Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par diablo

Jean-Jacques Candelier, Député communiste du Nord, déclare dans un communiqué daté du mercredi 20 février 2008 :
Le Président de la République vient parader à Noyelles-Godault sur le thème de l’emploi. Ce n’est pas un hasard : on sait que la Région Nord-Pas-de-Calais possède un taux de chômage plus élevé que la moyenne nationale, que les délocalisations s’y s’accélèrent et que les industries y ferment en pagaille. Dois-je rappeler les ravages économiques, environnementaux et sociaux des patrons voyous à METALEUROP ?
Dois-je rappeler les promesses de Nicolas Sarkozy, alors Ministre de l’Economie, quant au reclassement des salariés de l’Imprimerie nationale ?
Dois-je rappeler la fin annoncée de la Cristallerie d’Arques, de l’équipementier DELFI à Flers-en-Escrebieux, de SICOVER Industries à Aniche ou encore la liquidation de l’outil de production à l’usine STORA ENSO de Corbehem ?
Et ce ne sont là que quelques exemples.
Notre Région, qui a tant donné pour le développement industriel de notre pays, est plus que jamais la victime d’un système où les pleins pouvoirs sont accordés aux multinationales par le Gouvernement français, ainsi que par l’Europe au service de l’ultra capitalisme financier.
Je pense très sincèrement que les habitants de notre Région n’ont pas besoin d’un Président qui repart éternellement en campagne, ni d’un tapage médiatique présidentiel perpétuel. Nous n’attendons pas de lui qu’il nous donne des leçons de civilisation, de bonne conscience ou de religion, mais qu’au contraire il agisse concrètement pour résoudre les difficultés en matière de logement, de vie chère, de salaire, de précarité et de chômage.
Alors que la crise de confiance s’installe durablement entre Nicolas Sarkozy et les Français, ce voyage express à Noyelles-Godault est bien celui de l’impuissance du chef de l’Etat. Il est le voyage de toutes les provocations envers ceux qui sont menacés dans leur emploi, qui n’arrivent plus à joindre les deux bouts et qui sont trahis par les promesses non tenues.
Moins d’un an après l’élection du candidat Sarkozy, cette incapacité à résoudre les problèmes des Français et du pays ainsi que l’absence de réponses efficaces sont plus qu’une simple déception. L’impopularité grandissante du Président dans les sondages démontre que beaucoup de nos citoyens comprennent que ce soi-disant Gouvernement d’ « ouverture » est en fait un des plus réactionnaires depuis la Libération.
Pour les retraités, les privés d’emploi et le monde du travail, c’est le sentiment de saturation, de ras-le-bol et de colère qui prédomine. Dans ces conditions, il est impensable de laisser se poursuivre pendant encore 4 longues années cette politique calamiteuse et indécente.
 

Commenter cet article

Cedric 25/02/2008 17:37

Je suis bien d'accord avec toi, et pour ce debarasser de Sarko et de la droite, il faut provoquer une crise politique, il faut que la droite sorte laminée des elections municipales de sorte qu'elle se revolte au Parlement et vote une motion de censure contre le Gouvernement.Le Gouvernement tombera, et de nouvelles elections legislatives seront organisées. Et pour regler son compte au nabot il faut que le Parlement le destitue pour incapacité à tenir son rang et sa     fonction. Je crois que si nous faisons mordre la poussière des deux epaules à la droite aux municipales, cet objectif ne sera pas si lointain !Bien à toi camarade.