Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par eldiablo

 

Dans un entretien publié ce jour dans "le Parisien", Jean Ferrat déclare soutenir une candidature de rassemblement de la gauche anti-libérale autour de José Bové. Va t-on assister aux retraits de Buffet et Besancenot et Laguiller (?) afin de créer les conditions d'une dynamique à gauche du PS et, pourquoi pas, d'une présence au second tour. Il est vrai qu'aujourd'hui, le climat est plutôt morose et le bourrage de crâne Ségo-Sarko commence sérieusement à nous fatiguer. Je n'ai aucune illusion sur la possibilité d'une "embellie" à l'issue d'un scrutin (seules les luttes populaires massives peuvent permettrent des changements radicaux) mais j'avoue que le scénario Bové- rassembleur pourrait avoir de la gueule . Simplement en faisant blémir les gens de l'UMP et ceux du PS çà ne serait pas mal, non... 

 

 

Commenter cet article

P
En lisant ton raisonnement, je comprend pourquoi la direction du PCF abuse les adhérents qui sont encore au PCF... Que Bellaciao anime la polémique entre les pro-Buffet, les pro-Bové et les pro Besancenot, cela ne peut m'étonner : c'est de la politique politicienne. Avoir une attitude communiste n'a rien à voir avec un investissement dans ces "collectifs antilibéraux" qui fourmillent d'anticommunistes et d'où le peuple est absent (en tous cas ceux qui ont voté majoritairement "non"). Qu'il s'agisse des pro-Bové (soutenus par les "refondateurs") ou de MG Buffet, leur objectif est le même : liquider le PCF pour un "Linkspartei" ou une sorte de PSU, dans la ligne de ce qu'est le PGE, à savoir une organisation réformiste qui ne remet plus en cause le capitalisme, mais prétend le gérer de manière sociale (vieille lune de la social-démocratie). Alors, tu me cite Patricia Latour ! Elle est bien la seule à se fourrer dans ce merdier réformiste. Toute l'opposition encore interne à la direction du PCF ne se résume pas à sa petite personne : je pense aux fédérations du Nord, du Pas-de-Calais, de l'Aisne, à la Somme, aux camarades du Rhône dont je fais partie, aux camarades de Bézier, de Charente-Maritime... etc. Et il ne faudrait pas oublier tous ceux qui ont été poussés dehors, hélas, du fait de la politique réformiste de la direction. Tu me cites également un article tiré du blog de la section de Paris 15ème. Et alors ? Rien n'empêche d'aller le copier sur leur site... D'autant plus que MG Buffet cherche à faire le maximum aux prochaines élections et doit se dire que faire semblant de lâcher un peu de lest vis-à-vis de ses opposants internes ne peut pas faire de mal. Par contre, toute information non maîtrisée, susceptible de critiquer un tant soit peu leur stratégie, comme j'ai essayé de le faire : ils censurent...

A propos du terme stalinien, je maintiens mes propos. En effet, j'ai essayé de réadhérer lors du dernier congrès pour conforter la démarche d'opposition interne des camarades de Vénissieux dans le Rhône. Et j'ai constaté que cette direction était pire que tout ce que j'avais pu connaître. Loin d'accepter le débat, elle refuse tout point de vue opposé, au point d'utiliser des moyens "physiques", de verrouiller toutes les élections et de bourrer les urnes. Elle a envoyé des vigiles dans la Somme pour empêcher les communistes d'élire une direction d'opposition (car elle n'avait pas pu l'empêcher à la section d'Amiens) ; pour cela, dans ce département, elle a dissous autoritairement plusieurs sections ! Au congrès national, les délégués ont été filtré au point que la direction nationale a décidé autoritairement d'invalider les 3/4 des représentants de l'opposition sur des prétextes administratifs (soi-disant non paiement des cotisations, alors que certains étaient en retrait automatique !!!). Et j'en passe et des meilleures (lors du dernier vote interne pour présenter MG Buffet, il y avait plus de votant que d'inscrits en Charente-Maritime, par exemple...). Je te passe également les péripéties pour obtenir ma carte (je vais peut-être réussir à l'obtenir par la section de Vénissieux !).
Comme tu peux le voir, je n'insulte personne, car je m'appuye sur des faits et sur une démarche communiste qui semble avoir quitté les instances dirigeantes du PCF. J'espère que cette démarche est encore présente chez certains adhérents. Je pense que c'est d'ailleurs pour cela que la direction a présenté MG Buffet et n'a pas encore abandonné le sigle PCF et qu'elle a montré une divergence de forme avec les "refondateurs" (ou plutôt liquidateurs...).
Répondre
G
Bellaciao est un site stalinien qui soutient MGB qui n'est pas communiste...
au fait l'anonyme moi je signe mais bon tu dois être plongé dans la clandestinité...comme toutes les taupes jeunes ou vieilles.
Monsieur Onfray soutient Bové lui-même soutenu par Braouezec et la....gauche du PCF comme Patricia Latour et autres...

