Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

Dans les kiosques cette semaine

 

Publié par El Diablo

INFORMATION sur la situation économique et politique au VENEZUELA

Par Hervé Debonrivage

 

Nous traitons ici d’un cas d’école pour apprécier la qualité de l’information : information sur la situation économique et politique au Venezuela.

 

Le samedi 15 septembre 2018, Christine Ockrent, dans son émission hebdomadaire sur France Culture « Affaires étrangères » a traité de la situation au Venezuela dans une émission intitulée : « Venezuela : la descente aux enfers ».

Elle avait invité pour cela des universitaires membres du CNRS et spécialiste du Venezuela. On peut écouter l’émission en cliquant sur le lien suivant : https://www.franceculture.fr/emissi...

 

Compte tenu de l’autorité universitaire des intellectuels invités, les auditeurs peuvent t se considérer comme étant bien informéS. Cependant, un minimum d’esprit critique permet de relever le caractère quelque peu unilatéral des propos tenus puisque l’essentiel des problèmes économiques et politiques rencontrés sont attribués au gouvernement. D’autre part à aucun moment ne sont mentionnées les actions extrêmement violentes d’une partie de l’opposition. Cela ne signifie pas que les critiques des intervenants soient sans fondement (le deuxième article ci-dessous va beaucoup plus loin dans le détail de ces critiques) : signalons simplement ici une mission de taille.

 

En effet la lecture du document suivant mis en ligne sur ce site montre que l’émission passe sous silence un un certain nombre de faits très importants comme la guerre économique menée par les USA et ses alliés contre le Venezuela.

 

On peut donc lire l’article : Venezuela : L’ONU affirme que la situation est due à la guerre économique des USA

 

http://www.gauchemip.org/spip.php?a...

 

On peut aussi se référer à un autre article avec une distance critique : Venezuela : échec du processus bolivarien ?http://www.gauchemip.org/spip.php?a... Cet article donne des informations précises sur la manière dont à été géré l’économie bolivarienne en montrant ses nombreuses erreurs.

 

Cela montre la difficulté pour obtenir des informations qui ne se support ne pas à des actions idéologiques ou politiques.

 

On peut constater ici l’utilité d’un site comme Midi Insoumis Populaire et Citoyen qui apporte une information qui est marginalisée par les médias dominants y compris par une station de radio dont le taux d’écoute n’est que de 2 de %. On pourrait espérer un meilleur esprit d’ouverture d’une radio dite culturelle de service public.

 

On constate sur cet exemple que le recours à des « experts » ne garantit en rien l’objectivité et la complétude d’une information pouvant avoir des enjeux politiques.

En France, présenter le Venezuela comme une dictature en perdition fait partie de la lutte idéologique que mènent l’appareil idéologique médiatique contre LFI qui serait censé applaudir des demain le régime de Chavez puis de son successeur.

 

On peut à ce propos citer ici un extrait d’un article du monde diplomatique concernant le Venezuela : « Loin du « socialisme du XXIe siècle »

 

Les deux visages de la crise vénézuélienne

 

Profonde, sanglante, la crise vénézuélienne passionne. Dans les grands médias, elle sert une obsession : la critique de M. Jean-Luc Mélenchon en France, de M. Jeremy Corbyn au Royaume-Uni et de M. Pablo Iglesias (Podemos) en Espagne. Mais elle interpelle également les progressistes, qu’elle plonge dans le désarroi. Comment interpréter les événements ? Quelle attitude adopter ? Quelle issue souhaiter ? par Renaud Lambert … »

 

On peut lire la suite de l’article en cliquant sur le lien suivant : https://www.monde-diplomatique.fr/2...

 

Les rétorsions économiques pouvant même atteindre le niveau d’un blocus, engagé par les puissances occidentales au nom de la « défense des droits de l’homme » ne sont rien d’autre qu’une forme d’impérialisme empêchant un pays de se développer sur un modèle économique non ultralibéral ou tout simplement non aligné sur les intérêts des puissances économiques dominantes. Les difficultés économiques alors rencontrées par le pays victime de rétorsions sont mises exclusivement sur le compte des dirigeants politiques de ces pays. Cela ne signifie pas évidemment que ces dirigeants ne portent aucune responsabilité dans la situation économique de leur pays. Ainsi, par exemple, pour le Venezuela, il aurait fallu développer la poly industries (ce qui n’était évidemment pas évident dans un contexte de blocus économique) au lieu de s’appuyer uniquement sur la rente pétrolière.

 

Le refus de toute coopération en termes de technologies et de formation des pays occidentaux avec le Venezuela a aussi contribué à ces difficultés de développement.

 

En utilisant une grande variété de sources, le site Midi Insoumis Populaire et Citoyen permet d’avoir une vision multilatérale des problèmes économiques et politiques actuels.

 

Cette absence de dogmatisme, d’enfermement idéologique permet à ce site d’offrir une information pluraliste de qualité.

 

On ne peut que remercier et féliciter le responsable de ce site Jacques Serieys de pouvoir réaliser ce qui constitue un exploit démocratique d’ouverture d’esprit dans un contexte de totalitarisme idéologique et de rivalités internes claniques où l’information tronquée, truquée ou fausse devient la règle.

 

SOURCE:

 

Commenter cet article