Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

1968-1990. Ces années marquent un tournant décisif dans l’histoire ouvrière et industrielle française : fermeture des usines, licenciement de masse des ouvriers, disparition de la machine-outil… Le département de la Seine-Saint-Denis, l’un des plus importants sites industriels français, est touché de plein fouet.


Joël Biard, militant CGT, a vécu de l’intérieur cette période de l’histoire. À la fois acteur et témoin, il dresse dans Un engagement ouvrier, Syndicaliste CGT en Seine-Saint-Denis (1968-1990) le portrait de ces années de lutte, de résistance, de grèves pour sauvegarder cette industrie qui nous manque cruellement aujourd’hui. Un document d’une précision rare sur l’action d’un militant ouvrier au cœur de la crise.

Livre-engagement-ouvrier.jpg

Un engagement ouvrier

Syndicaliste CGT en Seine Saint-Denis

(1968-1990)

Joël Biard

20 euros - 272 pages

 

Disponible en librairie ou en ligne

Par exemple decitre.fr

---------

Après une enfance et une adolescence normandes, Joël Biard débarque au début des années 1960 à Paris et devient apprenti électricien dans une entreprise du bâtiment. Son itinéraire bascule avec son engagement dans l’action syndicale au sein d’une entreprise du bâtiment en Seine‐Saint‐Denis. Il est jalonné d’événements forts : grèves d’Aulnay Citroën, bataille de la machine‐outil, manifestations agitées, occupations d’usines. Ce chemin le mènera à la direction de l’Union départementale CGT, avec luttes de terrain, orientations de congrès et réflexion permanente sur les outils de lutte syndicale, leur conception et leur adaptation permanente au service des salariés.


Entre le mouvement social de mai 68 et le changement politique en Europe de 1990‐1991, le jeune département de la Seine‐Saint‐Denis, créé en 1966, connaît des bouleversements industriels, sociaux et politiques de très grande ampleur. Sous Georges Pompidou, Valéry Giscard d’Estaing et François Mitterrand, les usines ferment, la finance progresse, le chômage s’installe durablement.


Dans ce département à forte tradition ouvrière et à direction communiste, la CGT va livrer bataille à la stratégie du déclin des industries, marquer des points, subir des revers, tirer les leçons. Un engagement ouvrier retrace avec précision, dates et chiffres à l’appui, cette période de vingt deux ans. La chronique ajoute aux faits une galerie de portraits où se croisent militants de gauche, responsables patronaux, élus locaux et nationaux, flics et voyous. Ce récit de deux décennies décisives est celui d’une résistance à la disparition d’un tissu industriel dense qui manque cruellement aujourd’hui.

 

Joël BIARD, né à Granville en 1945, arrive en région parisienne en 1960. Ouvrier électricien, il devient délégué CGT de l’entreprise qui l’emploie, milite à l’Union syndicale de la construction puis à l’Union locale d’Aulnay-sous-Bois. Il prend également des responsabilités locales et départementales au PCF, dont il est toujours militant. En novembre 1974, Joël Biard est élu secrétaire général de l’Union départementale CGT de Seine-Saint-Denis. Il le reste jusqu’au début 1990, où il prend la direction de l’Union régionale Île-de-France CGT jusqu’en 2004. Il est président depuis 2006 de l’Institut d’histoire sociale CGT Île-de-France.

 

Editions de l’Atelier 

 51-55 rue Hoche 

94200 Ivry sur Seine – tel 01 45 15 20 20

www.editionsatelier.com


 




Commenter cet article