ci-joint deux textes parus sur Bellaciao preuve de l'implacable censure...

Franchement, les amis, vous incarnez toutes les raisons pour lesquelles je ne voterai pas pour votre candidate : car MGB est votre candidate et n'a jamais été que la candidate des communistes et de leurs intérêts : qui a cru un seul instant que le PC aurait pu ne pas présenter de candidat à ces élections?

En terme de stratégie d'appareil, vous n'avez de leçons à donner à personne, les ficelles sont grosses, mais ce sont toujours les mêmes.

Vous vous donnez le beau rôle dans vos leçons de morale, mais votre hypocrisie à vous date du tout premier rapprochement que vous avez fait semblant de réaliser avec les divers collectifs de lutte, dans l'unique but de leur mettre la main dessus en vous refaisant une virginité médiatique à peu de frais.

Faut-il vous rappeler que l'essentiel de ces collectifs de luttes n'ont pas attendu ces élections ni votre bénédiction pour exister. Les staliniens attendent l'autocritique de celle qui est suceptible d'avoir des penchants bourgeois pour ce qui se passe de l'autre côté du mur, à l'ouest avant de la pendre !

A-t-elle le droit de donner son parrainage sans en référer au Parti, le saint, le très sacré, l'infaiillible parti?

Non, le seul tort de Clémentine Hautin, sa seule naïveté, c'est d'avoir confondu l'idéal communiste, et la réalité du parti communiste français, c'est d'avoir été apparentée à ces ennemis de la liberté, inquisiteurs autoproclamés, haineux, à l'égard de tout ce qui les dérange.

Son erreur, oui, d'avoir été cette sympathisante là, des communistes français, et cela m'attriste de de le dire.

Je n'aurais pas voté, pas pu voté si Bové ne s'était pas présenté, désespéré par la médiocrité de tout ce que je vois, de tout ce que vous offrez à voir.

Je ne voterai qu'au premier tour, contre les ennemis de la liberté : staliniens atardés, socialos vendus, faschistes déjà au commandes.

A vous revoir dans les rues, après les élections : contre qui tirerez-vous les premiers, ceux qui partagent le même idéal, mais sûrement pas les méthodes traitresses à l'idéal même, qui portent en germe sa mort née?

On ne se fait pas d'illusion, les communistes d'appareil, tireront d'abord sur leurs frères et soeur de gauche, avant de pactiser avec les Nazis du 21 siècle, s'ils peuvent en tirer avantage.

Ca s'est fait si souvent, vous recommencerez, tel que je vous vois là. Vous n'avez pas changé : les mêmes réflexes de tous ceux qui ont besoin d'une autre colonne vertébrale que la leur propre, pour tenir debout.

Au lieu de penser en hommes libres, solidaires des autres hommes libres, vous voulez faire plier dans vos chaînes ceux qui veulent erxercer à toute seconde de leur existence leur pensée d'homme ou de femme libre.

Ennemis du moi, comme les curés d'un autre âge, qui voulaient faire plier devant le pape et ses singerie tous les récalcitrants qui osaient penser en hommes libres.

Vous voulez broyer toutes les individualités au sein du parti.

