Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

 

Hier dimanche s'est ouvert le 20ème du Parti Communiste Chinois., 

C'est l'occasion pour les médias français, pour « Le Monde » en particulier, de faire le procès du régime et de son président, présentés comme les ennemis à combattre sans merci. Pourtant, le prétexte d'avoir initié une intervention militaire dans un pays voisin, ne peut être retenu contre la Chine...

Alors pourquoi tant de haine déversée en permanence contre son président et son système politique ? Son armée menace-t-elle nos frontières, celles des nations européennes ou de ses voisins asiatiques ?

Les médias n'osent pas s'aventurer sur ce terrain.  

L'éditorial du « Monde », daté des 16 et 17 octobre, laisse entrevoir les vraies raisons de la mise au pilori du système politique chinois. 

D'abord le regret que ce "XXème Congrès" chinois ne réédite pas le tournant révisionniste pris 1956, par le Parti Communiste d'Union soviétique : 

«(qui)  fut celui de la déstalinisation et marqua le début de la fin de l'URSS ». « Dix ans après avoir pris novembre 2012, les rênes d'un parti en plein désarroi qui craignait de subir le même sort que son grand frère soviétique, le secrétaire général du PCC peut se vanter d'avoir mené à bien sa première mission. Il a remis de l'ordre dans le parti, tout en parvenant à rendre la Chine deux fois plus riche en 2021 qu'elle ne l'était en 2010 ».

De cet immense succès, « Le Monde » ne s'en satisfait manifestant pas...et le reprend comme un argument contre le président Xi :

« Tout cela n'augure rien de bon »

Et l'éditorialiste du Monde de se morfondre :

« Sans être nationalisé, le secteur privé à la base du dynamisme économique est désormais soumis peu ou prou aux mêmes règles que le secteur public ».

C'est bien cela que Le Monde ne supporte pas. Pas plus que le dégagement de la Chine vis-à-vis des États-Unis et des autres pays impérialistes.

« L'ouverture de la Chine vers le monde laisse place à un pays refermé sur lui-même pour des raisons qui paraissent aussi idéologiques que sanitaires », faisant là allusion à la théorie du « zéro covid ».

Enfin, cerise sur le gâteau :

« Enfin la coopération qui prévalait jusqu'alors avec les Etats-Unis s'est transformée en quasi-guerre froide, la Chine optant, de facto, pour une alliance anti-occidentale avec la Russie ».

En clair, l'éditorialiste du Monde reproche aux dirigeants de Pékin d'avoir choisi la voie du « socialisme à la chinoise » au lieu du « libre marché », dont les peuples d'Europe mesurent aujourd'hui les carnassiers effets...

Réaction normale de la part d'un média, dont l'actionnaire principal, Xavier Niel, fait partie du monde des affaires et du capital financier.

Mais alors pour justifier sa détestation du socialisme, qu'il parle « gros sous », et non de libertés, si ce n'est celle du commerce !

JEAN LÉVY

 

Commenter cet article