Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par diablo

NON à l'hypocrite campagne anti-chinoise à propos du Tibet,

OUI à une Chine multinationale unie et socialiste!

Deux poids, deux mesures : les Ménard, Glucksmann, Lévy et Cie n'ont pas dit un mot pour condamner les USA et réclamer le boycott des JO d'Atlanta et de Los-Angeles au moment où l'Empire états-unien semaient la mort de masse en Irak, au Panama ou en Yougoslavie. Pas un mot non plus contre cette grande "démocratie" qui torture officiellement à Guantanamo et qui a le plus fort taux au monde, très loin devant la Chine, pour le nombre de citoyens emprisonnés par rapport à la population globale. Pas un mot de protestation non plus contre la dédicace sciemment politique du Salon parisien du livre à l'Etat d'Israël avec visite à la clé du président d'Israël, présentement occupé à massacrer sans pitié civils et enfants palestiniens. Pour ce qui concerne la fausse gauche, pas un mot non plus, , sauf quand il s'agit de boycotter un pays se réclamant du socialisme, pour condamner les J.O. en tant que vitrine du sport commercial et professionnel (un débat approfondi serait nécessaire à ce sujet). Pas un mot non plus, tout simplement, pour condamner les atteintes aux droits de l'homme, en France même, du régime sarkozyste, sa traque aux ouvriers immigrés, ses atteintes répétées au droit de grève, sa mainmise sur les médias (n'est ce pas, Messieurs de "Reporters sans frontières"!),sa construction d'un Etat policier chargé de fliquer les manifs populaire, son viol grossier de la souveraineté du peuple auquel Sarkozy et la fausse gauche viennent d'imposer la constitution européenne bis en annihilant le vote démocratique du 29 mai 2005.

En réalité, à l'approche des JO, il faut s'attendre à une multitude de provocations pour tenter d'isoler la Chine, d'y semer la division sur des bases "ethniques", non seulement de la part des classes féodales privilégiées expropriées par la République populaire chinoise en 1959, non seulement de la part du prétendu "gouvernement tibétain en exil", mais de la part des Etats impérialistes qui feignent d'oublier dans quel état épouvantable de famine et d'humiliation les USA, l'Allemagne, la France et l'Angleterre capitalistes avaient plongé la Chine à l'époque des guerres de l'opium et des "concessions" ; qui oublient les quelque 10 millions de morts civils et militaires dont la Chine à souffert pour se libérer de l'occupation du japon fasciste lors du dernier conflit mondial. Le fait que ces Etats prédateurs qui affament la moitié de la planète avec leur OMC, leur FMI, leurs guerres impérialistes et leurs blocus, appellent au respect des droits de l'homme au Tibet, est pour le moins suspect ; de plus, c'est volontairement oublier qu'avant 1959, le Tibet était plongé dans le servage, que les "gentils" dirigeants de monastères bouddhistes avaient droit de vie et de mort sur les serfs (90% des gens), que 90% des habitants étaient analphabètes, qu'un Tibétain de base était décapité si ses yeux se posaient sur le Dalaï-Lama! Ces mêmes Etats impérialistes osent parler d'indépendance nationale du Tibet alors que ce pays fait partie de la Chine multinationale depuis le 13ème siècle (bien avant que la Corse ou Nice n'appartiennent à la France!), et qu'eux-mêmes foulent aux pieds les droits nationaux du peuple palestinien, du peuple irakien, du peuple yougoslave, du peuple ivoirien, du peuple tchadien, et de tant d'autres!
De fait, l'intégration du Tibet à la République populaire chinoise a, malgré les soubresauts de la prétendue "révolution culturelle" (qui affectèrent toute la Chine) constitué un immense pas en avant pour les masses rurales et urbaines du Tibet. C'est seulement à partir de cette date que la masse de la jeunesse a été scolarisée, que les Tibétains ont pu apprendre leur langue écrite à l'école, l'entendre parler dans les médias, disposer d'un enseignement bilingue où le tibétain tient tout naturellement la 1ère place. Quant à la spiritualité du Tibet, qui fait tant rêver les petits bourgeois consuméristes d'ici, elle existe bel et bien mais n'a jamais été qu'un phénomène très élitiste dans l'ancien Tibet féodal : c'est ce que révélait Alexandra David-Neel qui dans ses carnets de voyage, indiquait à la fois la beauté de la philosophie bouddhiste pratiquée par quelques-uns, et l'arriération profonde et les superstitions dans lesquelles étaient maintenue la masse de la population.


En outre, les pyromanes des Etats impérialistes et leurs relais médiatiques se comportent en vrais irresponsables. On a vu en Yougoslavie ce qu'a donné la volonté occidentale d'encourager les séparatismes Croate, Slovène, Kosovar, dans le seul but de démanteler la République socialiste fédérative de Yougoslavie : une guerre terrible qui a ravagé un pays, mais qui a permis que depuis les USA et l'Union Européenne occupent militairement les Balkans. Le projet, d'ailleurs hors de portée des impérialistes, de balkaniser la Chine et son plus qu'un milliard d'hommes est à la fois odieux et terriblement dangereux pour la paix mondiale.
Enfin, le prétendu "boycott" des J.O. par l'autoproclamée "communauté internationale" est une pure insulte à l'humanisme et au bon sens. On est d'avance certain que l'Inde, la Russie, l'Afrique, l'Amérique latine, le Vietnam, l'Iran, etc. ne boycotteront à aucun prix les J.O. : dans ces conditions que signifie pour la "communauté internationale" (c'est-à-dire les Etats riches regroupant au plus 600 millions de personnes) un ensemble d'Etats groupant de trois à quatre milliards d'individus? Quel racisme à l'égard du grand peuple chinois, et plus généralement, des "pays émergents" dont la Chine est le symbole!