Le parti vous sert de cerveau, le parti s'occupe de tout. Obéit camarade !....

Une camaraderie comme celle là : non merci ! Mais de la solidarité, de la fraternité entre des individus différents, fiers de leurs différences et fiers d'être ensemble respectueux les uns des autres et partageant mêmes des faiblesses passagères, ou les incomprehénsions momentanées au service de la liberté de chacun.... l'an 10 000...?

Yann
second texte
En 2007, faisons respecter notre NON à la « constitution » européenne !


Ne laissons pas évacuer la portée du NON à la « constitution » européenne !

http://pcf-paris15.over-blog.com

Les eurocrates assignent une mission à la majorité qui sortira des élections françaises du printemps : faire plier le peuple français, lui faire avaler la pilule de la « constitution » européenne. Le refus français (et néerlandais) de la soumission à l’UE du capital est insupportable à la commission de Bruxelles et aux gouvernants au service du capitalisme mondialisé. Ils ne peuvent pas tolérer la démonstration que l’on peut, dans le cadre national, le plus propice pour construire le rapport de forces politique, mettre en échec les traités, directives européens au nom desquels les gouvernements détruisent les acquis sociaux et démocratiques depuis 20 ans.

Le calendrier du « Plan B » est modulé en fonction des échéances politiques françaises. La chancelière allemande Merkel a donné la date limite aux élections européennes de 2009. Les dirigeants des 25 se sont fixés comme objectif qu’une solution définitive soit imposée au deuxième semestre 2008, sous la présidence française de l’UE. Le sommet européen des 21 et 22 juin 2007, au lendemain des élections françaises doit adopter la « feuille de route ». D’ici juin, l’heure est aux pressions et à la pédagogie. Réunis le 26 janvier prochain à Madrid, les gouvernants des 18 pays qui ont adopté la « constitution » par-dessus la tête de leur peuple prendront la tête de la croisade pour ressusciter le TCE. Le 50ème anniversaire du Traité de Rome, le 25 mars, sera l’occasion de célébrations grandioses du « projet européen » et de ses « bienfaits ».

Pendant ce temps, tout est fait dans la campagne électorale française pour effacer la signification, fondamentale, du référendum du 29 mai 2005. Les forces politiques de l’alternance, totalement désavouées en 2005, monopolisent le jeu électoral. M. Sarkozy, Mme Royal militaient côte à côte pour le OUI. Aujourd’hui, ils se calent sur le calendrier Merkel, M. Sarkozy évoquant l’adoption d’un « mini-traité » et Mme Royal un nouveau référendum en 2009 sur un texte modifié dans un sens plus « social ». Le Pen joue plus que jamais son rôle de repoussoir et d’outil pour discréditer la nature du rejet de l’UE du capital.

Les tenants du « NON de gauche » révèlent leurs limites et glissent vers la « gauche du oui ». Fabius, Mélanchon, même Chevènement se rallient ouvertement à Mme Royal. La quasi-Ils la suivent dans un projet de « constitution » renégociée. Les « collectifs antilibéraux » se fixent aussi comme objectif de peser pour un nouveau « texte fondamental ».

Communistes, nous entendons tout faire pour faire respecter le NON de notre peuple, en particulier pendant la campagne électorale, dans la continuité de notre campagne du référendum et des luttes passées contre « l’acte unique » de 1986, Maastricht ou la monnaie unique. C’est un des contenus essentiels que nous voulons donner au vote communiste en 2007.

1- Nous nous opposons à toute tentative, d’où qu’elle vienne, de réintroduction de la « constitution » européenne, même sous un autre nom ou sous un vernis social. Nous combattons l’illusion d’une « bonne » « constitution » européenne, après amendement ou « renégociation ». Dans l’état actuel du rapport de forces, tout nouveau texte européen ne peut que renforcer l’emprise de la finance sur les salariés. Par ailleurs, il ne peut pas y avoir de « constitution » européenne parce qu’il n’existe pas de nation européenne. 2- Nous entendons continuer à donner toute sa portée au NON du 29 mai 2005. Les 55% portent l’alternative politique comme les mouvements de lutte de ces dernières années. Le NON a mis en échec le « consensus » autour de l’inévitable « intégration dans l’UE », relais de la mondialisation capitaliste. Il a battu en brèche la fatalité des traités et directives qui sont les prétextes et les instruments de la politique de régression sociale et économique menée les gouvernements successifs en France : diminutions des dépenses publiques et sociales, privatisations, libre-échangisme encourageant les délocalisations.

