Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

gattaz-valls.jpg

« C’est le vrai tournant »titrait le journal « Le Parisien ». « Il était temps » ajoute « Le Figaro » dans son éditorial. En ouverture de l’Université du MEDEF qui se fait ce mardi 27 août, le chef du patronat Pierre Gattaz  a déclaré : « J’éprouve un immense plaisir  à accueillir Manuel Valls,  c’est un signal important envoyé à tous les chefs d’entreprise, c’est la valorisation de leur rôle ». Il compte sur une accélération des réformes en cours au service du capital. C’est ce qu’il appelle « faire sauter rapidement les verrous de notre « économie » et il ajoute : « Il faut accepter  que l’entreprise est désormais au centre du jeu ».

 


Valls approuve tout. Dans un discours de 45 minutes devant  le MEDEF réuni, ovationné par les patrons debout, il a déclaré «  J’aime l’entreprise. La France a besoin de vous,  c’est vous qui créez les valeurs, les richesses. La France doit vous soutenir, vous aider. Ce qui doit être changé  le sera. Le gouvernement agit pour les entreprises….Il fera voter les lois pour réformer l’Etat, les collectivités, le territoire, la santé. Il faut réduire les dépenses publiques. Nous ne changerons pas de cap ».

 


Tout ce qui vient de se passer montre une fois de plus que  le grand patronat et son MEDEF  dirigent le pays et personne d’autre. Hollande, Valls et leur gouvernement ne sont que des larbins à leur service.


Emmanuel MACRON remplace Montebourg au Ministère de l’Economie, de l’Industrie et du numérique. D’où vient ce personnage ? Issu de l’ENA, Inspecteur des Finances, il quitte cet emploi pour le monde des affaires infiniment plus lucratif, où il occupe le poste clé d’associé-gérant de la banque Rothschild. Dès 2012 Hollande  en fait le secrétaire général (adjoint) de l’Elysée. Ajoutons qu’il participera en 2007 à la  Commission Attali  pour la libération de la croissance,  mise en place par…Sarkozy. « Il reste  la porte d’entrée des dirigeants d’entreprises qui veulent avoir l’oreille de F. Hollande » souligne le journal financier « Les Echos ». Tout un programme.


Un sondage réalisé ce mardi indique que la politique économique conduite par ce nouveau gouvernement ne sera ni juste (77%) ni claire (80%) ni efficace (82%). Le gouvernement le sait depuis longtemps, c’est pourquoi, il tient en réserve son 3ème fer au feu, le Front National pour l’utiliser le cas échéant.


La situation est grave.  Il faut en finir avec la dictature économique et politique des grands groupes capitalistes. Il faut leur enlever les secteurs clés de l’économie, qui doivent appartenir aux travailleurs, au peuple et à la nation.

A l’heure où des politiciens et des formations de tout bord, de la droite, du PS ; du Front National etc… se préparent à assurer la relève du gouvernement pour faire la même politique au service du capital, il est urgent que les travailleurs, les jeunes, le peuple tout entier se rassemblent pour lutter contre le capitalisme.


C’est justement ce que redoute Manuel Valls qui vient de déclarer devant les patrons du MEDEF que « le climat social du pays l’inquiète ».

 

La seule force qui empêchera l’aggravation de la politique actuelle, c’est celle des travailleurs et du peuple. Il faut agir, lutter, se rassembler pour bloquer ce qui se prépare et imposer le changement.


Notre parti vous appelle à lutter contre les multinationales capitalistes qui règnent sur la France, à agir contre le capitalisme et pour changer de société.


 

source: www.sitecommunistes.org

Commenter cet article