Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par eldiablo

A propos de la candidature de Gérard Schivardi
soutenu par le Parti des Travailleurs
*
Gérard Schivardi maire d’une petite commune de l’Aude et conseiller général tente de se présenter à l’élection présidentielle en rassemblant sur son nom le mécontentement réel et justifié de nombreux citoyens qui en ont assez de voir filer les services publics, qui n’en peuvent plus de voir les impôts communaux, régionaux, les taxes augmenter pendant que le gouvernement diminue les impôts des riches et des capitalistes, qui souffrent du chômage, des bas salaires….. Sur le thème de la rupture avec la Communauté européenne Gérard Schivardi bénéficie de l’appui du Parti des Travailleurs (PT). Celui-ci consacre de nombreuses pages de son journal à cette candidature. Pourtant si l’on gratte un peu on s’aperçoit que les amitiés politiques de ce candidat sont assez loin de ses déclarations anti-communauté Européenne. Dans une interview récente à France Info, à la journaliste qui indique parlant de G. Schivardi : « Encarté au PS jusqu’en 2003, il quitte le parti pour une histoire de cantonale. Il n’y est pas revenu. » L’intéressé reprend : « J’ai milité au sein du PS. J’étais secrétaire de section du PS. Personnellement, j’aimais bien Fabius, qui me paraissait être le candidat qu’aurait dû présenter le parti. Je n’aurais pas été candidat si Laurent Fabius avait été candidat. »
[Source : « communistes »] 
 

Commenter cet article

T
Recopie de la réponse de Schivardi à l'article infamant de Monsieur Denis BOULARD<br /> <br /> http://www.schivardi2007.com<br /> <br /> A Monsieur le Rédacteur en chef du "Journal du Dimanche", Monsieur Denis Boulard<br /> <br /> Mailhac, le 14 mars 2007<br /> <br /> Messieurs<br /> <br /> C’est avec stupéfaction que je lis dans votre édition du 11 mars 2007 l’article de Denis BOULARD dans lequel est écrite cette phrase infâme à mon égard :<br /> <br /> « Mais dès hier, une « cinquième colonne » est sortie de l’ombre. Gérard Schivardi, le candidat autoproclamé des maires porté par le Parti des Travailleurs (PT) a déjà déposé ses 500 parrainages. »<br /> <br /> Monsieur Boulard, je suppose, sait parfaitement ce qu’il écrit. Mais je tiens quand même à lui rafraîchir la mémoire. Au cas où il l’aurait oublié la « cinquième colonne » désigne une personne ou un groupe travaillant dans un Etat, sur un territoire, au compte d’un ennemi. Elle a été employée pour désigner pendant la guerre de 1939-45 les agents des services secrets allemands travaillant en France pour les armées nazies et le Général franquiste Mola a été le premier à l’employer en 1936 lorsque les armées franquistes convergeaient en quatre colonnes sur Madrid tenu par les républicains. La radio fasciste annonça à ce moment-là que la « cinquième colonne » était déjà sur place, ce qui désorganisa le camp républicain.<br /> <br /> Monsieur le rédacteur en chef, M. Denis Boulard, en qualifiant ainsi ma candidature vous portez atteinte à mon honneur de citoyen français, petit-fils d’émigré italien, mon grand-père ayant fui le fascisme de Mussolini en 1936. Vous portez atteinte à l’honneur du militant socialiste que je suis.<br /> <br /> Vous savez parfaitement que ma candidature a été décidée en toute clarté dans une réunion de 40 maires, à la suite de la manifestation du 18 novembre 2006 pour la reconquête de la démocratie et parrainée depuis par 549 collègues de toutes tendances républicaines.<br /> <br /> L’ombre dont parle M. Boulard n’est que l’inqualifiable boycott dont ma candidature fait l’objet depuis cette date de la part de tous les médias y compris de la part de votre journal.<br /> <br /> Monsieur le rédacteur en chef, je vous prie instamment de bien vouloir publier un rectificatif à cet article infamant pour mon honneur, sinon je me verrais obligé de porter plainte auprès du tribunal général d’instance de Paris..<br /> <br /> Veuillez agréer, Messieurs, mes salutations distinguées,<br /> <br /> Gérard Schivardi
Répondre