Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Chères Amies, Chers Amis,

Jours après jours, semaines après semaines, nous tentons de vous donner des informations sur la situation dans la Grande Île des Caraïbes. Actuellement nous nous devons de vous relater les difficultés engendrées par les nouvelles, et particulièrement graves mesures prises par le Président Trump. L’économie du pays est visée, son effondrement est souhaité et c’est l’ensemble de la population qui en subit les conséquences.

Je me permets de vous livrer quelques extraits d’un article faisant état de la situation et rapportant les propos de la Ministre cubaine du Commerce Extérieur.

La pénurie de carburant dont souffre Cuba depuis une dizaine de jours a commencé à affecter d’autres marchandises, comme le savon, la lessive, le riz et les cigarettes, a reconnu lundi la ministre du Commerce intérieur, Betsy Diaz Velazquez.

La priorité a été donnée à l’approvisionnement en aliments, dans ce pays qui importe 80% de ce qu’il consomme, a expliqué la ministre dans un entretien au journal officiel du Parti communiste de Cuba, Granma. Pour cette raison, "parfois" d’autres produits viennent à manquer, comme ceux d’hygiène, qui "actuellement sont en nombre insuffisant sur les marchés", indique le quotidien, citant "le savon et la lessive". Selon la ministre, le pays dispose désormais des matières premières pour les fabriquer, ce qui devrait permettre un retour à la normale dans les prochains mois.


Cuba est confronté depuis une dizaine de jours à une grave pénurie de carburant liée aux sanctions américaines contre les navires chargé de pétrole du Venezuela, principal fournisseur de brut de l’île. La production de cigarettes a elle aussi été "légèrement affectée" en septembre, car la principale usine de l’île, située à Holguin (est), a fermé pour travaux d’entretien et au moment de rouvrir, elle n’a pu écouler sa marchandise par manque de transport et de carburant.

L’île, régulièrement confrontée à des pénuries alimentaires (poulet, farine, huile...), a connu dans ce domaine une "situation complexe dans les premiers mois de l’année", indique le quotidien, reprenant les propos de la ministre. Des mesures ont été adoptées pour améliorer la situation, promet cette dernière, qui reconnaît toutefois que le riz, aliment de base de la cuisine cubaine, manque parfois car il est très demandé et la crise actuelle de l’essence ne permet pas de reconstituer les stocks rapidement.


"Cette situation nous a poussés à prendre d’autres mesures, comme placer les articles les plus demandés dans les endroits les plus proches de la population et des marchés, ou chercher des magasins avec une plus grande capacité de stockage d’où ces produits peuvent être distribués en utilisant des moyens de transport alternatifs", a expliqué la ministre. Durant le week-end, de nombreux files, avec souvent plusieurs heures d’attente, ont encore été constatées face aux stations-service du pays, mais lundi matin la situation semblait connaître une légère accalmie. Le président cubain Miguel Diaz-Canel a promis l’arrivée de navires pétroliers fin septembre et un retour "à "une situation relativement normale en octobre."

Cela nous renforce dans la volonté de tout faire, aux cotés de nombreuses organisations et associations pour amplifier la campagne contre le BLOCUS, qui pour la 28ème fois sera condamné, quasi unanimement par l’assemblée de Nations Unies au mois d’octobre prochain !

Merci de votre fidélité et bon accueil sur notre site : www.cubacoop.org

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France
Directeur de publication du site internet et de la Lettre Hebdomadaire

Commenter cet article