Cela ne signifie nullement que le PRCF soit indifférent au besoin de progrès de la démocratie socialiste en Chine et à l'essor de la culture nationale du peuple du Tibet et des autres provinces de Chine. Mais d'abord, le PRCF, fidèle à la l'exigence universelle de laïcité et de pensée dégagée des dogmes de toutes natures", ne considère nullement que les cléricaux tibétains, organisateurs de pogroms contre les commerçants chinois, soient en quoi que ce soit une force de libération! Comme dans tout le reste de la Chine, le progrès de la société repose sur les masses populaires, sur les ouvriers, sur les paysans, sur tous ceux qui en Chine restent fidèles aux idéaux socialistes de la Révolution de 1949, sur les communistes qui, de Pékin à Lhassa, défendent les acquis du socialisme et le principe d'un développement socialiste du pays, seul à même de stopper le creusement des inégalités sociales que comporterait un mode de développement subordonné au capitalisme mondialisé. La voie socialiste est seule à même de permettre à long terme le développement harmonieux des nationalités de la République Populaire de Chine. C'est d'ailleurs dans ce sens que s'est exprimée la conférence nationale du PRCF en 2006 non pour dénigrer la République populaire, mais pour défendre ses acquis et son rayonnement international.
En résumé, oui à l'amélioration des droits du peuple au Tibet et dans le reste de la Chine, non à la campagne impérialiste contre les J.O. de Pékin, non aux tentatives impérialistes de déstabiliser la Chine et de la plonger dans des conflits interethniques dans le but d'en saboter le développement indépendant, non aux pires ennemis de toute spiritualité, des peuples du Tibet et du reste de la Chine, l'impérialisme et le capitalisme.
Le PRCF (Pôle de Renaissance Communiste en France)

Le 23 mars 2008

Commenter cet article

J
Arrete de planer! Les chinois se sentent si fort mais refusent tout dialogue. Pays anti-liberté ou on defonce les droits de l'homme...Le gouvernement chinois craint et la culture nationaliste n'y a rien apportée de bon! Franchement pas daccord avec toi
Répondre
J
Je suis d'accord sur l'analyse du PRCF sur la campagne idéologique impérialiste - dans laquelle les dirigeants socialistes de notre pays sont les propagandistes les plus acharnés - campagne contre les pays qui ne s'alignent pas sur les USA et l'UE, même contre ceux qui n'envisagent pas une voie socialiste : l'Iran, la Russie..Mais un débat entre nous sur la nature du régime actuel de la RPC serait le bien venu. Il poserait fondamentalement les conditions d'accession au socialisme d'un pays en voie de développement. Répartir des richesses au niveau de 1, 3 milliard d'habitants suppose une accumulation capitaliste vingt fois plus forte que la France à acquis en 150 ans d'exploitation féroce du Capital, de l'Empire colonial et de guerres mondiales.Restent les moyens à utiliser pour parvenir à cette accumulation capitaliste.Un débat serait utile même pour nous en France.Créer la société qui permette à chacun de satisfaire tous ses besoins matériels et culturels, peut -t-elle être construite dans un pays désindustrialisé comme le nôtre, simplement en "répartissant les profits", même énormes des multinationales ? Aujourd'hui, les produits que les Français achètent, sont pour l'essentiel, importés.Et réindustrialiser la France ne sera pas une mince affaire !Pour être crédible, il ne s'agit pas de mettre en avant un simple programme revendicatif, mais dire ce comment on peut l'arracher.Amitiés.JL 
Répondre
Y
La première partie de ce texte est pertinente. Mais l'analyse de la situation chinoise me laisse sur ma faim. Pas un mot sur les positions de la Chine dans le monde, sur le capitalisme et le nationalisme chinois ( nationalisme que je ne trouve pas a priori forcément condamnable s'il s'agit de défendre les intérêts d'un peuple souverain), sur la destruction du secteur d'Etat, sur l'expression les " capitalistes patriotes", représentés par une étoile sur le drapeau chinois à côté des étoiles représentant les ouvriers, les paysans et les employés.
Et dernière question : n'y a-t-il d'impérialistes que les Etats-Unis et les pays de l'Europe occidentale ? En outre les formulations utilisées sont ambigües et laissent supposer que la Chine est un pays socialiste. Que savez-vous réellement des positions des dirigeants chinois, des membres du parti communiste chinois vis à vis du socialisme dont vous parlez dans votre communiqué? L'"économie socialiste de marché", revendiquée par le parti communiste chinois vous satisfait-elle?
Et que savons-nous vraiment de la position du peuple tibétain? Vous avez des informations ? Pas moi.
Bref, ne rêvez pas, laissez la langue de bois et soyez un peu plus prudents.
Yvette Genestal.
Répondre