Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Chères Amies, Chers Amis,

De retour de mission à Cuba pour développer la coopération que notre association construit avec sa feuille de route 2021-2024, beaucoup de personnes m’interrogent : « Alors comment ça va à Cuba ? Est-ce qu’il y a des changements, des évolutions ? ».

Dans un premier temps cette question sous-entend souvent : est-ce qu’il y a des évolutions au plan politique.

J’explique alors que, si Cuba continue sur le chemin de la construction d’une société égalitaire pour satisfaire les besoins de sa population, il y a toujours de nombreux obstacles qui freinent son développement, le premier étant le blocus commercial, économique et financier que lui imposent les Etats-Unis depuis plus de 60 ans.

Beaucoup de mes interlocuteurs sont surpris, croyant souvent que ce blocus n’existe plus ou qu’il a été allégé depuis Obama, alors qu’il a été renforcé par Trump et que Biden n’a rien changé jusqu’ici.

Je décris ainsi les difficultés que subit la population pour accéder aux produits de première nécessité, les files d’attente trop longues devant les magasins et aussi l’inflation des prix générée par les pénuries. Ceci étant lié au blocage des importations dû au blocus.

J’explique également que, malgré cela, personne ne meurt de faim à Cuba, et que le partage reste la règle, afin que chacun dispose de l’essentiel.

J’explique aussi que le gouvernement prend de nombreuses et nouvelles dispositions pour relancer son économie, avec notamment la création de très nombreuses petites et moyennes entreprises, favorisant l’initiative privée.

Lors de mon séjour se tenait la première Foire du Développement Local qu’organisait la ville de La Havane. Elle a réuni pendant une semaine outre les autorités locales, plus de 3800 petites et moyennes entreprises, qui exposaient leurs productions dans des domaines variés comme l’artisanat, la construction ou l’alimentaire.

Leurs responsables sont jeunes, dynamiques, entreprenants, beaucoup de femmes, et toutes et tous ont la volonté de réussir avec les nouvelles aides que leur apporte l’État cubain.

La question de la souveraineté alimentaire est primordiale, avec une production locale au plus près des consommateurs pour limiter les transports, et avec une agro écologie respectueuse de l’environnement.

Le développement durable et le respect de l’environnement sont au cœur des orientations.

L’importation de deux-roues à moteur à combustion est aujourd’hui interdite, de même que les nouveaux moyens de transports publics doivent être électriques. Des structures de recyclages sont créées pour réutiliser les déchets comme le verre, le papier, les déchets verts ou d’animaux.

Notre association travaille aussi pour permettre l’importation de produits alimentaires et d’usage courant, mais aussi l’exportation de la production locale qui ne soit pas que le tabac et le rhum.

Revenus avec de nombreux projets élaborés avec les autorités, nous allons maintenant travailler à trouver les partenaires en France qui vont nous aider à les mettre en œuvre.

Enfin, j’ai pu aussi décrire à mes interlocuteurs que la population cubaine est toujours aussi accueillante et chaleureuse, confiante en son avenir.

Comme chaque semaine, je vous laisse découvrir les nombreux articles de notre site qui relatent notre activité et la réalité cubaine et je vous en souhaite une bonne lecture.

Michel Humbert

Vice-président de Cuba Coopération France

POURSUIVRE LA LECTURE :

Commenter cet article