Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par Michel El Diablo

« ENSEMBLE» une organisation du Front de Gauche soutien de l'oligarchie ukrainienne ?

" ENSEMBLE " , un partenaire du Front de Gauche, vient de nouveau de s'enfoncer politiquement dans le bourbier ukrainien. Plutôt que de condamner la guerre, les massacres de civils, et le coup d'état de février 2014, " ENSEMBLE " choisi de condamner la résistance dans le Donbass.

*******

Ensemble a décidé, une fois de plus de publier un texte de Zbigniew Marcin Kowalewski (Ukraine : une rébellion oligarchique dans le Donbass) sur son site. En dehors du fait que Zbigniew Marcin Kowalewski est un militant trotskiste qui écrit aussi pour la revue de la "Quatrième Internationale - Secrétariat Unifié", Inprecor, cela pose plusieurs questions sur Ensemble et ses positions internationales. 

Commençons par voir en quoi cet article est un soutien aux néonazis issues du coup d'état d'EuroMaïdan 

Zbigniew Marcin Kowalewski n'y vas pas avec le dos de la cuillère, dès les premiers paragraphes il qualifie le coup d'état d'EuroMaïdan de révolution: "la révolution a pu être détournée sur la voie institutionnelle", "le Maïdan considère que ce sont les dirigeants de l’opposition qui ont capitulé", "Le commandant d’une des compagnies d’autodéfense du Maïdan, Volodymyr Parassiouk, 27 ans, fend la foule, monte en courant sur le podium, s’empare du micro et prononce un court discours plein d’émotion qui, dès les premières phrases, passera dans l’histoire : « Nous ne sommes membres d’aucune organisation, nous sommes simplement le peuple d’Ukraine. (…) Nous, les gens simples, nous disons à nos politiciens qui sont là, derrière moi : aucun Ianoukovytch – aucun ! – ne sera président pendant toute l’année. Il doit foutre le camp avant demain 10 heures ! »" Bien sûr, les groupes trotskistes et libertaires ont participé, aux côtés des fameuses "forces d'autodéfenses" conduite par les néonazis du Pravy sektor, du Trident, de l'OUN-UPA ... à l'explosion de violence qui à fait plus de 75 morts. 

J'ai juste envie de rappeler quelques faits sur la "grande révolution EuroMaïdan" tant louée par les trotskistes : 

- 16 décembre 2013 : EuroMaïdan: Une ingérence flagrante de l'Occident 

 

- 23 janvier 2014 : Petro Simonenko: Comment sauver l'Ukraine de la guerre civile ? 
 

- 24 janvier 2014 : Svoboda, Praviy Sektor, Trident, Patriotes d'Ukraine, ces mouvements néo-nazis responsables des violences en Ukraine 
 

- 24 janvier 2014 : Ukraine/Violences : "L'opposition a perdu le contrôle de ses partisans" (KPU) 
 

- 29 janvier 2014 : Ukraine : Les locaux du Parti communiste vandalisé en Crimée 
 

- 6 février 2014 : L'argent américain sur le sang ukrainien 
 

- 19 février 2014 : Ukraine : Les locaux du KPU pillés et incendiés par les néonazis d'EuroMaïdan 
 

- 19 février 2014 : Ukraine : Les manifestants d'EuroMaïdan ont tenté un coup d'Etat (KPU) 
 

- 24 février 2014 : Le siège du Parti Communiste d'Ukraine saccagé par les partisans d'EuroMaïdan 
 

- 24 février 2014 : "Le pogrom contre le siège du KPU est une tentative pour détruire les opposants" (KPU) 
 

- 24 février 2014 : Ukraine : Les néonazis d'EuroMaïdan veulent interdire le Parti communiste (KPU) 
 

- 25 février 2014 : La résidence de Petro Simonenko incendiée par les néonazis de EuroMaïdan 
 

- 26 février 2014 : Rostislav Vasilko, dirigeant communiste à Lviv (Ukraine) torturé par les néonazis de EuroMaïdan 
 

- 27 février 2014 : Oksana Vashchenko dénonce la terreur qui c'est abattue sur la famille de Petro Simonenko 
 

- 5 mars 2014 : Message de Rostislav Vasilko dirigeant communiste torturé par les néonazis de EuroMaïdan 
 

- 18 mars 2014 : Ukraine : Le projet de loi visant à interdire le KPU officiellement déposé à la Rada 
 

- 3 mai 2014 : Ukraine : 42 personnes sont mortes dans l'incendie criminel de la maison des syndicats de Odessa 
 

- 3 mai 2014 : Ioulia Timochenko a remercié les organisateurs du massacre d'Odessa 
 

- 3 mai 2014 : Voilà le visage des "pacifiques" militants de EuroMaïdan qui ont tué 42 personnes à Odessa (KPU) 
 

- 6 mai 2014 : Vadim Papura, jeune communiste, assassiné par la junte fasciste de Kiev 
 

- 8 mai 2014 : Tragédie d'Odessa: Des représentants du pouvoir impliqués dans le massacre 

Voilà de quelques éléments qui permettent de qualifier le coup d'Etat d'EuroMaïdan de fasciste et non de révolutionnaire. Une fois de plus l'hitléro-trotskisme semble s'exprimer dans sa juste appréciation

 

le massacre d'Odessa

le massacre d'Odessa

le Donbass vu par les trotskistes : Un "bastion du capital monopoliste" dirigé par des "contras" d’extrême droite 

Je passerai vite sur la question de la Crimée et de son rattachement à la Fédération de Russie, là aussi Zbigniew Marcin Kowalewski fait preuve d'une malhonnêteté évidente dans les faits et les sources employées, citant à tour de bras le fameux Igor Guirkine dit "Strelkov". 

