Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

hollande-sarkozy-2005.jpg

[Photo : François Hollande et Nicolas Sarkozy militaient conjointement

en 2005 pour l'adoption de la Constitution européenne]

------------------------

« SARKOZY-HOLLANDE, l’impasse ! »

 

Communiqué national des Clubs « Penser la France » -

 

A l’heure où la France s’apprête à voter pour le second tour des élections présidentielles, il nous semble nécessaire de mettre en perspective quelques questions essentielles.

Après un répit artificiel, la crise de la zone Euro va frapper comme jamais la France dans les toutes prochaines semaines.

La France va ainsi devoir faire face à une crise économique et financière extrêmement grave comme en Espagne, en Italie, en Grèce et au Portugal.

Dans un tel contexte, les troubles sociaux et politiques sont prévisibles. Les peuples désemparés vont demander des comptes.

La violence politique va probablement refaire son apparition en Europe.

Comment s’en étonner ?

 

A l’heure où les grandes nations s’affirment en puissance dans le monde – Brésil, Chine, Etats-Unis, Inde, Israël – l’Europe, elle, s’abandonne dans une soumission désastreuse à un simple triptyque - OTAN, UE, EURO – dirigé mais par qui ?

Plus de diplomatie, plus de défense, plus de politique économique et financière : l’Europe – comme la France - se suicide.

Ainsi devons-nous comprendre que la crise que connaît aujourd’hui l’Europe comme la France n’est pas seulement économique et financière. Elle est avant tout une crise profondément politique.

L’Europe – continent le plus riche du monde – souffre avant tout d’une crise d’impuissance.

Soumis, nous devons – d’abord et avant tout – retrouver notre indépendance.

Pour les clubs « Penser la France », la seule voie possible du redressement national impose un préalable : la sortie de l’OTAN, de l’Union européenne et le retour à la pleine souveraineté monétaire.

 

Le second tour de l’élection présidentielle oppose deux hommes dont aucun n’a pris la juste mesure de la crise à laquelle nous sommes confrontés.

La France aurait aujourd’hui besoin d’un de Gaulle ou d’un Salvador Allende.

Aussi, c’est avec tristesse que nous constatons l’inanité du choix proposé aux français.

Pourquoi s’en étonner ? C’est le choix du système.

 

Dès les premières heures du quinquennat, les clubs « Penser la France » ont lutté ardemment contre Nicolas Sarkozy dont le mandat peut être résumé d’un trait : abaissement de la France, trahison du pacte républicain et vulgarité.

Nous avons lutté contre le Sarkozysme au nom d’une certaine idée élevée de la France.

 

C’est au nom de ces mêmes valeurs que nous jugeons aujourd’hui le projet de François Hollande comme étant catastrophique : Intégration fédérale européenne accélérée, délitement du lien citoyen-nation, courtisanerie communautariste …

Chacun de ces hommes travaille à soumettre la France au cadre mortifère OTAN, UE, EURO.

De ce déni de réalité, certains –non sans raison – parleront de compromission,  nous devons tirer les conclusions qui s’imposent !

Les Clubs « Penser la France » - mouvement républicain regroupant communistes et gaullistes fidèles à l'esprit du CNR - appellent à voter « blanc ».

 

Ce vote blanc n’est en rien un renoncement. Bien au contraire. Il est un vote de résistance.

D’ores et déjà, les clubs « Penser la France » invitent nos concitoyens à travailler à rassembler les espérances, à tracer tous les jours plus encore notre chemin républicain, à redresser la France telle que nous l’aimons.

Et la France que nous aimons, c’est la France libre.

Dimanche 29 avril 2012

 

Contact


  Rappel : la position des clubs « Penser la France » lors du 1er tour:

 

Communiqué des Clubs « Penser la France »

 

A la veille de ce 1er tour des  élections présidentielles 2012, les Clubs « Penser la France » ont décidé d’appeler à voter pour Nicolas Dupont-Aignan.

Seul candidat gaulliste et républicain, Nicolas Dupont-Aignan - souvent caricaturé par les médias - est le seul candidat à avoir pris la juste mesure de la crise économique, sociale et politique à laquelle la France va devoir faire face.

Les Clubs « Penser la France » ont toujours milité pour la sortie de l’OTAN, de l’Union Européenne et la dénonciation des mécanismes de l’EURO comme préalable au redressement national. Là est la seule voie, celle de l’indépendance nationale pour bâtir un nouveau départ pour la France.

Pour les Clubs « Penser la France » seul Nicolas Dupont-Aignan a eu le courage de défendre jusqu’au bout ce programme indispensable.

Par ailleurs, les Clubs « Penser la France » - réunissant communistes et gaullistes - se doivent de reconnaître que la campagne exceptionnelle  menée par Jean-Luc Mélenchon, est porteuse d’une véritable espérance de refondation de la Gauche.

Plusieurs membres de la direction nationale des Clubs « Penser la France » ont donc défendu cette candidature dont il faut reconnaître les nombreux mérites.

