Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel LeDiablo

comité-Valmy

POUR UNE FRANCE INDEPENDANTE 

UNE NATION SOUVERAINE

 UNE REPUBLIQUE SOCIALE


****

 

CONTRIBUTION D’UN COMMUNISTE, MEMBRE DU COMITE VALMY, A L’ELABORATION D’UN PLAN DE RUPTURE AVEC LA DICTATURE DE L’OLIGARCHIE FINANCIERE ET INDUSTRIELLE

 

Ouvrir une alternative à la société dans laquelle nous vivons, ne peut viser à rédiger un programme "électoral". Ce qui est nécessaire, c’est la "projection" publique d’un autre « avenir » pour la France et les Français..


La société, telle que je la préconise, a pour vocation première de satisfaire les besoins collectifs et personnels de la population.


Et de citer, sans en faire une liste exclusive, la santé, l’école, le logement, la satisfaction des besoins alimentaires pour tous, les transports...

 

Si je ne cite pas "l’emploi", c’est que la résorption du chômage serait progressivement résolue par la réalisation des objectifs prioritaires, définis ci-dessus.


Et non par des mesures techniques spécifiques..


La satisfaction progressive des besoins rappelés plus haut nécessite un appel massif de main d’oeuvre diversifiée et qualifiée de grande ampleur, d’où réduction du chômage. Ce qui suppose une politique de formation professionnelle rémunérée dans tous les secteurs concernés.

 


Cela conduit à la mise en oeuvre délibérée d’un ré-industrialisation systématique de la France (dans le secteur de la machine-outil, en premier, mais aussi dans le bâtiment, les sources d’énergie, les matériels de transport etc....).

 

Le coût très élevé de cette stratégie devrait conduire à mettre en place une politique financière permettant de réaliser ces objectifs.

 

Pour cela, il est évident de prendre en compte la capacité de nuisance de l’ennemi de classe : le capital.


Aujourd’hui, l’oligarchie financière et industrielle (étroitement imbriquées) est aux commandes et détient toutes les manettes de l’économie.


Il faut lui retirer tous les moyens de nuire.


D’abord, en rendant à la Nation, tout le secteur financier (sans la moindre indemnité aux actuels possédants).

 

Mais il faut aller plus loin : il est indispensable de décréter l’illégalité de toute spéculation, et la considérer comme un délit, fermer la Bourse et toutes les salles de marché, y compris celles qui prolifèrent dans les entreprises industrielles.


Et parallèlement changer du jour au lendemain la monnaie, abandonner l’Euro pour retrouver le Franc, ce qui oblige à prévoir d’avance cette opération en interdisant, d’une heure à l’autre, toute transaction financière en direction des paradis fiscaux et des banques étrangères. Punir tout contrevenant, délit qui devait être assimilé à une trahison économique, en socialisant tous ses biens familiaux.

 


Ensuite rendre également à la Nation les secteurs stratégiques de l’économie :


LA FINANCE, donc,


L’ENERGIE, sous toutes ses formes,


LE COMMERCE INTERNATIONAL,


LES COMMUNICATIONS (de la SNCF à la Poste en passant par tous les transports INTERNET, la ROUTE etc…)


LE BATIMENT,


L’ARMEMENT,


LA CHIMIE (y compris les laboratoires pharmaceutiques),


LA SIDERURGIE


LES PORTS ET DOCKS


C’est dire qu’il faut annoncer la couleur : une seconde Révolution française est indispensable, car dans le cadre de la société actuelle, aucune politique alternative en faveur de la population n’est possible.


La mise en oeuvre de ces changements fondamentaux n’est évidemment non compatible avec le maintien de la France dans l’Union européenne.


Le problème n’est pas de chercher les astuces juridiques pour en sortir, mais de décider souverainement d’une politique de rupture avec celle de l’UE.

 

Ces remarques n’oblitèrent pas la réalité de notre pays aujourd’hui.


Les colères ressenties par des millions et des millions de Français ne débouchent pas sur une conscience claire, qu’une Révolution est nécessaire et que celle-ci puisse être réalisée.


La faute en incombe aux forces, soit disant dites "d’opposition", quin’avancent que de fausses solutions dans le cadre de la société actuelle ("l’Europe sociale", "moraliser le marché", "taxer les transactions financières"), c’est-à-dire composer avec le capital, sans le mettre en cause, et même la fuite en avant, en allant plus loin et plus vite que le pouvoir actuel dans une intégration accrue dans une Europe fédérale, au détriment de ce qui nous reste de souveraineté.

 

Ces orientations prônées par le Parti socialiste, la volonté du PCF de participer coûte que coûte à une majorité de "gauche plurielle" sous direction du PS, crée la confusion et le désarroi dans la population.


Ceci la conduit soit à la résignation, soit à son retrait de la vie politique, soit au soutien qu’il apporte à ce qui semble pour lui, la seule opposition, le Front national.


Il faut briser ce cercle vicieux qui maintient la Nation dans un nouvel esclavage.


Seul un vaste rassemblement de tous ceux qui se retrouvent dans les perspectives d’un véritable changement qui pourrait se résumer ainsi :

 

POUR UNE FRANCE INDEPENDANTE


POUR UNE NATION SOUVERAINE


POUR UNE REPUBLIQUE SOCIALE


Cette perspective peut être l’amorce d’une prise de conscience collective d’une majorité populaire dans notre pays.

 

Le COMITE VALMY s’y emploie dans le cadre de l’ARC REPUBLICAIN DE PROGRES


Jean LEVY

août 2011

 

source:http://canempechepasnicolas.over-blog.com/

Commenter cet article