Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Le Diablo

telephonie.jpg

Fusion, rachat dans la téléphonie … la bataille fait rage entre les quatre opérateurs français.


Bouygues annonce la vente de son réseau à Free, une offre financée à hauteur de 10,5 milliards d'euros.


Numericable va dépenser 11,75 milliards d’euros en cash pour le rachat de SFR à Vivendi, celui-ci gardera 32 % du capital du nouvel ensemble.


Pourtant, Numericable est une petite entreprise par rapport à SFR mais cette entreprise de cinq milliards s’endette à hauteur de dix milliards pour acheter plus gros qu’elle !


Nous ne sommes pas dupes, la stratégie demeure avant tout financière, se traduisant par une logique de spéculation boursière visant à augmenter les intérêts des actionnaires.


Derrière la façade se trouvent ceux qui tirent les ficelles de ces opérations comme les banques HSBCRothschild, la Société Générale et Citigroup, BNP Paribas, Lazard et Goldman Sachs, Deutsche Bank et les services de JP Morgan et de Morgan Stanley …


Le ministre Montebourg  déclare à propos de Patrick Drahi principal actionnaire de Numericable«Numéricable a une holding au Luxembourg, son entreprise est côté à la bourse d’Amsterdam, la participation personnelle de son patron est à Guernesey dans un paradis fiscal de sa majesté la Reine d’Angleterre et ce dernier est résidentsuisse »Montebourg s’agite, gesticule mais accompagne les patrons du grand capital.


Numericable devient aujourd’hui un nouveau géant des télécoms en France; dans le fixe, il comptabilisera 6,7 millions d’abonnés et dans le mobile, près de 17 millions. Cela va dans le sens de l’objectif du capitalisme européen qui est de réduire le nombre d’opérateurs en Europe pour mieux se partager le gâteau. C’est la recette de Bouygues : objectif premier supprimer un opérateur sur quatre, puis à court terme éliminer un réseau sur deux dans la nouvelle entité.


En effet, SFR et Bouygues sont soit disant concurrents, mais ils ont commencé à mutualiser leurs stations mobiles. Moins de salariés … les investisseurs apprécient : le titre a bondi de 6,59 %.


Oui la casse sociale est en route dans ce secteur aussi. « Les entreprises doivent se dépasser, redistribuer les gains d’efficacité » a dit le Président de l'autorité de la concurrence nommé par le Président de la République,  au journal financier « Les Echos ».


Nos grands acteurs nationaux  sont encore trop « petits » à l'échelle de la concurrence capitaliste mondiale et même européenne.


Derrière cette guerre des opérateurs téléphoniques ce ne sont pas les intérêts et les besoins des « clients » qui sont pris en compte et encore moins les besoins des salariés.


Non, l’objectif, ce n’est pas l’amélioration du réseau, des services, pas plus qu’une baisse des coûts de communication. L’objectif, en réalité, est de chercher toujours plus de profitabilité dans un secteur qui représente déjà 9% du PIB européen avec un ratio de marge opérationnelle sur chiffre d’affaires estimé à 35%. Soit le secteur le plus rentable derrière celui du pétrole.


Accepter la stratégie capitaliste conduira inévitablement et à très court terme à un sous-investissement  chronique gageant l’avenir et l’innovation, à une destruction massive de milliers d’emplois et à une dégradation du service rendu. Cet argent gaspillé, cet enrichissement des entreprises c’est le travail des salariés qui le produit.


Il y a urgence de revenir à un service public dans les télécoms qui se donne comme finalité la réponse aux besoins de la population et des salariés. Cela passe par le choix politique de nationalisation du secteur. Notre nation doit garder son indépendance nationale dans ce domaine vital. Comme dans d’autres secteurs, on le voit, l’argent existe, il doit être utilisé pour une politique de tarifs abordables et d’un haut niveau.



source:http://www.sitecommunistes.org/

Commenter cet article