Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

Dans les kiosques cette semaine

 

Publié par El Diablo

La lettre électronique Hebdo de CUBA Coopération [Les nouveautés depuis le 20 septembre 2018]

« Ici, sont nos racines ! »

 

C’est en ces termes qu’Iran Milan Cuetara, député, conservateur de la ville a exprimé le sentiment de la délégation de Cienfuegos reçue officiellement par les autorités de Bordeaux !

 

Ces heures passées dans la capitale de la Nouvelle Aquitaine ont sans doute représenté un des moments les plus importants et les plus émouvants de leur mission en France. La presse locale et régionale a rendu compte à cet événement, vous pourrez en lire quelques extraits sur notre site et dans la Lettre d’aujourd’hui. Nos amis Victor Fernandez Président et Manuel Pascual vice-président les accompagnaient dans cette mission que notre association avait le plaisir d’organiser. Au cours de cette rencontre avec la municipalité de Bordeaux, le représentant du Maire, Alain Juppé, a déclaré au nom de celui-ci que la ville souhaitait un rapprochement avec Cienfuegos et que des représentants municipaux seraient présents en avril prochain pour le bicentenaire de la « Perle du Sud » ! Laurent de Clouet, descendant à la cinquième génération de Louis de Clouet qui fonda la ville il y a deux siècles était présent aux côtés des responsables de l’association « Bordeaux-Cienfuegos » Jean Querbes et Vincent Maurin.

 

Dans la même foulée, la délégation a été reçue respectivement par Alain Rousset, Président du Conseil Régional de la Nouvelle Aquitaine et Jean-Louis Gleyze, Président du Département de Gironde.

 

Ils ont par ailleurs visité la ville de Champs-sur-Marne et rencontré Maud Tallet, Maire et membre de notre Comité d’Honneur. La ville entretient des liens de coopération avec la province de Cienfuegos. Elle finance des projets : rénovation de la cuisine scolaire de Cruces et du plateau sportif. Nos amis ont visité le laboratoire de recherche des monuments historiques.

 

Vendredi, ils étaient à Ivry, au siège de notre association afin d’animer une rencontre/débat ayant pour thème « La nouvelle constitution cubaine ». Nombreuse assistance et nombreuses questions. Bel échange sur ce moment de démocratie participative singulièrement important à Cuba …

 

Sans oublier la visite au GEOPOLE à Evry !

Une semaine bien remplie, particulièrement riche en rencontres, échanges. Particulièrement utile pour le développement de nouveaux projets de coopération … et pour préparer le formidable rendez-vous que représentera la célébration du 200e anniversaire de cette magnifique cité. Une importante délégation de notre association sera présente !

 

Et pendant ce temps-là s’ouvrait à New York la 73e session de l’Assemblée Générale des Nations Unies. Notre site y consacrera plusieurs articles dans les jours prochains, rendant compte des travaux, notamment de ceux consacrés à l’examen et au vote de la délibération présentée par le représentant cubain, visant à condamner et à demander la fin du blocus économique, financier et commercial imposé par les États-Unis à Cuba.

 

Mais le Président Miguel Diaz Canel, présent à New York, outre les rencontres qu’il a pu avoir avec de nombreux chefs d’États et de délégations, a prononcé plusieurs importantes interventions notamment au sommet de la Paix dédié à Nelson Mandela et lors de la première séance où il a fustigé le discours menaçant, belliqueux de Donald Trump. La plupart des intervenants, représentants de pays y compris alliés proches des États Unis n’ont pas de façon franche ou indirecte, soutenus ces propos.

 

À la réunion pour la journée internationale pour l’élimination totale des armes nucléaires, le Président cubain a rappelé les paroles de Fidel Castro en 1979 :

 

"Le bruit des armes, du langage menaçant, de l’arrogance sur la scène internationale doit cesser. Arrêtons l’illusion que les problèmes du monde peuvent être résolus avec des armes nucléaires.
Les bombes pourront tuer les affamés, les malades, les ignorants, mais ne peuvent pas tuer la faim, les maladies, l’ignorance".

 

De paroles de sagesse, mais aussi d’alerte, que le Président Diaz Canel a fait retentir devant les représentants de la planète toute entière

 

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France
Directeur politique du site Internet et de la Lettre Hebdomadaire

 

PLUS D’INFOS EN LIEN CI-DESSOUS:

Commenter cet article