Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel LeDiablo

Invitée dans l’émission Ce Soir ou Jamais de Frédéric Taddéi du 26 Novembre 2009, la constitutionnaliste et membre du Conseil Scientifique de Res Publica Anne-Marie Le Pourhiet ne mâche pas ses mots sur la « démocratie européenne ».

Anne-Marie-Le-Pourhiet.jpg

Citant un arrêt de la Cour Constitutionnelle allemande, elle affirme qu’étant donné qu’il n’existe pas de peuple européen toute recherche de démocratie à l’échelle européenne est vouée à l’échec. Elle finit son discours en s’indignant, prenant un exemple précis, du Parlement français qui est ramené dans certains cas à une simple transposition mot à mot des directives dictées par la Commission européenne.

 

 

 

Aller plus loin : 

Verbatim de l’extrait vidéo : 

Il faut arrêter d’utiliser le mot démocratie à toutes les sauces, parler de démocratie, de concertation, de choses comme ça, ça n’a pas de sens. La démocratie ce n’est pas non plus droite contre gauche forcément, l’Allemagne vient de passer une période ou elle avait un gouvernement de coalition droite-gauche et que je sache c’était une démocratie quand même, même si ce n’est pas l’idéal d’avoir un gouvernement de coalition.


C’est pas ça la démocratie. La définition magnifique de la démocratie vient d’être donnée outre-Rhin par la Cour Constitutionnelle allemande le 30 Juin 2009 dans un arrêt qui est une référence. C’est 75 pages de cours de philosophie politique ou on vous explique qu’il n’y a pas de peuple européen et qu’il n’y a donc pas de démocratie européenne possible.


Qu’en conséquence de quoi le pouvoir final et le dernier mot doit rester en tout état de cause dans les parlements nationaux et en ce qui concerne l’Allemagne, qui est un état fédéral, dans les parlements des Länder. Et elle a exigée au terme d’un exposé d’une dureté, on a rarement fait analyse plus implacable du déficit démocratique de l’Europe, elle a imposée que pour un certain nombre de décisions il y ait une loi qui soit votée en Allemagne et qui prévoit l’autorisation du Parlement sur un certain nombre de décisions prévues par le traité de Lisbonne notamment les fameuses clauses passerelles, la clause de flexibilité…etc…


Mais il faut lire cet arrêt pour comprendre que les souverainistes sont à la cour Constitutionnelle de Karlsruhe et eux ils ont dits ce qu’il y avait à dire en la matière. Donc on pourra se perdre indéfiniment dans la recherche d’une démocratie européenne on ne la trouvera pas parce que la démocratie c’est pas seulement voter


C’est pas parce qu’il y a un Parlement européen avec des gens pour lesquels on vote, sur des listes qui plus est avec des tas de gens qu’on ne connait pas, la démocratie ne se résume pas à un vote. Il faut représenter un corps politique, un demos et c’est celui là qui n’existe pas, qui existe en Amérique mais qui n’existe pas chez nous, et c’est pour ça que c’est vain de rechercher une démocratisation.


On va pouvoir améliorer les procédures, on va pouvoir également ramener des compétences vers les Etats parce qu’on a délégué beaucoup trop de choses à l’Europe qui en fait dix fois trop, il faut récupérer beaucoup de choses. 


Je vous signale que quand on dit que les Parlements vont être associés davantage, ils pourront l’être s’ils le veulent.


Je vous rappelle simplement un fait : récemment, avant la présidence française du Conseil européen, une secrétaire d’Etat vient défendre devant le Sénat français un projet de loi de transposition d’une directive sur les discriminations. Une série de sénateurs disent que le projet de loi est contraire à la tradition républicaine française, c’est du communautarisme anglo-saxon, ce n’est pas dans cet esprit là que nous voulons transposer, nous voulons nos termes à nous, conformes au droit français, au droit continental et elle dit même à la tradition latine. Elle a raison, c’est une sénatrice qui le dit.


Elle s’est fait renvoyée dans ses buts par la secrétaire d’Etat qui lui a dit que la France va prendre la présidence du Conseil européen, nous ne pouvons pas nous mettre à dos la Commission, hors la Cour suit la Commission dans 95% des cas donc nous devons…et elle reprend dix fois pendant le débat « nous devons transposer mot à mot ». Voilà à quoi sert le Parlement français, à recopier mot à mot des directives d’inspiration anglo-saxonnes pour ce qui est de celle-là.



source: http://article-50.eu/

Commenter cet article