NON ! Toujours NON à la dictature de la « concurrence libre et non faussée » !


De : PCF Paris 15
mercredi 31 janvier 2007


je me bornerai de constater que le terme de stalinien atteint un sommet de popularité !
Quand à confrontation je la vois en permanence sur ce site qui rejette effectivement tous les messages au contenu équivoque...ou émanant de personnes qui prétendent être ce qu'elles ne sont pas...
pour ma part je signe toujours et cela me semble bien plus honnête à l'égard de ceux à qui je m'adresse.Tu devrais essayer !

salut et fraternité
Répondre
P
A l'intervenant dénommé girard qui cherche à nous faire passer MG Buffet pour le vote communiste par excellence, alors qu'elle cherche avant tout à être la candidate de la "gauche antilibérale" (notion qui ne remet absolument pas en cause le capitalisme, cf. M.Onfrey...), je tiens à signaler que le site Bellaciao n'est pas du tout un site qui permet la confrontation d'idées. Au contraire, dans la pure tradition stalinienne, ils filtrent toute intervention qui oserait contredire la politique de la direction du PCF et de MG Buffet. Je suis moi-même interdit d'intervention sur ce site après avoir osé porté une vraie contradiction communiste...
Répondre
Y
(Suite)... et bien sûr je me sens plus proche du héros communiste des FTP-MOI, Manouchian que d'un national-franchouillard comme Maxime Gremetz qui donne libre cours à ses préjugés anti-Africains.
Répondre
Y
Je suis des Indigenes de la république, je suis musulman et me sens plutôt marxiste dans ma compréhension du monde. Aucun problème, merci. Tout comme de nombreux latino américains marxistes et croyants(Colombie , Nicaragua, Salvador, Bresil). Je veux dire à un certain "Girard" qui le 26/01/2007 à 23:07:0 a voulu faire peur aux lecteurs en accolant abusivement notre nom à celui de Dieudonné et le tout à celui de Bové afin de plomber sa candidature, tout en nous qualifiant de "communautaristes", qu'il use là des pires procédés de diabolisation. Ses propos et cette méthode indignes , que je ne qualifierai surtout pas de staliniens mais tout simplement de réactionnaires et franchouillards, ne sont pas sans rappeler d'ailleurs ceux d'un certain Robert Hue à Montigny en 1981; si tout le monde voit ce que je veux dire. Ils sont de la même veine que ceux de certains prétendus communistes français qui, en Algérie , mon pays , se disaient communistes tout en participant à la répression coloniale (cf Setif et Guelma 1945)au nom de la lutte contre "les masses fanatisées", prétendument alliés des hitlériens où se faisaient complices des grands colons avec la fameuse motion de Sidi Bel Abbes en 1921. Bien sûr, ces gens n'avaient de communiste que le nom. J'ai honte pour cette belle idée de communisme qu'elle soit usurpée par ceux que déja le communiste soviétique Sultan Galliev dénonçait en 1921 au congrès des peuples d'Orient à Bakou comme euro-centristes , ceux qui refusent d'appréhender la question coloniale, ceux qui entrent en transes dés qu'ils entendent le mot foi religieuse et encore plus Islam, distribuent les bons et les mauvais points et sans le savoir véhiculent les préjugés racistes. Ceux qui incapables de comprendre le monde comme il va, préfèrent le résumer à leurs certitudes. Au risque de faire le jeu de nos pires ennemis à tous.
Répondre
G
l'article du Dauphiné est disponible sur BELLACIAO rubriques du 24 janvier 2007.A cette occasion si vous y passez vous pourrez soutenir les animateurs du site qui reçoivent beaucoup de menaces, jusqu' à des menaces de mort, de la part des amis de Bové.BELLACIAO est le site antilibéral qui reçoit le plus grand nombre de connexions en France. Il est très fréquenté par des militants de base du PCF qui agissent au quotidien.Salut et fraternire
Répondre
E
Oh là là !! Gardons notre calme! Je répète : je n'anime pas un blog de soutien à Bové ou à Ferrat. Par ailleurs, je respecte les militants de base du PCF mais je suis en total désaccord avec la politique et la stratégie de ce parti. C'est mon droit je pense. EL DIABLO   