Pour les Clubs « Penser la France » - cependant - seul Nicolas Dupont-Aignan a eu le courage de défendre jusqu’au bout un programme gaulliste.

Les Clubs « Penser la France » appellent à voter Dupont-Aignan lors de ce 1er tour.

 

Jeudi 19 avril 2012


 

---------------------

Les « Clubs Penser la France » … C'est quoi ? C'est qui ?

 

Les Clubs « Penser la France " sont nés en 1991 de la rencontre de jeunes citoyens animés d’une même préoccupation résumée d’une question : « Qu’est-ce que la France ? ».

Regroupant des personnes venues d'horizons sociaux et politiques différents, la particularité des Clubs résident dans cette confrontation réussie de cultures très diverses, des gaullistes jusqu'aux communistes.

Cet espace de travail ainsi créé a pour but de se réapproprier l’ « Idée France et l’idée républicaine ».

Les Clubs « Penser la France » organisent rencontres et dîner-débats. Depuis dix ans, les Clubs ont investi le web.

C’est qui ?

Les Clubs "Penser la France" sont un réseau informel de réflexions et d'échanges. Ils disposent de relais dans la France entière regroupant une centaine de personnes susceptibles d'intervenir et de produire des notes et articles dans des domaines de compétences très divers ou tout simplement de témoigner sur une réalité professionnelle ou humaine. Acteurs de la vie économique, sociale et politique ou simples citoyens au regard aiguisé sur leur époque et leur temps, ces femmes et ces hommes ont à coeur de se battre pour que "Vive la France ! Vive la République ! »

Les clubs "Penser la France" sont présidés par Jean-Luc Pujo, auteur et militant républicain.

Les Clubs "PENSER LA FRANCE" en région :

Plusieurs régions disposent d'antenne des Clubs "Penser la France". Rejoignez-les !

Pour créer votre Comité local "Penser la France", veuillez nous faire parvenir une lettre -  pour chacune des trois personnes nécessaires à la création d'un Comité  -nous indiquant votre motivation politique et vos objectifs.

Adresse :  PENSER LA FRANCE - BP 26 - 92403 COURBEVOIE CEDEX


 

Source : "Politique-Actu"

 

 

 

Commentaires:

Cet article est publié à titre informatif, il ne traduit pas le point de vue du blog El Diablo qui milite, sans ambiguïté, pour l'utilisation, au second tour, du bulletin de vote "François Hollande" afin d'infliger une cuisante défaite à Sarkozy

Commenter cet article

Makhno 30/04/2012 11:25


En vérité Diablo, je faisais semblant (je l'avoue) de ne pas avoir compris.


La première dois que je suis "descendu dans la rue" (comme on dit), c'était en 58 (je crois me souvenir), mon père qui m'avait emmené avec lui pour participer à une manif contre le "fasciste de
service" ("parce qu'y faut qu'y sache l'tchiot").


Ensuite, il y eut la grève des mineurs et les ordres de réquisition (établis par "qui tu sais"), plus tard, le "joli mois de mai", mais ...


 


Les temps ont changé.


 


Je ne crois pas que De Gaulle ait jamais été un facho, mais je ne pense pas non plus qu'il portait les communistes dans son coeur (c'est rien de le dire) et considérait que le système capitaliste
était à combattre.


Le programme du CNR fut (pour moi), avant tout le résultat d'un rapport de force favorable (y compris grace à l'existence de l'URSS), "les choses étant ce qu'elles sont et le monde ce nous
savons", les héritiers du Grand Charles l'ont bel et bien enterré (c'était prévisible).


Les "gaullistes" (où ceux qui se prétendent tels), ne sont certes pas nos principaux ennemis, mais je doute fort qu'ils puissent un jour devenir (vraiment), des "compagnons de route".


 


Cordialement.

DIABLO 30/04/2012 11:42



Concernant le CNR, je ne suis pas loin de partager ton point de vue.


Quant à savoir si gaullistes et communistes peuvent faire un bout de chemin ensemble c'est un vaste débat.


Il est vrai qu'il y a eu après-guerre parfois certaines convergences: sortie du commandement intégré de l'OTAN et départ des troupes américaines de leurs
bases en France, rejet de la CED.


Nous sommes bien loin de tout ça aujourd'hui avec Sarko l'américain.


Salut et fraternité,


Diablo



Makhno 30/04/2012 06:52


"regroupant gaullistes et communistes"


 


J'ai pas tout compris.


 


Cordialement

DIABLO 30/04/2012 10:26



En effet cette association se revendique des idéaux du C.N.R., elle milite pour la souveraineté nationale et regroupent des membres dont certains sont
communistes, proches du PRCF il me semble.


Salut et fraternité de Diablo



cotty 29/04/2012 22:49


Le seul outil "démocratique" est de voter en masse pour François hollande! même si nous savons  qu'il sera  un serviteur   zélé du Capital. Mais il appartient à
tous  d'utilser le vote pour écarter une fois pour toute la menace néo-pétainiste...