Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

 Les Amis de la Fédération Syndicale Mondiale à la Bourse du Travail à Paris le samedi 28 octobre 2017
Georges Mavrikos et Roger Silvain le 28 octobre 2017 à la Bourse du travail à Paris

Georges Mavrikos et Roger Silvain le 28 octobre 2017 à la Bourse du travail à Paris

Importante assemblée le samedi 28 octobre 2017 à la Bourse du travail de Paris avec la participation de Georges Mavrikos, secrétaire général de la Fédération Syndicale Mondiale organisée notamment par le syndicat Energie Paris récent adhérent de la FSM (il y a 3 mois).

 

Les militants présents, très nombreux ont pu entendre un exposé  de G. Mavrikos portant notamment principalement sur la présentation et le rôle de la FSM, le soutien de l'organisation aux luttes des travailleurs dans le monde.

 

Soutien que nous avons d'ailleurs pu constater à l'occasion des luttes en France et contre la loi El Khomri et contre la loi travail XXL initiée par Macron, à l'inverse d'une Confédération Européenne des Syndicats totalement absente et silencieuse.

 

Un riche débat s'en est suivi avec la participation de la fédération CGT de chimie, de l'Union Départementale des Bouches du Rhône qui a informé l'assemblée qu 'une consultation était en cours parmi les adhérents en vue de l' adhésion a la FSM.

 

La même démarche étant également envisagée par l'Union Départementale du Val de Marne.

 

Notre président Roger Silvain est également intervenu au cours de ces échanges afin de préciser le sens de l'action du Front Syndical de Classe.

Notons parmi les participants internationaux la présence d'une délégation de la Corée du Sud, adhérente de la FSM.

 

Dans leur intervention les cheminots  CGT de Versailles ont dénoncé les agissements dela CES et le caractère nocif et démobilisateur de l'appartenance à cette véritable filiale de l'Union Européenne et la nécessité d'une RUPTURE avec cette allégeance, qui est tout sauf le signe d'une véritable indépendance syndicale.

 

Avant de se quitter G. Mavrikos a pu faire part de l'importante et stimulante décision d'organiser prochainement à Marseille sous l'égide de l'Union Départementale CGT des Bouches du Rhône une importante réunion des représentants syndicaux des pays du Bassin méditerranéen.

 

Le Front Syndical de Classe (sur son blog)

 

**********

Le 28 octobre 2017, le Secrétaire Général de la FSM George Mavrikos s’est adressé à la réunion de présentation avec les amis et adhérents de la FSM en France, organisée dans les locaux de la Bourse de Travail à Paris. 58 syndicalistes ont assisté à cette réunion, y compris des dirigeants élus de 4 Fédérations et de 6 Unions Départementales.

Vous lirez, ci-dessous, le discours d’Introduction de George Mavrikos :

RÉUNION DE PRÉSENTATION AVEC DES SYNDICALISTES FRANÇAIS, PARIS, LE 28 OCTOBRE 2017

DISCOURS DE G. MAVRIKOS, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA FSM

 

But principal : La connaissance de la FSM avec le mouvement syndical français. La promotion des positions de la FSM parmi tous les travailleurs et tous les syndicats sans discriminations.

Ce qu’elle est la FSM : La FSM a été fondée à Paris le 3 octobre 1945, juste après la défaite du fascisme. Selon le panorama de cette époque-là, l’idée principale était “Plus jamais du fascisme”, “Non au fascisme”, “Halte à la colonisation”.

-Aujourd’hui la FSM compte 92 millions de membres dans 126 pays de tout le monde.

– Elle a une représentation permanente au sein de l’ONU (N. York), de l’OIT (Genève), de l’UNESCO (Paris), FAO (Rome).

– Elle possède 10 Organisations Sectorielles Internationales dans :

1. L’éducation

2. Construction

3. Transports

4. Tourisme-Hôtellerie

5. Métal- Secteur minier

6. Services Publics

7. Pensionnés

 8. Banques-Assurances-Système financier

 9. Produits agricoles- alimentation

10. Énergie.

Il y en a déjà une décision pour la fondation d’une nouvelle Union Internationale de Syndicats (UIS) à l’industrie textile- confection – cuir.

– Elle a de Bureaux Centraux en 1) Europe 2) Asie (Inde) 3) Asie (Malaisie) 4) Afrique (Afrique du Sud) 5) Afrique (Gabon) 6) Amérique Latine (Cuba) 7) Caribe (Costa Rica) 8) Monde arabe (Syrie)

Ses Secrétariats sont les suivants : Des Immigrants – de la Jeunesse – des Femmes – des Avocats

Ses Organes Statutaires :

– Le Congrès Mondial. Pendant le dernier Congrès (en octobre 2017 à Durban d’Afrique du Sud) ont participé 1300 délégué(e)s de 110 pays.

– Le Conseil Présidentiel élu par le Congrès qui compte 55 membres.

– Le Secrétariat élu par le Conseil Présidentiel et compte 9 membres.

– Le Secrétaire Général élu par le Congrès.

Les principes fondamentaux de la FSM

– Le syndicalisme militante de classe. Nous soutenons les luttes de classe des ouvriers dans le but de l’amélioration constante des vies des travailleurs jusqu’à la victoire finale et l’abolition du système d’exploitation.

– Le syndicalisme anticapitaliste – antiimpérialiste

– L’unité en accord avec les caractéristiques militantes de classe.

– L’Internationalisme – la Solidarité – la Coordination pour qu’aucun secteur, aucun travailleur, aucun peuple ait le sentiment de ne pas être soutenu.

– La lutte contre le réformisme, contre la ligne de la collaboration de classe et de la faute d’idéologie de luttes. La lutte contre la bureaucratie syndicale, le carriérisme et la corruption dans les syndicats, contre l’élitisme et le sectarisme.

– La FSM n’est jamais intervenue aux affaires internes d’aucune organisation syndicale, qu’elle soit un de ses membres ou pas. Elle respecte le droit de chaque organisation syndicale à décider par soi-même, selon ses statuts et ses principes de fonctionnement.

– Elle défend le droit des travailleurs à la grève. Elle lutte pour l’élargissement des libertés syndicales et démocratiques.

– Elle combat le néofascisme, la xénophobie, le racisme.

– Elle s’oppose au syndicalisme jaune, au syndicalisme gouvernementale et patronale.

– Elle éduque les jeunes travailleurs aux principes de la lutte de classes, de l’action collective et de la participation à l’activité des syndicats.

– Elle respecte le droit de chaque peuple à décider par lui-même, de façon libre et démocratique sur son présent et futur.

– Elle renouvelle et modernise constamment ses analyses ainsi que ses tactiques pour qu’elle soit toujours une force de classe moderne, internationaliste, antiimpérialiste et anticapitaliste.

– Elle profite de la critique, l’autocritique ; elle est enseignée par ses faiblesses et ses erreurs afin qu’elle s’améliore.

 

SOURCE :

 

Commenter cet article