G
L'entretien du Parisien est exactcelui du Dauphiné est venu après donc ce dernier fait loi à moins que celui du Parisien t'arranges mieux.donc Ferrat ne votera pas Bové si OB et MGB se maintiennent.c'est clair !et puis y'en a marre des hommes providentiels, des chanteurs, des faucheurs, des philosophesun homme une voix
Répondre
G
Non Ferrat n'apelle pas à voter Bové comme cela !il demande à Besancenot et MGB de se retirer au profit de MGBet prècise qu'il ne votera pas Bové si les 2 autres se maintiennent pour ne pas aggraver la dispersion...cela est dans une interview du Dauphinéquand à Bové qui reçoit le total soutien de la droite du PCF c'est vraiment le comble d'être soutenu également par sa gauche.Bové n'a pas un mot pour la classe ouvrière et reçoit le soutine de Dieudonné qu'il cotoyait gaillardement à Cachan, des indigènes de la République mouvance communautariste et partisans du Hamas, de Onfray qui se déclare partisan du capitalisme et opposant au libéralisme...moi je suis allé au Zénith et ça bouge fort dans le PCF je vous invite à aller sur Bellaciao et d'y retrouver des camarades comme Danielle Bleitrach qui votera MGB et je la trouve très fréquentable...
Répondre
E
Sur José Bové, que dit Jean Ferrat, en substance, dans "le Parisien" :" Je l’estime . C’est un militant dans l’âme qui va au bout de ses convictions (...). Il me semble le seul aujourd’hui à pouvoir rassembler la gauche antilibérale et, au-delà, le peuple (...). Marie-George Buffet a de grandes qualités, mais il aurait fallu jouer l’ouverture jusqu’au bout et sortir de la défense stricte de l’appareil. L’éparpillement est détestable. ». Ne jouons pas sur les mots : çà ressemble tout de même vraiment à un soutien . Précision complémentaire: Je ne milite pas pour la candidature de José Bové pas plus que je ne soutiens celle de MGBuffet. Mon blog est un blog de sensibilité communiste porteur de valeurs humanistes. Je m'inscris résolument dans une logique anti-capitaliste et considère, jusqu'à preuve du contraire, que le monde du travail n'a pas de candidat  à cette présidentielle pas plus qu'il n'en avait à la précédente. EL DIABLO.   
J
Je souhaite une candidature unique pour la gauche anti-libérale afin de clarifier le débat politique tout en l'élargissant. Avec Le Pen à l'extrême droite, il y aurait ainsi cinq candidats au premier tour. Largement assez pour satisfaire les grands courants politiques ...Désolé pour vous mais ce candidat n'aura pas ma voix au premier tour puisqu'il aura soutenu le NON. Par contre s'il devait être opposé à Le Pen au second tour, mon vote lui serait acquis d'office!
Répondre
M
D\\\'accord avec vous, les élections constituent un moment pédagogique privilégié, sans oublier bien entendu que la démocratie bourgeoise n\\\'a pas pour vocation essentielle de nous conduire au socialisme.
Quand même, nous pouvons profiter de la campagne pour mettre en avant quelques unes de ces idées qui deviennent ensuite des "forces matérielles" quand les masses s\\\'en emparent.
Ainsi, il ne me semblerait pas idiot de mettre en avant la nécessité de voir la démocratie entrer enfin dans les entreprises. Par exemple les partis de droite et leurs faire valoir réformistes de gauche ne cessent de discuter de l\\\'opportunité d\\\'ouvrir les magasins le dimanche, les uns sont pour (on devine pourquoi), les autres contre (par rapport sans doute aux premiers), mais aucun ne propose que ce soient les travailleurs des entreprises concernées qui décident, même chose pour les 35 heures.
Il faut faire des propositions concrètes et susceptibles d\\\'être comprises de la majorité des travailleurs, qu\\\'ils soient convaincus de la pertinence de l\\\'analyse marxiste ou pas, des propositions qui changent les choses sur le fond : la possession du pouvoir de décider qui est quand même plus essentielle (quoique non exclusive), d\\\'un SMIC à 1500 euros (brut ou net ?), en tout cas vite remis en cause par l\\\'inflation.
Cordialement
 
