Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Le Diablo

Lu sur le blog CocoMagnaville: 

uec-affiche.jpg

 

Dans "l'Humanité" on apprend que : La présidence de l’université de Versailles-Saint-Quentin veut enlever à l’Union des étudiants communistes (UEC) son agrément en tant qu’association étudiante, lui retirant de fait son local sur le campus. Militants politiques, syndicalistes et associatifs soutiennent l’UEC.

 

Monsieur le Président,

Nous apprenons que les instances de l’Université que vous dirigez vont retirer à l’Union des Etudiants Communistes de Versailles-Saint-Quentin (UEC-VSQ) son statut d’association étudiante reconnue, en mettant en cause son objet, celle d’une organisation politique d’étudiants implanté sur le campus.

 

A l’heure où la France et l’Europe traversent une véritable crise politique, que l’on voit transparaitre, notamment au travers de taux d’abstentions records des jeunes aux différentes élections, il nous semble malvenu que la Direction de la Vie Étudiante cherche à retirer à une association politique d’étudiants sa légitimité à « animer la vie de l’Université».

 

A l’heure où l’UVSQ subit de plein fouet les restrictions budgétaires et doit faire face à de graves difficultés qui entravent le développement de ses missions de services publics, il est dommageable de réduire l’espace d’une organisation qui s’inscrit dans ces débats.

 

A terme, nous y voyons un danger pour la vie démocratique. L’UEC est une association légitime et primordiale pour la démocratie, puisqu’elle amène le débat politique, au sein de l’UVSQ et sur les autres établissements de France. C’est la seule organisation politique d’étudiant-es en France, puisque ne se revendiquant ni d’un rôle syndical, ni d’un strict rôle d’animateur de la vie culturelle.

 

Cette décision nous fait craindre l’extension à d’autres associations ce genre de mise au ban de la communauté universitaire, et nous nous y opposons.

 

Nous regrettons d’ailleurs le déficit d’associations politique sur l’Université, nécessaire à l’épanouissement de la conscience politique des jeunes citoyens. Plutôt que de les délégitimer, nous pensons nécessaire de leur donner toute leur place.

 

C'est pourquoi nous vous alertons en vous demandant de revenir sur cette décision, qui n'honore pas les droits d'expression collective au sein du service public d'enseignement supérieur, et est une atteinte à la démocratie.

Premiers signataires :

Nordine IDIR, Secrétaire Général du MJCF

Hugo POMPOUGNAC, Secrétaire National de l'UEC

Alain Le VOT, Maire Honoraire de Magny les Hameaux, ancien président de la ville nouvelle de St Quentin en Yveline

Céline DUMOULIN, Ferc Sup CGT Uvsq, élue Comité technique et CHSCTN

Jérôme DEAUVIEAU, membre du CNESER

Sébastien RAMAGE, Président de l'UNEF UVSQ

Julien MAZAUD, acteur associatif

Kim DALLET, actrice associative

Snesup Versailles

Ferc Sup CGT UVSQ

AGORA, Association UVSQ

UNEF UVSQ

Clément ORTEGA-PELLETIER, conseiller régional, ancien élu étudiant 1997-2003

Sylvie Merillon, vice-présidente CASQY Affaires Scolaires et Universitaires.

Julien IBORRA, secrétaire fédéral PCF 78

Mathieu BRUNET, Coordinateur départemental MJCF 78

Benoît PRADIER, ancien responsable UEC VSQ

Nicolas BESCOND, ancien responsable UEC VSQ

Cédric CLERIN, journaliste, ancien Vice-président étudiant du CEVU (2001-2003)

Magali PASQUALINI, Ancienne responsable associative UVSQ

 

 

source

Commenter cet article

caroleone 12/04/2014 21:55


Bonsoir Diablo,


 


Merci pour la reprise.....les choses vont mal autour de nous.


 


Bises


 


caro