Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

« Si tu trembles d'indignation à chaque injustice, alors tu es un de mes camarades. »

Ernesto Che Guevara

 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

Quand des personnalités et des médias sont qualifiés "d'extrême-droite" par le cercle des faiseurs d'opinion, c'est pour jeter sur elles une étiquette infamante, et non pour traduire leur orientation politique réelle.

Faut-il préciser que l'extrême-droite existe, et qu'historiquement, les exemples sont là pour nous le rappeler.

Dans les années 30, les industriels et les financiers installent, en Europe, des régimes fascistes et nazi. En France, le patronat se dote de ligues bottées et casquées : les camelots du Roi de Maurras, les Croix-de-Feu du colonel de la Roque et ses groupes de combat, les "dispos", les Jeunesses Patriotes de Taittinger, le PPF de Doriot, sans oublier les terroristes de la Cagoule avec Joseph Darnand.

Cette extrême-droite dispose d'une presse à grand tirage, tels Gringoire, et Je Suis Partout, L'Action française, qui ne cachent pas, pour nombre d'entre eux, l'antisémitisme assumé et l'amour qu'ils ont pour Benito Mussolini et Adolf Hitler...

Avec, en toile fond, un anticommunisme viscéral.

Leurs convictions vont les conduire - sauf exceptions - à collaborer avec les occupants allemands à Paris, et avec le Maréchal, à Vichy. 

Aussi, dès l'avant-guerre, le Parti communiste Français avait fait sienne la définition du fascisme de Georges Dimitrov :

« Le fascisme au pouvoir est, comme l'a caractérisé avec raison l'Internationale Communiste, la dictature terroriste ouverte des éléments les plus réactionnaires, les plus chauvins, les plus impérialistes du capital financier".

A la Libération, avec prudence d'abord, puis ouvertement, l'extrême-droite française se reconstruit sous l'impulsion d'anciens collabos, tels les frères Sidos - anciens de la Milice de Joseph Darnand - avec "Jeune Nation". Des groupes fascistes et monarchistes, avec leur presse, "Aspects de la France", "Ecrits de Paris", et « Rivarol », réinvestissent l'espace public.

 

Journal Rivarol n°656 - 8 août 1963

LUCIEN REBATET  (journaliste de "Je Suis Partout" et ancien collabo) AMNISTIE

Rapidement, dans les années 50, la marque européenne sera prise, avec le "Mouvement Social Européen", "Défense de l'Occident".  François d'Orcival, Alain de Benoît, Xavier Raufer, un collaborateur de Georges Albertini dans les années 60, en seront les artisans. Et en 1964, "Occident", avec Alain Madelin, Patrick Devedjian et bien d'autres que nous retrouverons chez Giscard.

Quatre ans plus tard, "Ordre nouveau", groupes d'action violente d'extrême-droite, bottés, casqués, feront l'actualité dans les campus et au quartier latin. Puis, ce sera le GUD...

Et en 1972, un activiste ayant fait ses classes en Algérie, va tenter en vain de fédérer tous ces groupuscules dans le "Front National" qu'il préside, c'est Jean-Marie Le Pen.

Dans les années Giscard, entre 1974 et 1981, sous l'impulsion du patronat, d'anciens responsables d'"Occident" seront réintégrés dans la famille traditionnelle de la droite, bon chic bon genre. Ainsi, Alain Madelin deviendra, en 1986, ministre de Balladur et il n'est pas le seul à faire sa cuti : Claude Goasguen et Gérard Longuet en fournissent la preuve.

Cette évocation de l'histoire des droites des en France montre à la fois le parcours sinueux de celles-ci, et les liens de parenté qu'elles entretiennent entre elles. 

Aussi, la stratégie du pouvoir macronien et de ses médias, de diaboliser toutes les oppositions, en les qualifiant "d'extrême-droite" ou de "connivences avec l'extrême-droite", est une stratégie hypocrite, car le clan des financiers, qui a en permanence, subventionné les forces les plus rétrogrades, voire fascistes, dans notre pays, règne aujourd'hui à l'Elysée. 

Et fort mal placé pour nous faire la morale.