Répondre
J
Bonjour
A la reflexion, je crois qu’il ne peut y avoir de bon candidat à l’éléction présidentielle car c’est le système institutionnel lui même qui crée les conditions de la dilution du point de vue de classe.
Depuis 1958, on est passé d’une représentation de classe (la classe ouvrière de par ses intérêts porte en elle la nécessité de l’abolition du capitalisme et donc l’émancipation de toute l’humanité) à une représentation par courant de pensée (le fameux « apport des communistes ») au sein d’une famille (la gauche) à laquelle on s’identifie au second tour. A chaque fois que le PCF a présenté un candidat, l’influence communiste a reculé sur la fois précédente. Comme si les travailleurs avaient compris avant la direction du parti affirmant les représenter, que cette élection ne pouvait rien leur apporter de bon.
Devant l’absence de positionnement identitaire, le décrochage constaté entre les travailleurs les plus exploités et les plus démunis et le PCF va encore s’amplifier. Cela conduit MGB à draguer un autre électorat, baptisé aujourd’hui bobos (ex classes moyennes), qui sont précisément la catégorie politique qui a engendré Bové ou autre Autain. D’où l’annonce d’une nouvelle catastrophe pour le PCF. Je ne m’en réjouis pas mais c’est le choix fait pour conserver quelques places dans les institutions. Le vote communiste ne peut être qu’un vote de classe et revendiqué comme tel sous peine de ne pas être attractif.
La campagne des présidentielles doit être l’occasion de poser la question des conditions d’exercice de la souveraineté populaire et du contrôle des élus. A l’inverse, le système tend à déssaisir le peuple de sa capacité à décider et à changer en lui proposant des personnalités (sorte d’élite), accros du pouvoir, qu’on nous demande de départager.
En matière de vote, cela risque d’être pour moi, « bonnet blanc et blanc bonnet », au premier et au deuxième tour.
Répondre
E

Le commentaire de Jeannot me semble pertinent. Se servir de cette période pour faire de la pédagogie autour des moyens à mettre en oeuvre pour que le peuple puisse
réellement exercer sa souveraineté (mandat impératif ? référendums révocatoires?...etc...) c'est parfait. On a de l'écoute parmi les travailleurs en tenant ce discours aujourd'hui mais la question
de savoir comment mettre en oeuvre de telles dispositions institutionnelles vient très vite...


A
Ces élections n'ont rien de démocratiques !
ce n'est qu'un moment de l'histoire, nos révolutionnaires de 89 et de la Commune de Paris n'ont pas attendus, heureusement, que la bourgeoisie du fric leur impose le mode de fonctionnement !!
Personnellement, j'attend du mouvement populaire : QUE du mouvement populaire, le reste n'est que péripétie...ce m'est en place une "aristocratie des riches" et je ne vais pas me prendre la tête et jouer avec ceux là.
En attendant : pas faire la fine bouche, tous ensemble derrière MGB, c'est le seul choix "raisonnable"
quand au smic c'est bien de 1.500 Brut dont il s'agit, voir PCF section d'ARRAs
salut et fraternité
Répondre
E

