Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

«Régime d'apartheid» : une résolution de députés de gauche visant Israël suscite de vives réactions

Une proposition de résolution déposée par des élus de la Nupes appelant à condamner sans appel la politique israélienne à l'égard des Palestiniens a été très critiquée par le Crif et plusieurs personnalités politiques, de droite comme de gauche.

24 pages qui «transpirent la détestation d'Israël», selon le socialiste Jérôme Guedj, qui a vivement réagi à un projet de résolution cosigné par 38 députés issus des quatre groupes de gauche à l'Assemblée. Déposé le 13 juillet à l'initiative du communiste Jean-Paul Lecoq, le texte, soutenu entre autres par Fabien Roussel et Adrien Quatennens, a pour objectif d'interpeller l'exécutif afin qu'il condamne «l'institutionnalisation par Israël d'un régime d'apartheid à l'encontre du peuple palestinien».

Selon les signataires, qui citent à la fois des résolutions de l'ONU et des enquêtes et rapports d'ONG telles que Humans Rights Watch ou Amnesty International, ainsi que des organisations israéliennes critiques de leur gouvernement (dont B’Tselem), «tous les critères pour qualifier le régime d'apartheid mis en place par l'Etat d'Israël sont réunis», puisque ce dernier a mis en place un «système d’oppression et de discrimination systématique [...] dans l’intention de maintenir la domination d’un groupe ethnique‑national‑racial sur un autre». La France devrait donc condamner fermement cette situation, reconnaître «l'État de Palestine» et enfin reconnaître la légalité de l’appel au boycott des produits israéliens.

Cet appel à une condamnation radicale de l'action de l'État hébreu a fait réagir le président du Conseil représentatif des institutions juives de France (Crif), Francis Kalifat, qui a dénoncé une «résolution haineuse de l’extrême-gauche contre Israël», susceptible d'importer le conflit israélo-palestinien en France, «avec les conséquences que l’on connaît pour les Français juifs». Par leur texte, les élus de gauche signataires s'aligneraient sur un «nouvel antisémitisme» en méconnaissant la définition de l'Alliance internationale pour la mémoire de l'Holocauste (IHRA pour l'acronyme en anglais), qui cite comme exemple d'antisémitisme «le traitement inégalitaire de l’État d’Israël, à qui l’on demande d’adopter des comportements qui ne sont ni attendus ni exigés de tout autre Etat démocratique». Le CRIF avait d'ailleurs publié un communiqué dénonçant le texte le 21 juillet, y voyant «le reflet d'un antisémitisme qui s'affuble du masque de l'antisionisme».

La Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (LICRA) a quant à elle fustigé un texte «scandaleux et mensonger», s'insurgeant contre le fait qu'un groupe de députés «ose qualifier un peuple de "groupe racial"» et refusant de laisser «s'exprimer cet antisémitisme obsessionnel d'une certaine "gauche", qui déshonore la République et cherche à enflammer l'opinion».

Pour Jérôme Guedj, pourtant élu sous l'étiquette de la NUPES, ses collègues parlementaires ont abordé la question du conflit israélo-palestinien de «la pire manière» possible avec ce projet de résolution. S'il juge la contestation de la politique des autorités israéliennes légitime, il refuse les deux propositions consistant à reconnaître un régime d'apartheid et à valider les campagnes de boycott des produits israéliens. «Sans moi», a-t-il commenté en se désolidarisant d'une initiative qui n'aurait «jamais [été] évoquée ni à fortiori décidée» dans l'intergroupe de la Nupes. 

Le même Jérôme Guedj avait d'ailleurs déjà réagi, le week-end précédent, au tweet controversé de Mathilde Panot, présidente du groupe LFI à l'Assemblée nationale à propos de la rafle du Vel d'Hiv, évoquant «des équivalences hasardeuses et injurieuses».

«Tissu de mensonges», «haine d'Israël» : la majorité et la droite condamnent le texte 

Sa prise de distance par rapport au texte a été notée par certains membres de la majorité, qui en ont profité pour souligner les contradictions au sein de la Nupes. «Le problème, c’est que ce n’est pas anecdotique dans l’action politique de vos alliés et partenaires. C’est même central», lui a lancé le député macroniste de Paris Benjamin Haddad. L'eurodéputée Ilana Cicurel a quant à elle qualifié la résolution de «tissu de mensonges» sur LCI, évoquant une «approche totalement idéologique» de la gauche.