JEAN LÉVY

Commenter cet article

B
Macron vote à l’ONU contre la Résolution condamnant la glorification du nazisme. <br /> <br /> <br /> Le grand capital financier des Etats Unis suivi de ses laquais de l’Union Européenne fasciste et nazifiée se sert du fascisme et de la matraque du nazisme afin d’imposer son hégémonie à tous les peuples de la boule terrestre.<br /> Aujourd’hui, à part une minorité de pays ( Vénézuéla, Cuba, Viet Nam … ) pour la majorité des pays du globe les fascistes « grouillent » au sein des gouvernements – soi-disant démocratiques – ( je rappelle les Gilets Jaunes éborgnés et tabassés par la macronie fasciste )<br /> RAPPEL sur Le vrai statut de l’Union Européenne<br /> <br /> Des documents d’archives publiés en 2012 confirment l’organisation de la Seconde Guerre mondiale par, non seulement les industriels et banquiers allemands, mais également par les banquiers états-uniens et britanniques, couverts par le président Franklin Roosevelt et le Premier ministre Neville Chamberlain, dans l’espoir de détruire l’URSS.<br /> L’Union Européenne a été conçue par le fascisme nazi et « accouchée » par les impérialismes Etats Uniens, Français et Allemands »<br /> L’anticommunisme viscéral, la haine absolue de l’économie socialiste et des bolchéviques, qui étaient le trait dominant du nazisme n’ont pas été éradiqués avec l’écrasement du 3ème Reich nazi et ils sont devenus le trait dominant des pays européens, d’outre atlantique et du monde entier. <br /> En 1948 l’Allemagne fédérale a gracié et maintenu en poste tous les criminels de guerre et fonctionnaires qui avaient collaborés avec le nazisme ( certains ont fait quelques mois de prison puis sont sortis, blanchis, et ont repris, sans état d’âme une carrière fructueuse, ) MAIS le Parti communiste Allemand a été interdit par le gouvernement Adenauert et ses militants ( rescapés des persécutions nazies ) se sont retrouvés, encore une foi, en prison.<br /> <br /> Un nazi est devenu premier président de la commission européenne. Walter Hallstein a été le premier président de la commission européenne.<br /> Concepteur en chef de la construction européenne, il fût un des pères fondateurs de cette Union Européenne fasciste , associé aux pro nazis et anticommunistes viscéraux Robert Schuman et Jean Monnet. Il était un juriste nazi comme le prouve sa lettre datant du 30 septembre 1935 adressée au représentant du gouvernement nazi de l’université de Rostock. Il a d’ailleurs été nommé doyen de la faculté de droit et d’économie de Rostock par le gouvernement du IIIème Reich comme le prouve la lettre 18 mai 1936 signée par le chancelier de l’université de Rostock et d’un « Heil Hitler ». Walter Hallstein profite donc de l’ascenseur social du IIIème Reich lui permettant d’accéder aux plus hautes fonctions de l’Allemagne nazie.<br /> Walter Hallstein est donc nommé personnellement par Adolf Hitler comme représentant nazi pendant les négociations d’Etat avec l’Italie fasciste entre le 21 et 25 juin 1938 afin de mettre en place un cadre juridique pour la « Nouvelle Europe ».<br /> <br /> Le premier chef suprême de l’Otan, fut aussi un nazi, à savoir Hans Speidel, sinistre spécialiste en élimination des résistants communistes français en 1940. ( Résistants communistes arrêtés en 1939 par le ministre Daladier et livrés aux nazis après la défaite éclair de la France en 1940 )<br /> <br /> Le deuxième chef de l’Otan était aussi un nazi, à savoir Adolf Heusinger, nommé à Washington chef suprême de l’Otan par l’ensemble des chefs d’état major des pays membres de l’OTAN. Ce sinistre individu avait été chargé par Hitler, de concevoir l’opération d’invasion de l’URSS. Sa « guerre éclair » prévoyait d’éliminer des millions de soviétiques, d’incendier villes et villages, d’éradiquer toute la population de confession juive vivant sur les territoires de l’URSS sans omettre l’éradication totale des tziganes et autres communautés existant sur le sol de la Russie soviétique, en fait de ramener ce grand continent à l’âge de pierre. Au cours d’expéditions punitives sanglantes, les résistants devaient être pendus et les responsables politiques soviétiques systématiquement abattus sur place.<br /> En août 1942, le général Heusinger orchestre lui-même les exterminations. La Gestapo et les S.S. sont placés sous son commandement direct.<br /> <br /> Hjalmar Schacht, nazi, Président de la Reichsbank et ministre de l’économie<br /> d’Hitler, a joué un rôle de premier plan dans le contrôle de la machine économique du Troisième Reich en agissant comme ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du capital anglo-américain en Allemagne. En 1945, Schacht a été jugé à Nuremberg et acquitté le 1er octobre 1946. Schacht a repris sa vie professionnelle comme si de rien n’était et fondé la société Schacht GmbH à Düsseldorf<br /> <br /> Pour imposer son hégémonie le grand capital financier des Etats Unis a absolument besoin :<br /> *** d’éradiquer de la Mémoire collective les faits réels de l’Histoire contemporaine, et, principalement, nier le fait que c’est l’URSS bolchévik qui a écrasé le 3ème Reich nazi, <br /> ** et pousser la résurgence du dogme nazi assassin <br /> Le grand capital mondialisé reprend la voie hitlérienne de conquêtes des ressources des autres car il se trouve devant des problèmes économiques insolubles. C’est la crise, de plus en plus inextricable,qui oblige l’impérialisme à essayer de s’en sortir par la guerre. C’est le même scénario qu’en 1914 et en 1939. <br /> La résurgence des hordes nazies en Ukraine, et ailleurs, ainsi que la résurgence de l’extrême droite ( officielle ou masquée ) sont des outils pour empêcher le réveil des peuples qui aspirent à un monde de paix.<br /> <br /> Berthold Brecht  « La Résistible Ascension d'Arturo Ui » <br /> « Vous, apprenez à voir, plutôt que de rester les yeux ronds. Agissez au lieu de bavarder. Voilà ce qui aurait pour un peu dominé le monde !<br /> « Les peuples en ont eu raison, mais il ne faut pas nous chanter victoire, « il est encore trop tôt :<br /> « Le ventre est encore fécond, d'où a surgi la bête immonde. »
Répondre