Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Une année vient de se terminer ! Dure pour nos amis cubains.

Avec l’objectif d’asphyxier l’économie de l’Île, le Président Trump n’a eu de cesse d’agresser cette petite nation. L’administration des États-Unis ne s’en est pas tenue aux mesures déjà en vigueur, elle y a ajouté : Annulation des croisières, suppression des vols vers Cuba à part vers la capitale, limitation drastique des financements, volonté de destruction des services médicaux à l’étranger. Et ce n’est pas tout : blocage de la livraison de pétrole, laisser un pays de 11 millions d’habitants sans carburant, un véritable acte de piraterie ! Avec les conséquences de cette politique criminelle : diminution des transports publics, paralysie ou diminution du rythme des investissements, affectation de l’agriculture, de la production et de la distribution des aliments…

Selon ses promoteurs et ses défenseurs, cette politique vise le gouvernement cubain. Que nenni ! Pur mensonge. Elle affecte tous les secteurs et tous les acteurs de l’économie, la population dans son ensemble.

Le Président de la République, Miguel Diaz Canel Bermudez déclarait en décembre 2019 : « Lorsque l’on écrira l’histoire de ces journées, il faudra réserver un chapitre à l’année 2019 pour la façon brutale, démente dont l’agression à l’encontre de Cuba s’est aggravée durant cette année, pratiquement au rythme de plus d’une mesure par semaine, c’est-à-dire un tour de vis tous les 7 jours visant à asphyxier notre économie » « Ils nous ont frappé, ils nous frappent, le blocus ralenti les progrès et rend nos efforts moins efficaces. Cela fait mal, cela exaspère et cela irrite. Mais il est important qu’ils sachent que nous ne nous rendrons pas ».

Une année difficile, mais avec de nombreuses satisfactions.

Les problèmes créés paraissaient insolubles, les obstacles bâtis par le Président Trump infranchissables. Une nouvelle fois la résistance, l’unité du peuple cubain, a permis de trouver les forces, les solutions pour résister et poursuivre le développement du pays. Le pire que souhaitaient les ennemis de Cuba a été surmonté.

« Nous n’avons pas appliqué de mesures néo-libérales, nous n’avons pas fermé d’écoles ou d’hôpitaux pour réduire la consommation, nous n’avons pas augmenté les prix des carburants ni les tarifs de l’électricité. Nous avons encouragé l’économie des ressources et le partage, entre tous, l’effort non seulement pour résister mais aussi pour continuer à investir sur le développement ».

L’année s’est terminée avec la démonstration de la capacité du peuple cubain à surmonter le renforcement du blocus : l’économie est restée stable (augmentation modeste de 0,5 du PIB), la protection sociale n’a pas été affectée, tout en constatant, malheureusement que les mesures injustes, inhumaines, illégales mises en œuvre par Donald Trump, n’ont pas permis un développement plus important de l’économie, et une amélioration du niveau de vie de la population de l’Île.

Comme Victor Fernandez, Président de notre association le soulignait lors de notre assemblée générale : « Quels résultats obtiendrait ce petit pays sans le blocus ? »

Alors deux vœux en ce début d’année 2020 :

  • Que cette petit Île, son grand peuple, ses dirigeants, continuent de trouver les forces de résister aux agressions de leur puissant voisin, qu’ils poursuivent la construction de la société plus juste plus humaine à laquelle ils aspirent.
  • Que notre association, ses comités, ses adhérents amplifient leur travail de coopération. C’est aussi une façon concrète de s’apposer au blocus et aux mesures injustes du gouvernement de Donald Trump !

J’en ajoute un troisième pour vous, vos familles et vos amis : que 2020 vous permette de réaliser vos aspirations !

Pour bien débuter l’année, un petit plaisir. Une vidéo qui est jointe aux voeux du Président cubain au peuple de la petite Ile...

 

Roger Grévoul
Président Fondateur de l’association
Directeur de publication du Site Internet et de la Lettre Hebdomadaire

Commenter cet article