Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par eldiablo

v--nissieux-08-2007-03.jpgune vue de la salle  dans laquelle se déroulait la rencontre (photo :altercommunistes)


Appel aux communistes

Le peuple de France a besoin d’un parti communiste porteur d’un projet révolutionnaire !
 

Rendez-vous à la fête de l’humanité...

Dans la diversité de leur situation locale, de leur histoire et de leurs analyses, 150 communistes, membres ou non du P.C.F, délégués de 26 départements ont fait le constat que l’existence d’un Parti communiste en France et la revitalisation d’un point de vue communiste sont plus que jamais nécessaires.

Le capitalisme mondialisé, dominant toutes les régions du monde et tous les domaines de la vie, fait la preuve de sa nocivité et de son incapacité à répondre aux besoins de l’Homme. Face à cela, il faut une organisation politique

- qui offre une autre perspective de développement,

- qui affirme que le capitalisme n’est pas la fin de l’Histoire,

- qui travaille à inventer le socialisme du 21ème siècle,

- qui réaffirme la nécessité du communisme,

Cela ne se fera pas sans permettre à la classe ouvrière de notre temps, au monde du travail dans sa diversité, au peuple, à la jeunesse d’intervenir dans le combat anticapitaliste.

Ils font le constat que la direction du PCF tourne le dos à cette exigence. Elle organise le recul des idées communistes. Elle fait le choix de prolonger la stratégie qui a conduit au désastre électoral des présidentielles, 1,9%. Refusant d’en tirer les leçons, elle poursuit le processus de liquidation et met à l’ordre du jour de deux prochains congrès, fin 2007 et fin 2008, la question de la disparition du PCF.

Ils dénoncent cette orientation et affirment leur détermination, chacun à leur place, à faire vivre, en toute circonstance, les idées communistes et un parti communiste ancré dans la lutte des classes et le combat révolutionnaire.

Pour eux, cet objectif commun est indissociable de leur engagement dans les entreprises et les quartiers, contre la politique au service du MEDEF, antisociale, antinationale, sécuritaire et guerrière, menée par Nicolas Sarkozy. Ils s’engagent

- A poursuivre le rassemblement du NON à la constitution européenne et à lutter contre la mondialisation, en particulier en mobilisant contre tout nouveau traité,

- A lutter pour la reconquête de la souveraineté populaire, la sortie de l’OTAN et la préservation des acquis du Conseil National de la Résistance,

- A être partie prenante de la lutte internationaliste avec les partis communistes et progressistes du monde.

- A lutter avec les peuples de la terre pour la paix, le désarmement et la solidarité internationale contre l’impérialisme au moment où Nicolas Sarkozy vient d’afficher son alignement sur Bush.

Les participants à cette rencontre affirment leur volonté de se rencontrer pour poursuivre le débat, de se coordonner de façon durable et régulière dans l’objectif de travailler au rassemblement de tous les communistes pour un autre projet de société.

Un premier rendez-vous est proposé à la fête de l’humanité sur plusieurs stands qui afficheront cet appel. Les signataires appellent les communistes qui le partagent à se retrouver fin Octobre dans une nouvelle rencontre nationale.

Vénissieux, le 1er septembre 2007

Nota Bene: je publie ce texte à titre informatif, pour autant je suis très réservé sur ce type de rencontre.Il me semble,en effet, que nous sommes dans le domaine du voeu pieux de vouloir "faire revenir le PCF sur les rails de la lutte de classes". Ce parti est totalement coupé du monde du travail, il est devenu électoraliste, l'objectif étant de sauver les places.Enfin , à l'image de ce qui se passe dans la préparation du prochain congrès, tout est verrouillé, d'autant que le centralisme est la règle unique de fonctionnement de ce parti, la démocratie ayant quittée le navire en même temps que les milliers de militants de terrain qui vivent, au quotidien, la dictature du capital dans les entreprises.    EL DIABLO

 

 

Commenter cet article

serrurier paris 25/03/2015 15:53

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

jeff 09/09/2007 16:38

Camarades,La CAC a participé (4 camarades) aux travaux de la rencontre nationale : “Reconstuire l’espoir, quel parti communiste aujourd’hui?” à Vénissieux.nous pouvons dire que nous sommes d’accord sur la majorité des sujets et sur la nécessité d’un vrai parti communiste en France, d’ailleurs cest tout le sens de l’appel adopté à la fin des travaux, nous sommes d’accord! rencontrons nous! j’en apelle pour ma part à André GERIN.fraternellement,http://pcf-prcf.over-blog.com/

Pascal Brula 06/09/2007 15:25

D'accord pour dire avec toi que le PCF actuel est coupé du monde du travail (mais il s'agit d'une démarche volontaire de la direction du PCF : il suffirait de changer sa politique pour faire repartir la machine), qu'il est hyper-centralisé et que le prochain congrès est verrouillé. Mais, le message de cette réunion est tout autre. Elle a permis de rassembler des communistes qui sont à l'intérieur (et qui croient encore changer le PCF de l'intérieur, ou qui font semblant) et des communistes qui sont à l'extérieur (personnellement, la direction refuse de me donner ma carte, je suis donc à l'extérieur). Et le problème est de préparer l'avenir. Quelque soit notre position (dehors ou dedans), nous sommes tombés d'accord pour dire que les deux congrès à venir, préparent la liquidation du parti communiste. Donc quelqu'en soit l'issue, nous nous sommes positionnés pour ce lendemain de congrès. A l'intérieur, soit les camarades auront réussi à infléchir la direction, voire à reprendre les rennes, soit ils auront perdu, mais de toute manière il y aura eu bataille, et elle aura permis de faire la clarté sur les objectifs vis-à-vis de nombreux communistes qui n'ont pas encore compris. De plus, les communistes (dedans et dehors) auront posé les jalons pour reconstruire, ils seront apparus unis et visibles pour reconstruire.Je considère que c'est important que cela se passe autour du PCF, car ce dernier a encore, qu'on le veuille ou non, un poids considérable dans la tête des gens, dans la société. De plus, ce parti est encore au sein du mouvement social, même si sa direction fait tout pour qu'il n'y soit plus. Tous les camarades qui l'ont quitté et qui ont voulu créer autre chose à côté, se sont plantés : ils ont créé un énième groupuscule, situé hors du mouvement social, et se réduisent désormais à un club de discussion.

eldiablo 06/09/2007 21:37

Le point de vue de Pascal est tout à fait respectable.Il reste que, sans faire de politique fiction, on imagine aisément que les dirigeants actuels du PCF vont réussir, à l'occasion des 2 prochains congrès, ce qu'ils ont réussis depuis la mutation.: intégrer dans les directions quelques opposants-alibi et continuer à gérer le PCF comme une petite boutique électoraliste "à gauche" du PS; le PRG étant la petite boutique à "droite" du même PS. Les congrès ne sont pas gagnables par les révolutionnaires qui restent au PCF: par exemple, les élus permanents qui se prétendent dans ce camp sont-ils prêts à risquer leur siège et par ailleurs, du fait même du départ massif des travailleurs dans les années post-mutation, les forces vives et actives de la société, acquises aux idéaux révolutionnaires sont archi minoritaires dans ce qui reste de l'organisation : des élus, beaucoup de retraités ou quasi-retraités, et des nouveaux adhérents sur des bases réformo-gauchistes et "altermondialistes" (Certains débats sur la nature de l'UE et l'illusoire "europe sociale" avec eux sont tout à fait édifiant). Donc la stratégie pronée par Pascal n'est pas obligatoirement pertinente, mais le débat continue... Salut et fraternité EL DIABLO