Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

image d'illustration

Certains croient (encore) que la FI et Jean-Luc Mélenchon avancent avec un programme favorable à la souveraineté nationale. Une (ultime) mise au point s’impose.

En politique, il y a des cas de figures qui vous acculent au procès d’intention. C’est le cas lorsque la ligne d’un mouvement privilégie le flou et adopte une ligne qui change selon le contexte. C’est d’autant plus significatif lorsque les problèmes essentiels de l’époque sont depuis longtemps parfaitement identifiables, et partant stables, alors que les changements de ligne ne font que suivre une succession de préoccupations qu’il faut bien qualifier de politiciennes (attirer tel ou tel type d’électeurs potentiels par telle ou telle revendication, ou tel type d’idéologie). Et cela se confirme lorsque l’on comprend que chacun peut interpréter les propositions de ce mouvement selon ses propres options, y compris lorsqu’elles sont pourtant contradictoires. Dans ces cas-là, on se retrouve comme face à une séductrice ou à un séducteur : il est certes agréable de pouvoir ainsi se sentir choisi, ce qui est flatteur, mais on sent également que l’on se fait probablement manipuler.

Le programme de la FI est, comme celui de Syriza (en Grèce), celui de Podemos (en Espagne) et celui du M5’s (en Italie), volontairement plein d’ambiguïtés sur l’essentiel. Par exemple, seule une lecture très attentive de ce programme peut permettre de saisir que sa réalisation implique de nouveaux traités supranationaux. En effet, il propose de « sortir des traités » de l’UE sans sortir de l’UE. Mais étant donné que l’UE est basée sur la logique des traités, cette option implique de refonder les grands arrangements économiques dans le cadre de négociations multilatérales. Or, la logique qui vise l’inscription des orientations économiques et sociale dans des traités internationaux est précisément celle du néolibéralisme…

LIRE LA SUITE :

Commenter cet article

Méc-créant 20/05/2021 12:33

Commentaire refusé, disparu ou encore impossible à envoyer comme c'était souvent le cas depuis pas mal de jours ?
Méc-créant.

El Diablo 20/05/2021 13:54

Aucune censure sur ce blog sinon les propos racistes, antisémites et insultants. Il reste que je constate beaucoup de dysfonctionnements au niveau de l'hébergeur et je n'en si nullement responsable mais aussi, au contraire ,victime. Bien cordialement.

Méc-créant 18/05/2021 12:53

Bonne analyse critique du flou artistique de Mélenchon (et LFI...) quant à la question des souverainetés populaire et nationale et celle de l'appartenance, de la soumission, à l'UE. "L'Europe, on la change ou on la quitte". "Plan A, plan B". "Renégocier les traités". "La souveraineté populaire en toutes circonstances"...De zig en zag, la souveraineté du peuple et de la nation s'estompe jusqu'à disparaître.. Sans doute que cela ne fait que révéler le risque fondamental associé à un "mouvement gazeux": produire une ligne de pensée et d'action particulièrement gazeuse, c'est-à-dire sans base théorique et pratique conductrice. La souveraineté d'un peuple et de sa nation ne se négocie pas en amendant des traités, elle se prend et s'affirme. Il semble bien qu'une partie de LFI qui réclamait la sortie de l'UE n'ait plus voix au chapitre et que les européistes dominent. Or, même le programme de LFI nécessiterait inévitablement de rompre avec l'UE pour avoir quelque chance d'être appliqué. Le problème est que dans les organisations politiques suffisamment constituées il n'y a rien de mieux pour la défense des classes populaires, sinon des groupes ou organisations encore peu développés mais présents sur Internet en assez grand nombre...mais sans grande possibilité de rassemblement (PARDEM, La Sociale, Communard toujours,fractions communistes, socialistes libertaires....). C'est finalement F. Boulo, représentant de gilets jaunes, qui semble le mieux avoir développé sa réflexion en proposant des pistes pour envisager une transformation de la société mais quelle que soit la ligne qui pourrait être adoptée, cela ne pourra aboutir à un véritable changement qu'avec le soutien d'une grande mobilisation des classes populaires (et des petites classes moyennes). Nous payons là des décennies de vide politique et intellectuel, vide qui m'avait poussé à rédiger quelques textes dont certains sont sur le blog.
Méc-créant.
(Blog: "Immondialisation: peuples en solde!" ).

politzer 16/05/2021 09:57

Epoustouflante analyse ! dure à lire mais tellement convaincante qu'on est récompensé de ses efforts !