Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

RUSSIE - L'ASSASSINATde Boris Nemtsov : PROVOCATION évidente et attendue

Russie : Un homme politique d’opposition tué en plein centre de Moscou

Boris Nemtsov, homme politique d’opposition et député régional, a été abattu par balle depuis une voiture à quelques centaines de mètres du Kremlin à Moscou.

 

Boris Nemtsov a été tué par balle à Moscou ce vendredi, a annoncé la police moscovite. L’homme politique aurait reçu quatre balles en pleine poitrine.L’enquête est en cours ainsi qu’une opération spéciale de police visant à intercepter l’auteur présumé de l’assassinat.

 

L’homme politique était accompagné d’une femme de nationalité ukrainienne au moment des faits, la police serait en train de l’interroger.

 

Plus tôt dans la soirée, un collègue de Boris Nemtsov a confirmé sa mort.

"Malheureusement, je vois actuellement le corps de Nemtsov sur le pont Zamoskvoretski", a déclaré à RIA Novosti Ilia Iachine, un des membres du parti RPR-PARNAS.

 

Cet assassinat survient à moins de deux jours de la grande manifestation organisée par l’opposition à Moscou. Baptisée "Vesna" ("Printemps"), cette grande marche devait se dérouler ce dimanche.

 

Le président russe Vladimir Poutine, selon son porte-parole Dmitri Peskov, a été immédiatement mis au courant du crime.

 

« Vladimir Poutine estime que cet assassinat brutal a tout d’un meurtre prémédité et constitue un acte extrêmement provocant », a déclaré Peskov.

 

« Le président a exprimé ses profondes condoléances à la famille de Boris Nemtsov », a-t-il ajouté.

 

27 févr. 2015 23:36

RUSSIE - L'ASSASSINATde Boris Nemtsov : PROVOCATION évidente et attendue

Une provocation évidente et attendue

Agé de 55 ans, Boris Nemtsov après avoir été ministre pendant la présidence de Boris Yeltsine était devenu l’une des figures du mouvement d’opposition Solidarnost.

 

Manifestement, son assassinat ne profite aucunement ni à Vladimir Poutine, ni au gouvernement Russe. Bien au contraire il alimente déjà la propagande américano-occidentaliste qui leur est méthodiquement hostile. On peut même observer que ce crime tombe à point nommé pour stimuler le lancement, contre le gouvernement russe, de la nouvelle contre "révolution" orange annoncée depuis longtemps et pour introduire un élément fortement émotionnel dans l’organisation de la manifestation téléguidée prévue dans ce but à Moscou, pour le 1er mars.

 

L’Attaché de presse de Vladimir Poutine, Dmitry Peskov, a souligné que Boris Nemtsov ne représentait « aucune menace » pour le gouvernement russe.

 

« Avec tout le respect qui est dû à la mémoire de Boris Nemtsov, sur le plan politique il ne posait aucune menace contre les dirigeants russes actuels ou contre Vladimir Putin. Si l’on compare les niveaux de popularité, de Poutine et du gouvernement et celles de Boris Nemtsov, celui-ci était juste au-dessus du citoyen moyen. »

 

« Vladimir Poutine a déclaré que cet assassinat brutal porte les marques d’un meurtre commandité et a tout d’une provocation », a indiqué Dmitri Peskov.

 

Le président russe a lui-même affirmé au lendemain de l’assassinat de l’opposant Boris Nemtsov, que « tout sera fait pour que les organisateurs et exécutants de ce crime lâche et cynique reçoivent le châtiment qu’ils méritent ».

 

Pour le leader des communistes russes Guennadi Ziouganov, il s’agit d’une provocation pure et simple, dont les auteurs représentent des forces souhaitant aggraver au maximum la situation. Le président du PC a insisté sur une enquête urgente de l’assassinat de Boris Nemtsov.
Un autre responsable du parti communiste russe, Ivan Melnikov, a estimé qu’il s’agissait d’une « provocation sanglante (...) destinée à relancer l’hystérie antirusse à l’étranger ».

 

L’assassinat de l’homme politique russe Boris Nemtsov avait manifestement pour objectif de déstabiliser la situation au sein de la société, a estimé Vladimir Vassiliev, vice-président de la Douma (chambre basse du parlement russe), chef du groupe de députés du parti au pouvoir, Russie Unie, indique le site russe Sputnik.

 

Le Comité Valmy dénonce cet assassinat comme une provocation évidente. Et si l’expérience historique conduit spontanément à penser, que ses instigateurs sont à rechercher en premier lieu au sein de la Cia, il est clair que d’autres hypothèses de travail peuvent être avancées notamment celle d’une filière ukrainienne, du coté de Pravi Sektor, particulièrement.
En réalité, ces hypothéses ne sont pas contradictoires, la Cia et ses marionettes ukrainiennes ayant très bien pu se partager le travail. Cette provocation anti-Poutine était non seulement prévisible, elle était attendue et certains site Internet l’avaient annoncée il y a déjà quelques temps. On ignorait simplement la forme qu’elle allait prendre.

Soyons vigilants !

Comité Valmy

 

SOURCE:

Commenter cet article