Plusieurs personnalités politiques de droite sont allées plus loin dans la dénonciation de l'initiative des élus de gauche. «La nausée», a commenté le président Les Républicains des Hauts-de-France Xavier Bertrand, jugeant qu'il était «indigne et irresponsable» d'appeler «à la haine d’Israël dans le contexte actuel de résurgence de l’antisémitisme», tout en appelant les présidents des groupes parlementaires de gauche à condamner la démarche.

«Leur résolution sur Israël prouve un antisémitisme latent», a estimé pour sa part Louis Aliot, maire Rassemblement national de Perpignan, y voyant une nouvelle manifestation des «obsessions idéologiques dangereuses» d'une «extrême-gauche sectaire et rétrograde».

Pour le président d'honneur de Reconquête!, Gilbert Collard, le projet de résolution d'une partie de la NUPES est tout simplement «détestable» et «pue la haine d'Israël», sans servir à faire avancer l'idée de paix. «Minable», a-t-il tancé.

Pour être débattu dans l'hémicycle, il faudrait le projet de résolution soit inscrit à l'ordre du jour par le groupe communiste, à l'occasion d'une journée réservée à l'examen de ses textes.

(Vu sur l’application RT News)

LA PROPOSITION DE RÉSOLUTION

EN LIEN CI-DESSOUS:

Commenter cet article

B
A Monsieur Christian Piquet qui nie le fait que l’État colonialiste Israël met en œuvre une politique d’apartheid ignoble.<br /> <br /> J’ai pris connaissance de votre «  plaidoirie » ainsi que de celle de vos « copains de la Nupes » – plaidoirie qui ne vaut pas mieux que la vôtre - <br /> Le gouvernement fasciste de l’État d’Israël instrumentalise le drame de la destruction des populations de confession juive d’Europe conformément aux « ordres » du grand capital financier des Etats Unis, dont il est le bras armé aux proche et moyen Orient, lequel capital financier des Etats Unis, veut s’approprier gratuitement les formidables ressources en pétrole et gaz – et autres – de cette mirifique région.<br /> <br /> Comment osez-vous nier que l’État d’Israël met en œuvre une politique d’apartheid féroce. Gaza est une prison à ciel ouvert pour une majorité de Palestiniens enserrés dans ses minuscules frontières, et la quasi superficie de l’État d’Israël est couverte de prisons !! et UN IGNOBLE MUR DE SEPARATION A ETE EDIFIE qui symbolise la politique d’apartheid du gouvernement fasciste/nazi Israëlien !<br /> <br /> « …. Salah Hamouri, avocat franco-palestinien, incarcéré arbitrairement à de nombreuses reprises en Israël a été transféré ce mardi 26 juillet d’Ofer (près de Ramallah), où il croupissait depuis le 7 mars 2022, vers une prison de haute sécurité à Hadarim (au nord de Tel-Aviv) a-t-on appris ce mercredi par son comité de soutien »<br /> <br /> Alors Monsieur Piquet comment comptez-vous convaincre Salah Hamouri que l’État d’Israël ne met pas en œuvre une ignoble politique d’apartheid ??? <br /> <br /> Alors Monsieur Piquet comment comptez-vous convaincre les milliers d’enfants Palestiniens qui crèvent au sein des geôles de l’État d’apartheid Israël, geôles identiques à celles du troisième Reich hitlérien nazi ???<br /> <br /> Alors Monsieur Piquet comment comptez-vous apaiser la douleur de la famille de la journaliste Palestinienne assassinée à bout portant par la force armée fasciste de l’État d’apartheid israëlien ???<br /> <br /> Alors Monsieur Piquet comment comptez-vous apaiser la haine des Palestiniens suscitée par la férocité du capitalisme israëlien au service du grand capital des Etats Unis ????<br /> <br /> B.Poggiale Avidor dont la quasi majorité de la famille a été victime de la politique d’apartheid du 3ème Reich nazi, de celle de l’État pétainiste.
Répondre