Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

La lettre électronique de CUBA Coopération -Les nouveautés depuis le 13 décembre 2018 -

« Trabajo por cuenta propia – TCP » Travail à son compte.
 

Il en était question en début de ce mois avec la publication de nouvelles réglementations qui sont entrées en vigueur le 7 décembre dernier.

 

Tous ceux de nos lecteurs qui se sont rendus ces dernières années à Cuba ont eu l’occasion et souvent le plaisir de faire leur connaissance. Qui a loué une « casa particular », a pris un repas dans un « paladar », a tout simplement acheté un souvenir dans une des nombreuses échoppes, est entré en contact avec l’un d’eux. Un peu plus de 157.000 en 2010, ils sont actuellement 589.000 en 2018, soit 13% des personnes exerçant actuellement un métier dans le pays ; 171.000 sont des jeunes et près de 200.000 sont des femmes.

 

Cette forme de travail non étatique, reconnue dans la mise à jour du modèle économique et social cubain, a généré des emplois, élargi les offres de consommation et a permis à l’État de se dégager d’activités non essentielles.

 

Mais des illégalités sont apparues en même temps que le développement de cette forme de gestion, comme par exemple des sous-déclarations d’impôts et l’achat de matières premières et de produits d’origine illicite.

 

Fin 2017 ces dérives ont conduit à réviser la réglementation afin de procéder à des rectifications. À partir de ce constat, une réflexion a eu lieu afin de perfectionner la politique du TCP et des normes juridiques ont été publiées en juillet dernier, pour une mise en œuvre en décembre.

 

Durant cette période se sont exprimées des préoccupations, des critiques tant des intéressés que de la population dans son ensemble, qui ont conduit le Conseil des Ministres à ajuster plusieurs des aspects qui avaient été établis dans ces normes juridiques et qui étaient contestées. Des modifications importantes ont été adoptées, et de nouvelles autorisations d’ouverture suspendues temporairement fin 2017 ont été accordées.

 

Ceci était la démonstration évidente de la volonté de la direction de l’État cubain de reconnaître le rôle des formes non étatiques de gestion en tant que complément de l’économie cubaine et de prendre en compte les opinions des travailleurs et de la population, en vertu du principe que le travail indépendant doit fonctionner dans l’ordre et la légalité.

 

Dans le même temps la direction politique du pays a mis l’ordre du jour, le problème essentiel de l’amélioration de la gestion et de l’efficacité des entreprises publiques.

 

UN AMI FIDÈLE DE CUBA VIENT DE NOUS QUITTER …

 

Jean CORMIER, journaliste, écrivain, réalisateur est décédé ce lundi 17 décembre à l’âge de 75 ans. Grand reporter pendant près de 50 ans au quotidien Le Parisien, il était passionné de rugby et de cyclisme. Mais il avait aussi comme l’écrit Cathy Dos Santos dans l’Humanité, « un regard passionné sur le CHE et il s’était imposé comme l’un de ses biographes. Il connaissait jusqu’au moindre détail sa vie et son action. Il partageait avec le célèbre Commandante une même passion pour le rugby » 
Auteur de nombreux ouvrages et réalisateur avec Pierre Richard du documentaire « Parlez-moi du CHE », c’était un immense ami de la révolution cubaine. L’an dernier il mettait en scène à la Mairie de Paris une exposition à laquelle participait Aleida Guevara, une des filles du CHE. 
Homme chaleureux, jovial, amical, comme j’ai pu le constater à plusieurs reprises lors de rencontres...
À sa fille, à ses proches, nos condoléances.

 

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France
Codirecteur de la lettre hebdomadaire et du site de CCF

 

PLUS D’INFORMATIONS EN LIEN CI-DESSOUS

Commenter cet article