Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par diablo

Nicolas Sarkozy a tenté de justifier jeudi dernier les reculs sociaux mis en œuvre par son gouvernement.  Mensonges et confusions, mépris des Français et de leurs difficultés ont caractérisé son intervention.  Normal : c'est le MEDEF qui dicte sa politique.

Une politique de classe 

Toutes les décisions du gouvernement vont dans le même sens : accroître les revenus du Capital.  Les services publics sont ainsi attaqués de deux manières.  D'une part on privatise ce qui peut devenir rentable pour les patrons comme la santé ( assurances qui prennent le relais d'une sécurité sociale rendue inefficace, cliniques privées ...), le transport, l'énergie, la Poste. D'autre part des suppressions massives d'emploi sont programmées.  Et avec l'argent ainsi économisé, le gouvernement finance ce qui devrait faire partie du salaire payé par les patrons.  Allègements de cotisations sociales ou fiscales, l'ensemble se chiffre à plusieurs dizaines de milliards d'euros... Et comme c'était encore trop peu, Sarkozy-Fillon en ont rajouté avec le cadeau fiscal aux plus riches de près de 15 millards d'euros.

Le travail est dévalorisé : travailler plus pour vivre mal 

Le travail des salariés coûtent ainsi de moins en moins cher aux patrons.  Mais ça ne leur suffit jamais. Au nom de la compétitivité, le MEDEF et le gouvernement veulent allonger les annuités pour la retraite et le travail hebdomadaire en gardant une productivité  très élevée.  Les directeurs de ressources humaines ( quel beau nom pour un si sale métier ...) mettent une telle pression sur les cadres et les salariés que le stress dû au travail s'aggrave.  Les  chômeurs sont priés d'aller travailler à 200 km de chez eux : avec quels moyens de transport ? au prix de de quels désastres familiaux ?

...et  pour gagner moins 

Depuis le début 2008, les Français ont acheté moins de produits manufacturés et les ventes commerciales ont régressé.Tous les prix flambent. L'essence et le gaz augmentent sans fin.  Se nourrir, se loger, se déplacer, financer les études des enfants devient pour beaucoup insurmontable.

Une politique efficace pour les patrons : Champagne pour les actionnaires !

Grâce aux sacrifices demandés aux salariés, les dividendes augmentent pour les gros portefeuilles.  Laurence Parisot peut féliciter Sarkozy : les bénéfices du CAC 40 atteignent près de 100 milliards d'euros en 2007 !  Et les secteurs où la hausse des prix a été la plus vive  sont ceux qui profitent le plus : Total, EDF-GDF ...

Soutien de tous les « européistes » aux « contre-réformes » des gouvernements français

C'est une politique conforme au traité européen voté en Février par une majorité de députés PS et la quasi totalité des députés de droite.  Le credo est plus que jamais celui de  « l'économie de marché ».  Toutes les directives européennes conduisent à la politique de Sarkozy.  Toutes les « contre-réformes » initiées en France depuis plus de 20 ans trouvent leur source dans la politique européenne. Mondialiser l'exploitation pour mieux accroître les profits à l'échelle de la planète.   C'est cela la politique de la compétitivité capitaliste européenne.

Besoin de communisme et d'une autre politique

Salariés, chômeurs, retraités, nous avons des adversaires communs, mieux armés, mais beaucoup moins nombreux : les capitalistes.  Nous sommes la majorité.  Tous ensemble, nous pouvons les faire reculer si des luttes de masse se développent contre cette politique de classe.  Les transports, la santé, la sécurité sociale, l'école, l'eau, l'énergie, ça ne leur appartient pas, ça ne doit pas leur appartenir.  Nous avons besoin d'une autre société dans laquelle les besoins humains seraient les premiers à être satisfaits.  Et dans laquelle les capitalistes ne règneraient plus sans partage.

Source : « action communiste haute normandie »


Quelques chiffres pour mémoire...


Une politique pour les patrons :   Profits 2007

Total : 13,2 milliards d'euros 

Renault : 2, 7 milliards d'euros

L'Oréal : 2,6 milliards d'euros

Unilever ( 44 000 salariés en Europe, dont ceux de Miko à Saint-Dizier, en lutte pour leurs emplois) : 4,1 millards d'euros

Arcelor-Mittal ( en train de liquider son site de Gandrange en Lorraine) : 7,1 milliards d'euros

Lactalis ( lait, produits laitiers) réalise une année exceptionnelle malgré la hausse du lait : 9,1 milliard d'euros

SNCF : Plus d'1 milliard d'euros

EDF : 5,6  milliards d'euros

Bouygues : 1,3 milliard  d'euros

Vinci : 1, 46 milliard  d'euros

GDF : 2, 5 milliards d'euros

Les ventes de médicaments remboursés ont chuté de 4.6% au premier trimestre !  D'anciennes maladies   font leur réapparition : on observe une résurgence de la tuberculose de plus de 40% dans les populations touchées par la précarité en région parisienne.

Les  prix alimentaires flambent : 4,9% en un an. 

Commenter cet article

Ras le Bol 01/05/2008 16:10


Très cher blogger,
Nous trouvons que votre blog est l'un des meilleurs et c'est pourquoi
nous vous proposons ce qui suit :

Le bracelet du "RAS LE BOL"

Ce bracelet est à porter par tous ceux qui en ont Ras le Bol et qui
veulent le montrer.

http://www.raslebol.moonfruit.fr

Ce mouvement n'est ni politique, ni religieux, ni une secte.
Si le principe vous plait, n'hésitez pas à en parler à vos amis et à l'insérer
sur votre blog, car si tous les gens qui en ont Ras le Bol, portaient ce bracelet
en même temps, les choses changeraient peut-être partout dans le monde.
Merci de nous lire