Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

Bradley-Manning-USA.jpg

Voilà bien un soldat qui mérite d’être sauvé des griffes de l’impérialisme ! Bradley Manning est un militaire étasunien. Il est accusé d’avoir transmis à Wikileaks différents documents classés « secret défense », parmi lesquels des vidéos montrant les hélicoptères Apache tuant des civils innocents.

 

Incarcéré depuis 2010 à la prison de Quantico, en Virginie, il y est soumis à un traitement inhumain : les lumières sont constamment allumées dans sa cellule où il est maintenu isolé ; Bradley Manning est contrôlé toutes les cinq minutes et est systématiquement réveillé par les gardes s’il n’est pas complètement visible de l’œilleton. Il a le droit de n’avoir qu’un livre ou magazine à la fois, qu’on lui retire à la fin de la journée. Enfin, il est maintenu enchaîné lors des rares visites auxquelles il a droit.

 

Les soutiens de Bradley Manning parlent de torture psychologique. Selon son comité de soutien, « les autorités américaines cherchent à le contraindre à l’isolement le plus profond et à mettre en danger son équilibre psychologique pour qu’il collabore et communique des informations sur Julien Assange ».

 

Bradley Manning, accusé entre autres de « communication, transmission et envoi d’information traitant de sécurité nationale à une source donnée », encourt la prison à perpétuité. Ce qu’on lui reproche aurait pourtant permis d’accélérer la fin de la guerre d’Irak et d’anticiper le retrait des troupes étasuniennes.

 

Il est fort compréhensible, dans le cadre des rapports de domination qu’entretiennent les États impérialistes avec les autres pays, qu’ils ne veulent pas que circulent les preuves de leurs forfaits commis aux quatre coins du monde. D’où la nécessité de maintenir les masses dans l’ignorance… Imaginez avec quelle insolence les États-Unis auraient évolué si on avait ignoré l’existence des tortures à Abu Ghraib, les conditions de détention des prisonniers à Guantanamo, les massacres de civils par les drones de l’OTAN et toutes les autres ignominies causées au nom de la sacro-sainte démocratie.

 

Les conditions de détention de Bradley Manning et les années de prison qui lui pendent au nez n’ont pour but que de vouloir terroriser tous ceux qui aspirent à la vérité et à la paix, tous ceux qui, par honnêteté, voudraient lui emboîté le pas. C’est aussi un avertissement adressé à l’encontre de tous ceux qui pourraient être au contact, de près ou de loin, à des informations « utiles ». Un réseau nommé Courage to resist, basé à Oakland, a d’ailleurs été créé pour tous les soldats en proie à des problèmes de conscience.

 

Plus de 25.000 personnes ont pour le moment signé la pétition pour la libération de Manning. Faisons un rêve : qu’il efface définitivement le belliciste Obama des tablettes du prix Nobel de la Paix… ou qu’il en soit le prochain lauréat.

 

Capitaine Martin

 

Source : Résistance.fr

 

Commenter cet article