Cher Arlequin-d'accord à 100% pour dire que ces élections ne sont qu'un moment de notre lutte. Je n'ai aucune illusion
et sais parfaitement que les élections n'ont jamais permises de changer en mieux la vie du peuple. Seul le mouvement populaire peut permettre cela ( ex. 1936, CNR, 1968).Mais je crois que la
question du moment est de redonner "la pêche" aux militants du mieux-être. Un score à 2 chiffres pour un candidat disons "antilibéral" (je n'aime pas ce mot ambigüe) aiderait (peut-être) à créer un
choc salutaire...peut-être. Il fut un temps où le candidat communiste était vraiment un rassembleur mobilisant des dizaines de milliers de militants en leur donnant le moral. Mais depuis que le PCF
a capitulé sur les fondamentaux ("la mutation"), il n'est plus qu'une pâle copie du parti de Cachin et Thorez. En clair, il n'est plus communiste et ne rassemble plus grand monde et çà m'attriste
naturellement. MG Buffet, dirigeante n°1 du PCF,ex ministre du gouvernement Jospin, champion de la privatisation, est-elle vraiment la meilleure rassembleuse, je ne le crois pas. Enfin, le débat
continue....


M
"C'est un joli nom camarade" et le souvenir de Ferrat à la Fête de l'Huma dans les années 70 fait pour toujours partie de mes plus beaux souvenirs, mais je n'approuverai pas pour autant et ne soutiendrai pas non plus la candidature d'un opportuniste plus versé dans le show d'arrachage médiatique d'OGM (généralement réprouvé dans les milieux populaires) que dans le marxisme léninisme.
Un coup j'y vais, un coup j'y vais pas et pour finir j'y vais quand même quand je m'aperçois que les communistes n'en ont rien à faire et ont choisi leur candidate, ça commence à bien faire.
M.G Buffet a été démocratiquement élue candidate du parti, cette candidature ne sera sans doute pas si facile à "imposer", ne perdons plus de temps avec un clown sympatique sans doute, mais dont les préoccupations sont visiblement très éloignées de celles du "populaire".
Cordialement
 
Répondre
E

Je constate que le point de vue de Jean Ferrat n'est pas partagé par les commentateurs "diablistes". En ce qui me concerne, j'avoue être très partagé. Non que je
préfère Bové à Buffet ou à Besancenot, mais simplement parce que je pense que cinq candidats "à gauche de la gauche" pour se partager 15 % de l'électorat çà fait beaucoup. Le mouvement populaire à
besoin d'un "électro-choc psychologique" pour se redonner du courage. Or, je perçois un certain sentiment d'impuissance parmi les militants, syndicaux notamment...Ceci dit, le débat reste
ouvert...


A
je crois que l'ami Ferrat prend des vessies pour des lanternes et José Bové pour un révolutionnaire !
Lui qui chantait la "Commune de Paris" devrait savoir que les candidats "autoproclamés" sont à proscrire
et que la démocratie c'est une voix = une voix, que 60 % ont voté pour MG Buffet
Ce n'est plus l'heure de discutailler : il faut LUTTER et se regrouper derrière MGB
salut et fraternité.
Répondre
D
Juste intervenir sur "Bové rassembleur, pourrait avoir de la gueule".
S'il se veut rassembleur, pour quoi ces j'y vais, j'y vais pas, je me déclare seul, je me retire seul?
Et s'il faisait vraiment si peur que cela aux gens de l'UMP et du PS, cela se saurait et il n'y aurait eut aucun problème à le désigner candidat des collectifs.
J'ai bien peur que la pétition lancée pour appeler à son retour comme certains attendent le messie, ne servent qu'à une confusion grandissante et de gêner MG Buffet.
Je crains le prire pour cette fin de semaine qui voit la réunion des collectifs. Une mascarade de plus d'où ne sortira rien de bon.
Que d'énergie dépensée et de temps perdu à tenter de faire la démonstration que le PCF est l'empêcheur de tourner en rond.
 Que d'énergie et de temps perdu par des camarades qui ont un égo démesuré et sont devenu par la même, mégalo-maniaque.
Il serait peut être temps de se mettre en ordre de bataille pour faire barrage au couple médiatico-sondagique qui n'ont comme différence politique, que l'épaisseur d'une feuille de papier à cigarette.
 
Répondre