Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par DIABLO

La rentrée de septembre va se traduire par l’aggravation de l’ensemble de la politique antisociale du gouvernement et du patronat. Contre l’emploi, les salaires, les retraites, la Sécurité Sociale, contre l’enseignement et le système de santé publique… Gouvernement et patronat justifient sans vergogne toutes ces attaques par le fait que ce qu’ils appellent « la réduction des dépenses » n’est pas assez forte. 9.000 suppressions d’emplois chez Michelin en 2009, 6.000 chez PSA, 4.000 chez Renault, des milliers de suppressions d’emplois  dans la fonction publique, ce n’est pas encore assez !

Pourtant les 28 grandes entreprises du CAC 40 qui ont présenté leurs résultats au premier semestre 2010 ont plus que doublé leurs profits par rapport au premier semestre 2009 (33,1 milliards d’euros contre 14,7). Les profits réalisés en un an par l’ensemble du patronat et ses employeurs vont bien au-delà.

Il y a de quoi financer une politique sociale allant dans le sens des besoins des Français !

C’est tout le contraire qui se passe avec le système capitaliste.

Le budget 2011 de l’Etat est actuellement en préparation avec de nouvelles mesures de rigueur pour le peuple. Le capitalisme, c’est ça ! Cette politique continuera tant que ce régime durera.

Mais dès maintenant nous pouvons  les faire reculer et les contraindre à satisfaire nos revendications. Il faut pour cela que les salariés et le peuple tout entier s’opposent à cette politique. Les salariés, le peuple, pas ceux qui s’intitulent leurs représentants ! Plus la présidentielle approche et plus ils seront nombreux ceux qui, en paroles seulement, se déclareront prêts à lutter aux côtés des travailleurs.

La réalité est tellement différente. Lisez ce qu’on trouve dans la presse et dans les notes internes au PS, si le PS et ses alliés de gauche gagnaient la présidentielle : « La situation imposera de prendre des mesures difficiles, il faudra encore réduire les dépenses publiques… Des efforts sont nécessaires, une partie revient aux salariés… Nous ne proposons pas de faire payer les riches, certains rêveraient d’un PS qui se contenterait de dire : taxons les riches et tout sera réglé ».

Aucune illusion de ce côté-là. Ce qui changera les choses, en France comme ailleurs, c’est l’action indépendante du peuple défendant lui-même ses intérêts et son avenir. Nous ne sommes pas une force d’appoint que certains, à gauche comme à droite, pourraient tenir en laisse pour les servir.

Les travailleurs et le peuple ont besoin d’un parti révolutionnaire qui leur appartienne, qui soit l’expression de leurs droits et de leurs aspirations à un changement de société

POUR DEFENDRE LES RETRAITES

LE 7 SEPTEMBRE à l’appel des centrales syndicales, JOURNEE DE GREVES ET DE MANIFESTATION DANS TOUT LE PAYS

Il faut refuser qu’on touche : au départ à 60 ans et 55 ans pour les travaux pénibles - aux 37ans et demi de cotisation – il ne faut pas de retraite inférieure à un smic à 1.600 euros.

Nous y serons avec les salariés pour défendre leurs exigences

Nous vous appelons à en faire une grande journée 

Quelques rappels

43% du capital des plus grosses entreprises françaises est détenu par des étrangers. Exemple d’entreprises ayant plus de 50% d’actionnaires étrangers : Ciments Lafargue 70,4% - Schneider-électric 58% - Technip 57% - Michelin 56,1% - Sanofi-Aventis 55,4%.

La part des « non-résidents » continuera de progresser soulignent les spécialistes.

256.000 postes de travail ont été détruits en 2009 en France. Un article paru dans « L’Humanité » indique que l’industrie seule a perdu 168.000 postes et que ce secteur dans lequel travaillent 19% des salariés, a perdu la moitié de ses effectifs depuis 1970 ! La construction a perdu 43.800 emplois. Seul le secteur tertiaire (71% des salariés) se maintient.

La France se désindustrialise à grande vitesse mais Estrosi, Ministre de l’industrie vient de déclarer sur « France Info » : «  je suis optimiste parce que les chiffres sont bons ».

En effet, ils sont très bons pour les marchés financiers. Le quotidien « Le Figaro » lui-même a récemment annoncé que les profits capitalistes ont été multipliés par 2,25  en moyenne pour les 28 entreprises qui ont publié leurs résultats trimestriels fin juillet : 33,1 milliards contre 14,7 l’année dernière.

A cela s’ajoutent  360 milliards dans le plan d’aide au secteur bancaire, 9 milliards pour l’automobile …

L’économie américaine a encore détruit 131.000 emplois en juillet. Le nombre de chômeurs est de 14,5 à 15 millions. Les « longues durée » constituent maintenant 44% des sans-emplois, leur taux ne dépassait pas 20% en 2007. Un porte-parole du patronat US a déclaré : « Notre seul objectif est d’améliorer notre compétitivité et la flexibilité de nos activités ». Compétitivité, flexibilité… Partout dans le monde, c’est partout le même mot - d’ordre capitaliste.

Retraites : un rapport sénatorial recense ce qu’il faut copier sur l’Allemagne.

Des sénateurs UMP pensent que « l’exemple allemand est particulièrement riche d’enseignement et susceptible d’éclairer utilement nos débats « en France ». Quels « enseignements » ?

-départ à la retraite à 67 ans.

-hausse du taux des cotisations à 22% du salaire à partir de 2020.

-baisse du taux de remplacement qui descendra à 43% contre 52% aujourd’hui.

-développement de la retraite individuelle.

Conclusion du rapport : « Il faut réfléchir à une réforme plus structurelle ». « On ne peut se permettre de perdre 20 ans » abonde dans le même sens le socialiste Jacky Le Meur. Ça vous étonne ?

 

source : "site communistes"

Commenter cet article