Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Information

1-Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos et/ou vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que  les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2-Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3- Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

ElDiablo

Adresse pour me contacter:

igrek@live.fr

POUR SUIVRE CE BLOG

CLIQUEZ CI-DESSUS

à gauche

dans le bandeau noir

Archives

Publié par Michel El Diablo

PS-MEDEF

Le 16 septembre, Manuel  Valls pose la question de confiace à l'Assemblée nationale...

 

LES "FRONDEURS" DU PS NE VOTERONT PAS "CONTRE"

ILS NE VEULENT PAS LA CHUTE DU GOUVERNEMENT

 

par Jean LÉVY

 

Autrement dit, par l'abstention, ils vont permettre à Hollande de poursuivre de la politique sociale et économique, imposée par  l'Union européenne, et conforme au programme du MEDEF.

 

Il s'agit donc, pour ces députés PS, en s'abstenant, de prendre une posture d'opposition factice, pour tenter de se couvrir vis-à-vis de leurs électeurs en colère, sans mettre en cause le gouvernement.

 

La manoeuvre est grossière. Elle ne trompera que ceux qui accepent d'être dupés.

 

Mais les députés "frondeurs" conserveront - pour le moment - leurs sièges à l'Assemblée nationale.

 

N'est-ce pas là l'essentiel de leur "non-vote" ?

 

Depuis qu'ils ont troqué leur rôle "d'élus de la Nation" avec celui de "petites mains du grand capital" au service du pouvoir, la démocratie, même formelle, de la République, n'est plus qu'un lointain souvenir.

 

Qui fait mieux que les pseudo représentants du peuple  pour gonfler les suffrages du Front national ?

 

Et ils osent nous imposer silence face à la montée en puissance de celui-ci, au nom de la "défense républicaine". Et de nous refaire le coup du 22 avril 2002, où chacun de ces messieurs de la "gauche" (et de la soit-disante extrême-gauche) nous appelait à voter Chirac contre Le Pen...

 

Pourquoi pas, la prochaine fois, à choisir Nicolas Sarkozy comme rempart à Marine Le Pen ?

 

Et pendant ce temps-là, l'oligarchie financière, à travers l'Union européenne, manipulant leurs pions de "gauche" ou de droite, seront toujours aux leviers de commande...

 

Notre peuple sera t-il toujours dupé et rançonné de plus belle, sans se soulever d'indignation ?

 

Le 11 septembre 2014

J.L.

 sur son blog

 

Commenter cet article