Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

turquie-syrie.jpgUne centaine d'intellectuels, d'artistes, d'universitaires et d'hommes politiques ont publié un communiqué appelant les institutions étatiques Turques, principalement le Premier ministre, le chef d'Etat-major et le ministre des Affaires étrangères à s'excuser auprès de la Turquie et de la Syrie, une déclaration signée également par plusieurs dirigeants du Parti communiste de Turquie (TKP).

 

Le communiqué a été publié par plusieurs quotidiens en Turquie et a eu un impact important à un moment où le gouvernement mené par l'AKP est de plus en plus critiqué pour sa politique vis-à-vis de la Syrie, et s'inquiètent sérieusement des sondages qui révèlent que la majorité des Turcs n'approuvent pas ces politiques et s'opposent à toute agression contre la Syrie.


 

De la part des intellectuels au pouvoir politique: Excusez-vous auprès des peuples de Turquie et de Syrie


Les derniers événements à la frontière Syrienne nous inquiètent, comme ils inquiètent notre peuple qui choisit résolument le camp de la paix.

 

Citoyens et intellectuels de ce pays, nous nous adressons aux institutions qui sont directement responsable des dernières évolutions de la relation avec ce pays voisin, et des tout derniers événements.

 

Nous, au moins autant que le peuple Syrien lui-même, désirons qu'il puisse vivre en liberté, dans la justice et la prospérité. Or, nous plaçons notre confiance dans les forces progressistes et les intellectuels de ce pays, et réaffirmons un sentiment de fraternité, qui s'est noué tout d'abord dans la lutte contre le colonialisme, entre personnes de croyances et de communautés différentes.

 

Nous n'estimons pas que l'OTAN ou tout autre organisation impérialiste fera une œuvre de « bienfaisance » en Syrie.

 

Nous, tout d'abord, nous adressons au Premier Ministre, au Ministre des Affaires étrangères et au chef d’État-major et à l'ensemble des hauts fonctionnaires :

 

Arrêtez les provocations ouvrant la voie à opération de l'OTAN en Syrie. Arrêtez d'armer des forces hostiles dans ce pays voisin.

 

Nous nous opposons fermement à ce que l'on mente à notre peuple, à ce qu'on l'abreuve de propagande belliciste, et à ce que l'on suive la voie de l'occupation d'un pays ou de sa mise sous tutelle par une force internationale occupante. Stop!

 

Nous nous adressons à toutes les institutions en question et exigeons que vous vous excusiez auprès des peuples de Turquie et de Syrie, de vos méthodes reposant sur « la duperie et le mensonge » à laquelle vous eurent recours lors de l'affaire de l'avion de chasse Turc, dont nous croyons fermement qu'il a été abattu dans l'espace aérien Syrien.

 

Premiers signataires (ordre alphabétique):

 

Abdullah Aydın, éditeur d'un journal révolutionnaire
Abdullah Nefes, poète, éditeur
Abdurrahman Bayramoğlu, avocat
Abidin Yağmur, journaliste
Adnan Serdaroğlu, secrétaire général du syndicat DISK (Confédération des syndicats révolutionnaires), président du syndicat des travailleurs de la métallurgie

Ahmet Abakay, président de l'Association des journalistes
Ahmet Alpay Dikmen, professeur
Ahmet Atalık, président de la branche agronomique du syndicat des ingénieurs et architectes (TMMOB)

Ahmet Borazan, délégué syndical à Manisa du syndicat de la santé SES
Ahmet Kale, éditeur
Ahmet Meriç Şenyüz, journaliste
Akif Akalın, médecin, écrivain
Ali Abbas Akkaya, journaliste
Ali Çerkezoğlu, Secrétaire général du Syndicat des médecins d'Istanbul

Ali Çetin, vice-président de la Fédération des associations de consommateurs (TUDEF)

Ali Kemal Akgül, membre de la direction du syndicat SES à Izmir

Ali Kenanoğlu, président de l'association culturelle Hubyar Sultan Alevi
Ali Ozan Emre, poète, auteur
Ali Rıza Aydın, ancien rapporteur de la Cour constitutionnelle
Ali Yiğit, ancien président du syndicat des ingénieurs électriciens (EMO)
Alinur Uğurpakkan, artiste graphique
Alper Birdal, membre du Comité central du Parti communiste turc (TKP)
Alper Taş, co-président du Parti de la liberté et de la solidarité (ÖDP)
Arda Kavaklıoğlu, acteur de théâtre
Arif Berberoğlu, poète, traducteur
Arif Okay, chercheur, écrivain
Arslan Dağlı, président du centre culturel PSAKD de Samsun
Arzu Çerkezoğlu, présidente du Syndicat révolutionnaire des travailleurs de la santé (DISK)
Aslı Kayabal, écrivaine
Atilla Özsever, journaliste
Attila Aşut, journaliste, écrivain
Aydemir Güler, membre du comité central du Parti communiste turc (TKP)
Ayhan Erdoğan, avocat
Aylin Topal, enseignant
Aysan Sümercan, actrice de théâtre
Ayşe Kaygusuz, poète et écrivaine
Ayşegül Alpak, actrice de théâtre
Ayten Akbayram, peintre (...)

Traduction AC 

cf. la liste intégrale des signataires: http://haber.sol.org.tr/soldakiler/aydinlardan-iktidara-turkiye-ve-suriye-halklarindan-ozur-dileyin-haberi-57186

 

Source : "Solidarité internationale PCF"


Commenter cet article