Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Chers tous,

Ces dates se rapportent à deux événements que les médias n'ont guère mis en relation l'un avec l'autre. Il s'agit de la prise de Kaboul par les talibans (donc de leur victoire finale, après 20 ans de guerre, sur les Occidentaux) et du refus, par la Cour suprême des États-Unis, d'examiner une loi de l’État du Texas (gouverné par les Républicains), loi qui interdit de facto l'IVG au-delà de six semaines, y compris en cas d'inceste ou de viol (et ce refus d'examen est revenu, en fait, à laisser passer cette loi sans s'y opposer).

Où est la relation ? Il faut, pour la voir trois, exposer trois ordres de fait :

1. La victoire des talibans a été présentée comme une grande menace pour le statut des femmes afghanes. Celles-ci risquent d'y être de nouveau soumises - comme dans tous les pays musulmans régis par la charia (l'Arabie saoudite, le Pakistan, le Soudan, le Yémen, l'Afghanistan...) à une lourde sujétion masculine (maritale et patriarcale - de la part du père, de l'oncle ou du frère), notamment dans le domaine de la profession, de l'éducation, de la sexualité et de la procréation.

[Par exemple, un travail universitaire rédigé en 1995 par la doctorante canadienne Lyne Marie Larocque établissait que, dans nombre de pays musulmans, le viol n'est pas distingué de l'activité sexuelle ordinaire, et qu'en cas de viol (par n'importe qui, y compris par un ascendant, un frère ou un oncle), c'est la femme violée qui est considérée comme souillée - et son opprobre rejaillit alors sur toute la famille - souillée et coupable ! Coupable au point qu'elle est souvent bannie... quand elle n'est pas carrément assassinée par ses proches].

2. L'affrontement entre les Américains et les talibans a souvent été vu, de façon emblématique, comme un conflit de civilisation, l'Afghanistan des talibans étant présenté comme le contre-modèle absolu de la société américaine, censée, elle, représenter la liberté, l'émancipation, la prééminence des droits de la personne, l'éducation, l'ouverture aux autres, bref ce qu'à l'époque de la guerre froide, on appelait "le monde libre". [Par opposition au "totalitarisme communiste", censé représenter, selon les propos de Ronald Reagan, l'empire du Mal]. En outre, dans les fantasmes de l'extrême-droite française et européenne, le monde musulman est vu comme une menace de submersion migratoire et de subversion des valeurs du monde "chrétien", c'est-à-dire de l'empire du Bien.

3. La loi texane interdisant tout IVG au-delà de six semaines est une loi très restrictive et très régressive. En effet, comme une femme a ses règles en moyenne toutes les quatre semaines, elle n'a que deux à trois semaines (également en moyenne) pour se rendre compte de son aménorrhée - donc de son début de grossesse. Et, à ce moment-là, elle a souvent dépassé le délai légal et elle tombe sous le coup de la loi. Qu'est-ce que cela signifie ? Cela signifie que la loi texane, de facto, encourage carrément le viol et l'inceste par ascendant... Et comme cette loi n'a pas confié aux autorités judiciaires mais aux simples citoyens le soin de dénoncer à la justice les femmes qui se sont fait avorter, on peut imaginer que - perversité suprême ! - ce soit le violeur lui-même qui aille dénoncer sa victime qui se serait fait avorter...

Ce lien entre deux des idéologies les plus rétrogrades du monde est bien illustré par le numéro du magazine Rivarol du 1er septembre. Pour ceux qui ne connaîtraient pas, Rivarol est un organe d'extrême-droite pétainiste, pro-hitlérien, intégriste catholique, homophobe (il nomme les homosexuels des "invertis" et les couples homosexuels des "paires"), négationniste de la Shoah, antiféministe, raciste...

Il écrit ceci : "Certes, le sort des femmes afghanes ne sera pas fameux à partir de cet été, mais la lutte féministe n’est pas du tout la nôtre ; en Occident, elle a servi de prétexte à la destruction de la famille. La victoire des Talibans est une incontestable défaite de l’axe américano-onusien mondialiste." On ne saurait "mieux" dire (ou pire)...

Je vous saurais gré de vos remarques, précisions, compléments et critiques.

Bien à vous

Philippe Arnaud, AMD Tours

 

Commenter cet article