Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

l-echo

Les résultats du premier tour des législatives s’inscrivent dans la foulée de la présidentielle et dans la logique des institutions de la Ve République. L’élection du président au suffrage universel direct immédiatement suivie du renouvellement de l’assemblée instaure une forme de monarchie républicaine affublée de tous les travers et perversions du système monarchique : les pouvoirs et le poids d’un seul individu, de son clan et de son camp, sans omettre la présence et le rôle d’une cour de laudateurs, de prétendants, et d’arrivistes. Ce type de monarchie fut RPR et UMP. Elle est à nouveau socialiste. Si la France, comme ses partenaires européens, est en République, elle n’est pas pour autant en démocratie réelle. Le fait est là : approuvées par moins de 28% d’exprimés, les propositions de François Hollande n’en deviennent pas moins à ses yeux la règle pour tous !

 

Les électrices et les électeurs des législatives se retrouvent sous la coupe de cette posture unilatérale. Seuls un scrutin proportionnel et une VIe République pourraient inverser de telles dérives néfastes aux intérêts de la politique et de la citoyenneté.

 

Ancrés sur leurs valeurs bien à gauche, radicalement opposés à la droite et à l’extrême-droite, animés d’une volonté constructive pour résister à la crise du capitalisme et la faire reculer, le Parti communiste et le Front de gauche, que défavorise la constitution de la Ve République, s’appuieront sur la dynamique de leurs propositions pour être utilement aux côtés de ceux qui souffrent et de ceux qui luttent.

 

Christian AUDOUIN

Editorial de L’ECHO

Lundi  11 Juin 2012

Commenter cet article

caroleone 11/06/2012 23:13


Un peu galopin !!


Tu es très humble


Amitiés galopantes.....


 


Caroleone

caroleone 11/06/2012 19:55


Ah! Diablo, en voyant le titre, j'ai cru que tu retournais au collège !!


Amitiés


 


caroleone


 

DIABLO 11/06/2012 21:07



En effet : le titre est trompeur et comme en plus Diablo est un peu un galopin...


Amitiés diablesques


 



Serge des bois 11/06/2012 19:09


Nous nous sommes laissés enfermer dans la logique de l'importance de l'élection présidentielle ! Pourtant, et on l'a vu lors de ce qui s'est appelé "la cohabitation", le président n'a que les
pouvoirs que veut bien lui laisser le 1er ministre.


Nous n'avons pas assez dit et répété avec force et conviction que, quoi qu'en disent les journalistes, le pouvoir réel appartient à l'assemblée nationale, à condition qu'elle veuille bien en
user.


Tant que nous n'aurons pas changé cette conception dans la tête des électeurs, le vote pour les législatives leur apparaîtra comme secondaire, voire inutile, d'où la forte abstention.  Quand
ils n'ont pas l'impression que leur vote peut servir à quelque chose, beaucoup ne vont plus voter.   Dans le cas contraire,(voir les présidentielles ou le vote de 2005 sur le traité
constitutionnel), ils se déplacent pour que leur point de vue soit entendu.


Le rôle des élus du FdG va donc être déterminant dans les années à venir. S'ils sont capables de faire savoir comment l'assemblée pourrait s'opposer aux directives de l'Elysée et de Bruxelles, et
de démontrer que c'est possible avec une force suffisante, alors peut-être l'idée de l'inutilité de voter aux législatives sera-t-elle battue en brèche, et la nécessité d'une assemblée nationale
ayant une autre composition s'imposera-t-elle avant 2017 !


C'est le combat que nous avons devant nous pour atteindre cette 6ème république qui mette fin à cette quasi monarchie républicaine.


Fraternellement

DIABLO 11/06/2012 21:16



Le quinquennat et l'inversion du calendrier électoral sont l'oeuvre du PS et le PCF ne s'était pas opposé à cette réforme valideé par référendum. Le PECF
appelait à l'abstention sans doute pour ne pas trop froisser le PS (c'était au moment du gouvernement de la gauche pluirielle)


On peut militer pour une 6ème République, la question étant de pouvoir créer un rapport de forces favorable.


Aujourd'hui je crains que nous soyons loin de l'objectif. A chaque scrutin législatif le PCF s'étiole un peu plus.


N'est-il pas temps de mettre la politique et la stratégie du parti en débat ?


C'est la question que je me pose, elle concerne les adhérents mais aussi celles et ceux de la mouvance communiste.


Amitiés,


Diablo


 



Roquet 11/06/2012 16:21


N'est-ce pas à la gauche plurielle,avec Jospin,qu'on doit le passage du septennat au quinquennat avec législatives simultanées,cette aggravation jusqu'au pire du système politique présidentiel ?
Mais comme dit l'Humanité d'aujourd'hui,"la gauche vire en tête".Pour de nouvelles trouvailles de même tonneau ? Roquet

DIABLO 11/06/2012 17:51



En effet, le quinquennat et l'inversion du calendrier électoral c'est merci Jospin avec l'abstention du PCF (personnellement j'ai milité pour le NON au
référendum sur ce sujet)


Salut fraternel


Diablo