’autres d’un héroïsme que l’on n’avait jamais vu nulle part auparavant.

 

Malheureusement, sur le territoire de l’URSS se sont trouvés également des traîtres qui sont allés servir les hitlériens. Obéissant au plan des nazis allemands, avec leur argent, avec leurs armes, au sein des troupes de la Wehrmacht, de l’Abwehr, des SS, des bataillons punitifs, ces supplétifs hitlériens ont accompli des crimes abominables contre notre peuple.


En ce qui concerne l’Ukraine, il s’agit de l’OUN, de l’UPA et de leurs formations militaires. Leurs chefs Konovalets, Melnik, Choukhevitch, étaient des agents de l’Abwehr. Les nationalistes ukrainiens s’étaient mis au service de l’Allemagne hitlérienne. Cela est prouvé de manière irréfutable par les matériaux du tribunal militaire de Nuremberg. Le tribunal des peuples a condamné les collaborateurs et les a jugés coupables de tous les crimes commis en collaboration avec les nazis allemands.

 

Et ici, devant la flamme éternelle, nous déclarons : nous nous souvenons que 27 millions de Soviétiques, dont 5,4 millions d’Ukrainiens, morts durant la guerre, ont été les victimes des crimes commis en commun par les nazis allemands et ukrainiens. Nous n’oublierons jamais ces crimes et nous ne les pardonnerons jamais !

 

En ce Jour de la Victoire, nous constatons avec tristesse que 69 ans après notre grande Victoire, les néonazis ukrainiens, suite à un coup d’état armé, se sont emparés du pouvoir en Ukraine. Il s’agit de la même cinquième colonne qui depuis les années 30 du siècle dernier s’était mise au service de l’Allemagne hitlérienne, et qui après sa défaite dans la deuxième guerre mondiale a repris du service au sein de la CIA américaine et du MI-6 de Grande-Bretagne.


Les continuateurs de Bandera, Choukhevitch et Konovalets qui ont pris le pouvoir à Kiev ne servent pas leur peuple, mais les impérialistes des USA et de l’UE. Ils ont déclenché une guerre contre notre peuple, et mené des opérations punitives au sud-est de l’Ukraine. C’est ainsi qu’ils metent en œuvre leur politique ouvertement nazie de « l’Ukraine pour les Ukrainiens », « Egorgeons les Moskals!», « Gloire à la Nation – mort aux ennemis ! ». Slaviansk, Kramatorsk, Marioupol, Donetsk, Lougansk, sont les cibles de leurs opérations punitives.


Les atrocités commises par les monstres nazis à Odessa ont révolté le monde entier !

 
Le président des USA B. Obama, la chancelière d’Allemagne A. Merkel, le président de la France F. Hollande se sont couverts de honte pour l’éternité par leur collusion avec les nazis ukrainiens et la justification de leurs crimes contre notre peuple.

 
 

Ici, devant la flamme éternelle, depuis la ville héroïque de Kiev, nous nous adressons à tous les Européens : quand vous élirez les députés au Parlement européen, ne votez pas pour les partis qui ont soutenu l’Euromaidan de Kiev, justifié le coup d’état accompli par les néonazis ukrainiens, et couvert leurs crimes. Nous vous prévenons : si vous n’écartez pas de la politique européenne ceux qui ont soutenu les néonazis ukrainiens, demain le malheur viendra dans vos pays et vous aurez vos Odessa, Slaviansk, Marioupol.

 

Nous croyons que l’humanité progressiste fera preuve de sagesse et trouvera en elle-même les forces pour débarrasser la communauté mondiale du nazisme, du fascisme et du racisme. Nous nous adressons à vous depuis Kiev, la capitale de l’Ukraine, prise dans le feu de la guerre civile : protégez la paix ! Honorez toujours le nom de la victoire ! Souvenez-vous des exploits de chaque soldat de la Seconde guerre qui s’est battu contre le fascisme !


Front de Résistance Populaire à l’Eurocolonialisme : Parti socialiste progressiste d’Ukraine, Parti « Russie kiévienne », Parti des travailleurs d’Ukraine (marxiste-léniniste), « Union des confréries orthodoxes d’Ukraine », ZUBR (pour l’union de l’Ukraine, la Biélorussie et la Russie).


Prises de parole : Vitrenko (PSPU), Bondartchouk (PTU-ml), Loukiannik (UCOU), Mazour (ZUBR), et Popov (capitaine de réserve)


Traduit par Marianne Dunlop (Note importante : le site du PSPU déclare « les partisans de Vitrienko ont sauvé l’honneur de Kiev »… il ne faudrait pas oublier que le PCU a également organisé une manifestation de masse le même jour au même endroit, mais pas à la même heure)

 

SOURCE: HISTOIRE ET SOCIÉTÉ

Commenter cet article

C
<br /> MERCI MARIANE POUR LA TRADUCTION.GLOIRE ETERNELLE AUX PEUPLES DE L'URSS......................<br />
Répondre