Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel LeDiablo

reforme-formation.jpg

Le patronat vient de remettre en cause le droit à la formation professionnelle, approuvé une fois de plus par la CFDT, FO, la CGC etc.

Des « négociations » initiées par le gouvernement et le MEDEF se sont tenues sous la houlette de la Commission Européenne. Leur but : adapter étroitement la formation aux besoins actuels des grandes entreprises capitalistes. Elles se sont situées d’emblée dans la suite de l’ANI, ce contrat scélérat signé il y a un an par le patronat et la CFDT.

 

Ce texte s’inscrit dans la déréglementation généralisée des contrats de travail. Il accompagne la casse du code du travail. Pour faire admettre la mobilité professionnelle et géographique comme un principe, il ne restait plus qu’à détruire le peu qui restait de la formation professionnelle qualifiante reconnue par une certification avec un salaire correspondant. C’est ce qui vient d’être fait.

 

Ces objectifs étaient clairement énoncés dans les directives européennes de décembre 2012 en application du traité de Lisbonne : « il convient  d'assurer une plus grande  flexibilité des parcours de formation. La mobilité doit être accrue et la Charte européenne  pour la mobilité doit être appliquée ». On lit dans ces mêmes directives : l'Europe « doit avoir des professionnels mobiles et très qualifiés pouvant se rendre facilement là où se trouve la demande  ». La mobilité remplaçant la garantie de l’emploi ! 

 

La formation professionnelle, qu'elle soit initiale ou continue devrait former tout au long de la vie professionnelle, non seulement le travailleur mais aussi l'homme et le citoyen. Dans le système capitaliste, elle est conçue uniquement pour accroître les profits du patronat et formater l’esprit du salarié ou du chômeur  pour lui faire accepter la faiblesse de la rémunération, la flexibilité, la précarité, la mobilité,

 

Que les représentants d’organisations syndicales aient approuvé un tel texte, qu’ils trouvent normal de voir les noms de leurs syndicats figurer à côté de celui des syndicats patronaux, c’est inadmissible !

 

Catherine PERRET, membre de la Commission Exécutive de la CGT, dirigeait la délégation de ce syndicat qui a participé à ces sinistres « négociations ». Fort justement, elle et sa délégation ont refusé de signer ce texte qu’ils ont estimé contraire aux intérêts des salariés. Cela n’a pas plu à T. Lepaon secrétaire général et au Bureau Confédéral, lequel aurait voulu que la CGT signe ce texte.

 

Les choses ont changé. Sous la pression, la direction de la CGT a dû revoir sa position. Une déclaration officielle  de la CGT datée du 19 décembre annonce que les organisations seront consultées sur la base suivante : «  … De l’avis de la direction Confédérale, la baisse des obligations de formation pour les grandes entreprises et des droits dans le texte sans financement ne permettent pas une signature de cet accord par la CGT. C’est sur cette base que les organisations de la CGT seront consultées… »

 

Bravo, camarade Perret.  

 

 

source: http://www.sitecommunistes.org/

 

Commenter cet article