Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Il vaut mieux se répéter que se contredire !

Je reviens donc sur un sujet qui sera débattu dans un moins d’un mois à l’Assemblée Générale de l’ONU : l’infâme blocus des États-Unis contre Cuba.

Pourquoi donc revenir sur ce sujet ?
Malgré la prise de conscience de plus en plus de gens, la plupart de nos concitoyens ignorent son existence même et surtout ses conséquences néfastes, douloureuses, pour la population cubaine. Certains prétendent : « il s’agit d’un prétexte pour cacher les erreurs du système socialiste cubain ». Que des carences existent, des freins, les dirigeants de l’État cubain sont les premiers à le reconnaître, et avec la population à rechercher les moyens de les corriger. Le tout récent du Parti Communiste l’a une nouvelle fois montré.

Mais, s’il s’agit d’un prétexte, pourquoi rester attacher à cette insulte à la démocratie, au droit du peuple cubain de décider de son destin ?

Le blocus est hélas une réalité, constatable au jour le jour dans la vie de chaque Cubain.
Les mesures mises en place dans cette période dramatique de pandémie visent à mettre le système politique à genoux, et à jeter la population dans la misère.
Ainsi aujourd’hui même à Cuba, une bonne partie de ce qui est nécessaire à une vie normale au-delà des besoins alimentaires fait défaut, y compris les médicaments, les moyens de lutter efficacement contre le développement de la pandémie ! Cette politique a empêché le peuple cubain d’acquérir des ventilateurs pulmonaires mécaniques, des masques, des kits de diagnostic, des lunettes de protection, des combinaisons, des gants, des seringues…
À la suite des sanctions prises par l’administration étasunienne, et de la mesure qui pèsent sur les autres, les banques refusent tout dépôt. Depuis plusieurs mois, il est quasiment impossible de faire partir par mer les donations que nous avons rassemblées. Le conteneur, fruit des donations recueillies par notre comité du Gard est stocké dans un hangar depuis deux mois, sans pouvoir déterminer une date de départ. Ne pas pouvoir apporter notre solidarité à ce peuple toujours autant solidaire, c’est purement scandaleux, inhumain !

Le blocus un virus qui doit être éliminé !
À pied, à vélos, à motos, en voiture, camions et aussi en bateaux, en visioconférences, en manifestations, dans une centaine de villes dans le monde on assiste à une montée en puissance de sa dénonciation ! En France des actions sont engagées. Les associations de solidarité, chacune avec sa spécificité propose de participer à ce noble combat. Médi-Cuba avec Cuba Linda et France Cuba Paris collectent des fonds pour financer l’achat de seringues. Cuba Si avec la CGT- Commerce et Services collectent des articles d’hygiène pour les femmes cubaines…

Pour notre part, nous poursuivons la mise en œuvre de nos nombreux projets qui permettent de combattre concrètement les effets néfastes du blocus. Le dernier en date est représenté par le soutien à la réalisation d’un projet sur la souveraineté alimentaire, la priorité des priorités pour le peuple cubain.
Il s’agit de l’augmentation de la production porcine dans la province de Cienfuegos. (voir article 5053 du 15.1.21 sur notre site) Notre contribution s’élève à 113.700 euros. La somme collectée actuellement en avoisine le quart et elle permet le démarrage du chantier.
Nous faisons appel à vous pour en parfaire le financement. Vous pouvez soit nous adresser vos chèques au nom de 
CCF 32 rue Lénine Ivry-sur-Seine 94200.
Soit effectuer un virement ! CCF IBAN : FR76 1020 7000 5104 0510 0158 123
BIC : CCBPFRPPMTG Domiciliation / Paying BANK : BPRIVES IVRY

Merci d’avance !

Roger Grévoul
Président Fondateur de Cuba Coopération France
 

LIRE LA SUITE :

 

Commenter cet article