Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Diablo

assises-com-juin2013

Rencontre nationale du 13 avril 2013 à Marseille sur la préparation des Assises du communisme :

17 militants présents

 

Introduction :

Rappel historique

Enjeu visibilité nationale

Blog Assises, déroulement, invitations,

Proposition de sortir des assises avec la création d’une association nationale de communistes qui se rassembleraient librement sur des objectifs communs quel que soit par ailleurs leur appartenance ou non à une organisation existante:  ANC ?

 

Débat :

Dans un climat de grande fraternité et avec un enthousiasme certain, le débat a montré un accord sur le fond du déroulement des Assises.

 

Sur la notion d’association de communistes il y a accord pour une association ouverte à des communistes qui s’engagent à titre individuel sans préjuger par ailleurs de leur engagement ou non dans une organisation existante.

 

Adhésion sur des objectifs qui apparaitront dans l’objet (rassemblement de communistes pour un monde sans classes, agissant pour la souveraineté nationale et populaire, contre la soumission à l’UE ou autres institutions internationales, pour l’appropriation sociale des moyens de production et d’échanges…).

 

L’importance de la présence aux Assises de celles et ceux qui souffrent le plus de l’exploitation, de celles et ceux qui sont en lutte, est soulignée de manière unanime.

 

Prochaine réunion nationale de préparation : samedi 25 mai 2013 à Paris.

 

Création à cet effet de l’adresse électronique:

assisesducommunisme@gmail.com

 

et du blog pour les contributions:

assises-du-communism.forumactif.com

 

Le communiqué:

Pour des Assises du communisme

 

Après plusieurs Rencontres Nationales, permettant à des communistes appartenant ou pas à une organisation existante, d’approfondir leur réflexion à partir de leurs expériences dans les luttes, après le succès du Stand à la Fête de l’Humanité 2012, a eu lieu, courant février, une réunion nationale afin de « cadrer » ce que pouvait être, la prochaine étape de ce processus d’ « en commun » pour aider au véritable changement.

L'affrontement de classe s'aiguise en France et dans le monde et nous assistons, depuis 30 ans à une accélération sans précédent d'une politique d'austérité menée par les gouvernements successifs, politique tournée vers la réduction du salaire et des services publics, et de soumissions aux institutions européennes, vers le renforcement du (re)partage du monde entre impérialismes multipliant les guerres.

Cette politique provoque de plus en plus la colère des couches populaires.

L’ambition des ASSISES du COMMUNISME qui auront lieu les 28, 29, 30 juin prochains dans les Bouches du Rhône, c’est d’AIDER à ce que le mouvement populaire prenne conscience de la possibilité de faire échouer les plans mortifères d’un CAPITALISME, en proie à ses contradictions et à « sa CRISE SYSTEMIQUE » qui lui impose de frapper encore plus durement le seul monde du travail.

Cette lutte des classes a besoin de « marqueurs, » de repères, d’outils de réflexion pour l’action. Nous sommes, au-delà de nos divergences, persuadés que le Marxisme reste la boussole de classe. Que pour être dans le maximum de mains, il faut des COMMUNISTES

Le texte initial, tuteur de notre démarche patiente et déterminée rappelait en 2007 :

« Il faut se rendre à l’évidence : les forces qui se réclament du communisme apparaissent éclatées, désillusionnées, découragées, traumatisées…Certains se prononcent même pour leur disparition. Or, plus que jamais, il est indispensable d’offrir une perspective à l’espoir que l’on sent poindre dans les multiples échanges qu’entretiennent les militants communistes avec la population dans leurs villes et leurs villages, avec les salariés sur leurs lieux de travail.

(…) C’est pourquoi nous souhaitons que soit reposée la question de l’actualité du communisme, d’un communisme qui soit de notre temps. Pour cela, les grandes lignes d’un projet de société doivent être redéfinies ou réaffirmés ».

Voilà qui nous semble aujourd’hui encore plus actuel.

C’est pourquoi nous invitons ceux qui se reconnaissent dans cette ambition révolutionnaire à PARTICIPER aux travaux prévus. Nous proposons d’y impulser un PROCESSUS « impliquant les masses qui font l’histoire» comme le rappellent les marxistes.

Nous souhaitons y permettre la convergence des communistes, qu’ils soient en « réseaux », en « cercles » dans des groupes militants, parties prenantes de la vie interne de leur Parti, en rupture avec ce dernier ou encore « inorganisés » selon l’expression consacrée.

Nous savons aussi qu’il y a besoin de formes permanentes de coordination et d’organisation des communistes.

CHE GUEVARA rappelait un jour:

« Sans organisation les idées perdent de leur efficacité après le premier moment d’élan ; elles tombent peu à peu dans la routine, dans le conformisme, et finissent par n’être plus qu’un souvenir »

Les travaux fraternels et sans tabous des Assises, auront à mettre en place ce dispositif souple, respectant la diversité d’engagements, et de nature à conserver à notre PROJET ses objectifs à court, moyen et long terme.

 

Portées par des années de LUTTE, par le souci d’agir ensemble, les Assises du COMMUNISME de 2013, peuvent emprunter au jazzman gascon Bernard LUBAT son fameux :

« Ce n’est qu’un COMBAT, continuons le début ».


 

 

 

Commenter cet article