Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

PRÉSIDENTIELLE 2017 : les périlleuses sorties de route des candidats VALLS, FILLON et MACRON

Le 19 décembre 2016 par Denis Jeambar

En deux semaines, Manuel Valls a brouillé son image en reniant ses convictions d'hier. François Fillon et Emmanuel Macron sont, eux aussi, allés à la faute. Dangereux.

Le pragmatisme est une nécessité en politique. Il est d'ailleurs gravé dans le marbre de la Constitution du 4 octobre 1958. Article 27 : « Tout mandat impératif est nul. » Et c'est tant mieux. Combien de gouvernements ont dû changer de cap sous la contrainte d'événements dont ils n'étaient pas responsables ! Peut-on reprocher à François Hollande de l'avoir fait en janvier 2014? Non car le pays aurait fini dans le mur. Tous ses prédécesseurs, y compris le général de Gaulle, sont passés sous la toise de la réalité. Certes, certains l'ont fait avec beaucoup plus de talent que d'autres, la plupart ont refusé d'en convenir, mais, heureusement, tous ont évité ainsi de s'enfermer dans des impasses dont le pays aurait payé très cher le prix. Autant dire qu'il ne faut pas, en cette période électorale, prendre pour argent comptant toutes les promesses qui nous sont faites. C'est l'avenir et les circonstances qu'il dictera qui décideront de leur faisabilité. Cette donnée est d'autant plus certaine que notre pays, comme tous les autres, est de moins en moins autonome. La mondialisation crée des dépendances galopantes dont nous n'avons pas la maîtrise. Ce qui est vérité aujourd'hui peut donc devenir erreur demain.

A l'aune de ce constat, les programmes de la campagne présidentielle qui s'avance doivent donc être relativisés. Les engagements fermes d'aujourd'hui peuvent devenir d'utiles reniements demain. La politique exige des convictions mais aussi du doigté et une capacité d'adaptation. Cette nécessaire flexibilité n'est pas pour autant contradictoire avec une exigence de cohérence. On peut louvoyer par gros temps sans perdre son cap ou trahir ses convictions. On peut corriger des projets, les amender, voire y renoncer au nom du principe de réalité, sans perdre son âme ou fracasser son image. François Hollande a connu un naufrage parce que jamais il n'a osé nommer les choses, assumer un choix réformiste tranché, offrir une vision claire du pays et de son projet. Jamais il n'a prononcé le grand discours social-démocrate qui aurait donné un sens à son action. C'est là sa tragique faiblesse. Ainsi est-il devenu une coquille de noix sur les flots agités de son quinquennat. A vouloir jouer sur tous les tableaux, on perd toujours (…)

LIEN VERS LA SUITE DE L’ARTICLE CI-DESSOUS :

Commenter cet article

Merlin 23/12/2016 16:49

Merci de l’effort que vous faites pour nous donner toutes ces infos El Diablo.
Je vous souhaite de bonnes fêtes!

El Diablo 23/12/2016 18:31

Merci pour votre fidélité, venez souvent sur le blog et parlez-en autour de vous !
Bon Noël et meilleurs voeux pour l'année nouvelle
El Diablo