Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

Communiqué du syndicat CGT Energie Paris

Syndicat C.G.T. ENERGIE PARIS

EDF-GDF

87 rue Damrémont - 75018 PARIS

 01.42.62.51.61 - Fax 01.42.62.56.05

e.mail : egf.cgtenergieparis@laposte.net

Site : www.cgt-energie-paris.com

à

FNME CGT

Virginie GENSEL

Secrétaire Générale

263 rue de Paris

93516 MONTREUIL

 

 

Paris, le 19 avril 2012

 

Chère Virginie

 

Par cette lettre, le Syndicat CGT Energie Paris tient à dénoncer l'invitation faite à l'U.F.E. (Union Française de l'Electricité), le jeudi 15 mars 2012 dans les locaux de la Fédération.

En effet, cette organisation créée en 2000 est le bras armé de l'idéologie capitaliste au niveau du secteur énergétique électrique français.

Comment et au nom de qui « invite-t-on » les bourreaux du Service Public de l'électricité à une conférence "Electricité 2030, quels choix pour la France?" dans les locaux même de la FNME, appartenant aux syndiqués CGT de l'énergie ?

Nous tenons, Chère Camarade, à te rappeler quelques grands principes que promeut ce satellite du MEDEF:

 

• L'U.F.E. représente les employeurs de secteur au sein de la Branche des Industries Electriques et Gazières et porte les intérêts de ses membres.

C'est à dire qu'elle défend les intérêts d'entreprises aux capitaux privés donc les actionnaires, au détriment des salariés qui sont les seuls créateurs de richesses.

• L'U.F.E. est membre du MEDEF

 

A-t-on besoin que le patronat et la grande bourgeoisie viennent expliquer aux syndiqués CGT l'avenir énergétique qu'ils nous réservent? Les militants de la CGT Mines Energie ont suffisamment d'idées pour porter eux-mêmes les grands principes de l'organisation énergétique future; en ce qui nous concerne: Renationalisation d'EDF-GDF 100% Public, éradication totale de l'actionnariat, et l'intégralité des pouvoirs aux représentants des salariés et des citoyens dans les Conseils d'Administration.

 

• Les membres de l'U.F.E. doivent respecter les valeurs fédératrices suivantes:

- Veiller à la compétitivité des entreprises

- Donner la possibilité à de nouveaux acteurs de se développer sous condition de respect des règles du jeu d'une juste compétition.

- S'engager en faveur d'une politique sociale dynamique et garante d'une juste compétition entre acteurs du Marché.

 

Bref, on a ici les structures majeures de la privatisation du secteur de l'énergie, de la mise en concurrence libre, de la destruction des fondements du Conseil National de la Résistance et de la livraison pleine et entière du secteur de l'électricité aux appétits du Marché, au détriment des intérêts du Peuple et de la Nation.

 

De plus, l'actuel président de l'U.F.E., Robert DURDILLY, a pour feuille de route dans son mandat actuel, "un volet Marché" avec notamment la mise en œuvre de la loi NOME, loi que la CGT a combattue à juste titre puisqu'elle livre 25% de la production électrique nucléaire à la concurrence afin d'augmenter artificiellement les prix de l'électricité pour les usagers. Rappelons que depuis 2004 et l'ouverture du Capital d'EDF et GDF, le prix du KWh a augmenté de près de 30% et celui du gaz de plus de 60%, avec aujourd'hui plus de 9 millions de français en situation de précarité énergétique. Merci l'U.F.E. et l'U.N.E.M.I.G.!!

 

Dans son mandat, Robert DURDILLY doit mettre en place "un volet social, en particulier au travers de l'évolution du statut des IEG dans le cadre du nouveau contexte concurrentiel"

C'est ni plus, ni moins la destruction de notre Statut National pour lequel des générations d'électriciens et gaziers se sont battus, se battent et se battront nous l'espérons, et qui représente le socle social vital pour l'émancipation des agents des IEG.

 

Enfin, le président de l'U.F.E. qui est membre du MEDEF depuis février 2009, a pour mandat de mettre en place "un volet Europe afin de contribuer à l'intégration européenne du secteur électrique", c'est à dire à répondre aux exigences de Bruxelles et de tous les traités rétrogrades et anti-démocratiques qui régissent l'Union Européenne.

 

Tous ces éléments que nous te citons, Chère Camarade, figurent sur le site de l'U.F.E. Tu peux donc le consulter aisément. De plus, sache que le thème "électricité 2030", proposé le 15 mars dernier par l'U.F.E., est directement lié aux travaux de la Commission "Energie 2050" lancée par le ministre Eric BESSON.

 

Nous tenons à te rappeler également le rôle majeur qu'a tenu l'U.F.E. avec l'U.N.E.M.I.G. lors du conflit 2009. En effet, ces 2 organisations patronales sont à l'origine des 240 procédures disciplinaires qui se sont abattues cette année-là sur des militants CGT et un militant de SUD.

 

C'est également l'U.F.E. que les militants CGT franciliens ont rencontré lors du mouvement national sur les salaires au dernier trimestre 2011, et qui comme les autres années nous a donné l'aumône avec l'insultante augmentation de 1,3% du SNB, faisant perdre du pouvoir d'achat aux électriciens et gaziers, l'inflation étant supérieure à 2% pour 2012.

 

Bref, nous te le disons, Chère Camarade, nous nous sentons insultés par cette invitation faite à nos ennemis de classe qui ont, entre autre piloté le vol des entreprises publiques de l'électricité et du gaz qui appartiennent à la Nation et son Peuple, et qui continuent d'organiser le dépeçage du secteur énergétique de l'électricité, au détriment de l'intérêt collectif et des travailleurs. Que la Fédération s’interroge et débatte de l’avenir énergétique avec les syndiqués CGT nous parait louable et même nécessaire, mais offrir une tribune à l’U.F.E. au nom de la CGT n’est pas acceptable. Notre devoir n’est pas d’écouter ces gens-là, mais de les combattre.

 

Vive la lutte, Vive la CGT

 

Reçois Chère Virginie nos salutations fraternelles.

 

Pour le Syndicat CGT Energie Paris

 

Cédric LIECHTI, Secrétaire Général

Commenter cet article

cotty 20/04/2012 19:58


La fraternité a ses limites! c'est faire injure à Ambroise Croisat et Marcel Paul qui ont oeuvrés dans des conditions infiniments plus difficiles en 1945 en étroite collaboration avec la base des
gaziers et électriciens et au prix d'un labeur acharné à mettre en place le programme National de la nationalisation d'EDF GDF. C'est faire insulte à toutes celles et ceux qui sont morts
pour une France libre et prospère et forte.Je ne peux que dénoncer cette invitation, et suis pleinement solidaire du syndicat CGT Energie Paris. Il est urgent que dis-je vital pour les intérêts
de notre peuple de lui rendre ce qui lui appartient de droit. Salutations fraternelles d'un syndiqué de base retraité.