Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Par Georges Gastaud, directeur politique d’Initiative Communiste,

Le 26 novembre 2022

Au cours de la semaine prochaine, le Bundestag adoptera sans doute à une large majorité et toute honte bue, qui plus est sous les applaudissements de toute la « gauche » sociétal-impérialiste européenne, une résolution criminalisant le « régime stalinien » pour avoir « organisé » la famine « génocidaire » de la fin des années trente « en Ukraine ». Peu importe aux Verts et au SPD d’Olaf Scholz, majoritaires au Parlement, que la famine, hélas bien réelle, des années 1930 n’ait nullement été « organisée » par le tout jeune régime soviétique (qui ne s’était véritablement stabilisé qu’au milieu des années vingt à l’issue, excusez du peu, d’une guerre mondiale dévastatrice et d’une guerre « civile » ponctuée de quatorze interventions impérialistes étrangères en soutien aux « Blancs », dont celle que fomenta en vain Clémenceau), qu’elle n’ait pas seulement, de beaucoup s’en faut, affecté le territoire ukrainien ; peu leur importe également que, à l’inverse de ce que prétend la doxa pseudo-historique actuelle, les mesures socialistes de collectivisation de l’agriculture (kolkhozes et sovkhozes) et de planification industrielle (plans quinquennaux) mises en œuvre au début des années trente aient permis à terme, non sans certains dérapages d’une inacceptable brutalité (dérapages reconnus et autocritiqués par les bolcheviks), d’en finir avec les grandes famines périodiques qui caractérisaient la Russie arriérée  des tsars.

Car ce que cherchent en réalité les parlementaires sociaux-, sociétaux- et écolo-impérialistes allemands et leurs petits suiveurs européens, ce n’est nullement la vérité historique (telle qu’a notamment pu la rétablir l’historienne Annie Lacroix-Riz) : leur but est d’abord de durcir encore l’ignoble « Résolution sur la mémoire de l’Europe » qu’a votée à la quasi-unanimité le « parlement » européen qui, en septembre 2022, a prétendu mettre à égalité le pays organisateur d’Auschwitz et son vainqueur principal, cette Russie soviétique dont de Gaulle affirmait qu’elle a « joué le rôle principal dans notre libération »; car une telle résolution revient à diaboliser l’ensemble des vrais communistes d’Europe (= tous ceux qui, à l’inverse de « die Linke », du PCF, du PGE, etc. n’ont pas renié l’emblème ouvrier et paysan qu’entend prohiber la belle Europe « démocratique »…) tout en banalisant implicitement les nazis, avec ce brillant résultat que l’on voit partout: la marche au pouvoir de l’extrême droite dans toute l’Europe, des amis ukrainiens de Stepan Bandera soutenus par l’UE-OTAN à Kiev aux amis de Benito Mussolini au pouvoir à Rome, en passant par les nostalgiques des Waffen-SS lettons dans les pays baltes. Pendant que, concomitamment, dans la parfaite indifférence de la prétendue « gauche morale » petite-bourgeoise, les persécutions anticommunistes frappent toute l’Europe de l’Est…

POURSUIVRE LA LECTURE :

Commenter cet article