Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

capture d'écran BFM-TV

Jean Jacques Bourdin (RMC-BFM-TV) : « et le Venezuela est-ce que Nicolas Maduro doit ouvrir les frontières à l’aide humanitaire ? »

 

Ian Brossat : (…) Il y a une situation au Venezuela qui ne peut pas continuer comme cela. Et je pense que la solution elle tient en trois lettres, c’est l’ONU (…)

 

Jean Jacques Bourdin «  mais Ian Brossat, cela veut dire quoi, cela veut dire que Nicolas Maduro doit ouvrir la frontière au lieu de laisser son peuple crever de faim ? »

 

Ian Brossat : s’il n’y a pas une solution politique avec l’ONU, on ne s’en sortira pas. L’idée des USA est, derrière cette opération humanitaire, une opération militaire. C’est ça la réalité. Pour installer Guaidó à la place de Maduro. Donc, on pense ce qu’on veut du régime de Maduro. Et je ne suis pas un fan du régime de Maduro. Simplement, ce que je dis, c’est que la solution c’est l’ONU…

 

SOURCE: 

https://www.youtube.com/watch?v=IBIzWTnTUKY  (15'40")

 

VOIR LE LIEN CI-DESSOUS:

Il est possible que la déclaration de Brossat soit à usage interne (proximité des élections oblige...) il reste que le Venezuela subi une agression impérialiste et que dans ces conditions ces "réserves" sur le "régime" de Maduro ne peuvent apparaître que comme un soutien objectif à l'agresseur...Au mieux ce n'est pas très malin au pire c'est irresponsable ! El Diablo

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

 

Stop à l'escalade de la violence au Venezuela

 

La crise au Venezuela prend une dimension dangereuse : intimidations, violences aux frontières colombienne et brésilienne, déclarations du secrétaire d’État américain exprimant sa volonté de « passer aux actes » … Toutes les conditions ont été créées par les États-Unis et ses alliés pour justifier une nouvelle intervention dans cette région du monde, la 68eme de son histoire.

 

Le peuple vénézuélien est totalement oublié et pris en étau par la politique américaine de Trump, aidée par de nouveaux alliés en Amérique latine, tous avides de disposer de nouvelles réserves pétrolières.

 

Cette stratégie porte le risque d’un bain de sang et d’un embrasement de toute la région. Le prétexte humanitaire, que le Comité international de la Croix Rouge lui-même a refusé de cautionner, relève du chantage politique et d’une stratégie d’ingérence dans les décisions politiques du Venezuela, violation intolérable de la souveraineté du pays et de la charte de l’ONU.

 

La communauté internationale doit réagir pour empêcher une nouvelle intervention militaire des États-Unis sur ce continent.

 

La France doit s’opposer à l’ingérence américaine dans les affaires vénézuéliennes d’une part, et travailler, comme membre permanent du Conseil de sécurité, à légitimer le rôle de l’ONU dans la résolution de cette crise majeure.

 

Elle peut contribuer, avec d’autres, à résoudre les graves difficultés économiques auxquelles sont confrontés le Venezuela et son peuple, dont Washington, le pompier pyromane, porte aussi une responsabilité sur le plan économique.

 

Le Parti communiste français appelle au respect du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes, au devoir de non-ingérence en politique internationale, au respect de la charte de l’ONU. Il appelle le gouvernement français à appuyer les efforts du groupe constitué autour du Mexique pour imposer le dialogue.

 

Le Parti communiste français appelle ses militants à manifester sous toutes les formes leur solidarité avec le peuple vénézuélien et son gouvernement légitime. Il leur demande de rester vigilants et mobilisés pour la paix et la solidarité entre les peuples.

 

Parti Communiste Français, 
le 26 Février 2019

 

Commenter cet article

dariokhos 01/03/2019 04:43

Eh bien, il fait fort le social-démocrate Brossat.
Je ne lui demande pas d'être un révolutionnaire et se soutenir Maduro, mais.
Rien sur la légitimité de Maduro. Pas de démenti à la phrase massue "laisser crever de faim son peuple". Il ne sait pas que la Russie et la Chine fournissent une aide humanitaire ?
Rien sur la tentative de coup d'Etat fasciste.
Et enfin la tarte à la crème de l'ONU, qui permet de ne pas se mouiller. Non, la solution ce n'est pas l'ONU, c'est le respect de la souveraineté du Venezuela. Il y en a marre que les impérialismes US et UE veuillent décider à leur place et par la force du régime politique des autres pays de la planète.

jose.goncalves245@gmail.com 27/02/2019 23:08

Domage mon camarade, mais en tant que communiste je suis un vrai fan de Maduro et je soutien sa politique.

mickey l'ange 28/02/2019 16:32

ils ont tellement oublié les fondamentaux, ces "dirigeants" qu'ils oublient la solidarité entre les peuples; Buffet avait déjà condamné Cuba, avant de se rétracter devant les protestations; avec l'abandon des fondamentaux, on arrive à ce genre de dérives !

Michel Gourmel 27/02/2019 20:48

L’Autruche : « La France doit s’opposer à l’ingérence américaine dans les affaires vénézuéliennes » ; le CN oublie que la France et les députés de l’UE ont mis de l’huile sur le feu et soufflé sur les braises en reconnaissant l’usurpateur comme président ; l’une comme l’autre sont donc discrédités pour s’opposer à l’ingérence US ou négocier quoi que ce soit.
On remarquera que le CN écrit américaine, il devrait faire attention à son vocabulaire, il s’agit d’ingérence US. Les mots ont un sens pour un parti qui prétend accéder au gouvernement. Enfin curieusement, les dirigeants du PCF qui crient habituellement l’Europe, l’Europe en sautant comme des cabris n’en parle pas, là aussi ils confondent d’habitude l’Europe et l’UE !