Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Hamid Khatib Source: Reuters

Hamid Khatib Source: Reuters

Les terroristes en Syrie collaborent les uns avec les autres et les Etats-Unis «ne tiennent aucune de leurs promesses» - la ministre syrienne des expatriés (2003-2008) Bouthaina Shaaban revient sur le conflit qui, depuis cinq ans, ravage son pays.

 

RT : Selon vous, les extrémistes vont profiter du vide créé par les Etats-Unis. Pourquoi les USA optent-ils pour une position aussi ferme et rigide à l'heure actuelle ?

Bouthaina Shaaban (B. S.) : Je crois que les Américains ne peuvent tenir aucune de leurs promesses, leur engagement à distinguer les terroristes de ceux qu’ils appellent les rebelles modérés. Ils n’ont pu tenir aucune promesse. Et ils essaient de monter la barre pour les Russes, ils montrent leur force. Les Russes, je pense, ont tenu toutes leurs promesses, ils ont respecté tout accord signé. Les Américains, non. Ils ne s'efforcent pas d’accomplir ce qu’ils disent, ils ne soutiennent que les terroristes en Syrie. Voilà ce que font les Américains.

RT : On a appris aujourd’hui que les fonctionnaires de l’administration d’Obama commençaient à envisager une option plus ferme, peut-être même une solution militaire, comme cela a été annoncé par l’agence de presse Reuters. Qu'en pensez-vous ?

B. S. : Nous sommes inquiets depuis le début. Cette guerre en Syrie a été commencée par les Turcs, les Arabes, le Qatar, avec le soutien de l’Arabie Saoudite. Des centaines de milliers de nos gens ont été massacrés. Une opération militaire contre notre peuple. Les avions américains ont tué plus de 80 soldats à Deir Ez-Zor, hier ils ont aussi détruit deux ponts à l’Est de la Syrie. Ils mènent leurs opérations sans coopération avec le gouvernement syrien, sans coordination de leurs efforts avec nous. C’est la dévaluation de notre souveraineté, c’est une agression contre notre pays et notre peuple.

RT :Que pourrait faire de plus la Syrie pour maintenir le cessez-le-feu, et quelles sont les leçons qu'elle peut tirer de la situation ?

B. S. : Nous faisons tout notre possible. Demain, c’est l’anniversaire de la coopération de la Russie avec l’armée syrienne contre le terrorisme. Et je veux dire que ce sont uniquement les Russes et les Iraniens qui luttent vraiment contre le terrorisme, de concert avec l’armée syrienne. Et il faut se souvenir que la Russie et la Chine ont mis le premier veto le 4 octobre 2011, et que les pays occidentaux ont visé la Syrie depuis ce jour-là. Je veux donc exprimer mon respect à la Russie, à l’armée russe et au peuple russe, car ils défendent le peuple syrien et combattent vraiment les terroristes au nom de toute l’humanité.

RT : Le porte-parole du ministère de la Défense russe a dit que les Etats-Unis contrôlaient un groupe terroriste en Syrie. De quel groupe s’agit-il ?

B. S. : Je crois que vous savez que Al-Nosra est bien protégée par les Etats-Unis, par le Qatar, par l’Arabie Saoudite. Tous les terroristes en Syrie sont identiques. Si vous allez sur le terrain, vous trouverez que les terroristes sont en collaboration les uns avec les autres. Ils vendent des armes les uns aux autres et ils revendent des victimes d'enlèvement. La différence entre les terroristes est illusoire. La réalité est que la coalition américaine ne lutte pas contre le terrorisme en Syrie.

RT : Est-ce qu’il y a une possibilité de règlement diplomatique à la crise syrienne ?

B. S. : Je crois que c’est n’est pas du tout difficile, s’il y a avait une intention sincère des Etats-Unis de parvenir à une solution sur cette guerre en Syrie. Mais ils ne recherchent pas du tout cette solution. Malheureusement, la Turquie a commencé une agression contre notre pays. Le Qatar et l’Arabie Saoudite financent les attaques contre notre pays. En réalité, le but de ces pays n'est aucunement de mettre un terme à la guerre en Syrie.

Bouthaina Shaaban est une femme politique syrienne, ministre des expatriés (2003-2008), puis conseillère du président Bachar el-Assad. 

 

SOURCE:

 

Commenter cet article