Nous passerons aussi sur le long paragraphe tentant de définir l'espace économique du Donbass ce "bastion du capital monopoliste". Il y a une longue description de l'économie industrielle mais une absence totale d'analyse du pouvoir des oligarques ukrainiens. Rien sur eux (comment se sont-ils enrichis, qui sont-ils, qu'est ce qu'un oligarque ...), rien sur les guerres intestines entre les différents clans (affrontements entre les clans de Donetsk, Dniepropretovsk, pro-occidentaux ...). c'est malheureux de parler de "capitalisme monopoliste" sans parler de ceux qui tiennent les monopoles. 

Pour Zbigniew Marcin Kowalewski, l'ouest de l'Ukraine incarne la "révolution de la dignité" (Lvov et ses défilés sous l'uniforme SS) contre l'est russifié (sic) par les méchants soviétiques, dont la région est gangrenée par l'orthodoxie chrétienne et le nationalisme pan-russe. Une analyse totalement partisane promue par les nationalistes ukrainiens eux mêmes. 

Naturellement les oligarques seront, ENFIN, dénoncés dans le cœur de l'article du triste Zbigniew Marcin Kowalewski. Mais pas un seul mot sur les oligarques "pro-occidentaux" comme l'hystérique Timochenko (égérie de la révolution orange de 2004), ou l'actuel Président Porochenko. Rien rien rien. Par contre dans le Donbass se sont les "contras" (référence aux groupes anti-révolutionnaires qui menèrent une lutte armée contre le régime communiste dirigé par Daniel Ortega au Nicaragua) qui dirigent l'insurrection contre Kiev. 

Très fort dans son analyse c'est la reprise en main des mouvements populaires par l'extrême droite, cette dernière n'étant même plus en poste dans les exécutifs des Républiques populaires. Et ce trotskiste explique : "La « contra » et les services spéciaux russes, qui sont passés à l’action, avaient besoin d’éléments plus combatifs que les bureaucrates du Parti des régions et du PCU. C’est pourquoi, le mouvement séparatiste a rapidement été pris en main par les réseaux de l’extrême droite nationaliste russe installés depuis longtemps dans le Donbass. Ils ont été aussitôt appuyés par des éléments d’extrême droite affluant en très grand nombre de Russie." 

Naturellement (une fois encore), Zbigniew Marcin Kowalewski relaie la propagande de Kiev, expliquant la venue en masse de soldats de la fédération de Russie dans les rangs de la milice (il cite même le chiffre de 30 à 40.000 soldats russes).

« ENSEMBLE» une organisation du Front de Gauche soutien de l'oligarchie ukrainienne ?
Mais voilà ce qu'oublie de dire Zbigniew Marcin Kowalewski et Ensemble 

La haine de l'URSS, des partis communistes, sous le faux prétexte de lutte contre la "bureaucratie" et le "stalinisme" occulte aux trotskistes une grande partie de leurs facultés d'analyses marxistes et internationalistes. Voilà quelques faits que Ensemble doit regarder en face : 

Ukraine : Révoltes des mineurs dans le Donbass, entre revendications sociales et politiques 

 
Rapprochement entre les syndicats de Lugansk et la Fédération syndicale mondiale (FSM) 

Voilà ce que Zbigniew Marcin Kowalewski, Inprecor et Ensemble ne diront jamais. 

Et bien sûr pas un mot sur la soit disant "opération antiterroriste" (ATO) dans le Donbass qui a causé plus de 5000 morts, des dizaines de milliers de blessés, des centaines de milliers de réfugiés. 

Pas un mot sur les crimes de guerre causés par les bataillons de la garde nationale ukrainienne (Aydar, Azov...) contre les populations civiles. 

Pas un mot sur les groupes néonazis qui dirigent l'Ukraine (notamment le Pravy sektor). 

Pas un mot sur les persécutions contre les communistes, les pacifistes ou les personnes qui se sont opposées au putsch de EuroMaïdan. 

Pas un mot sur la réhabilitation des collaborationnistes ukrainiens comme Stepan Bandera (responsable de la mort de milliers de juifs et polonais entre 1941 et 1945). 

Bref Zbigniew Marcin Kowalewski, Inprecor et Ensemble ne parlent pas de la situation en Ukraine, ne parlent pas des ukrainiens, mais vomi sa bille contre tout ce qui représente de près ou de (très) loin l'URSS. 


Ensemble, une officine trotskiste soutien de l'oligarchie ukrainienne ? la question est posée 

Ensemble avoue t-elle être une branche française du Bureau exécutif de la Quatrième Internationale - Secrétariat Unifié, dont les articles de la revue "Inprecor" sont souvent partagés ? Les adhérents d'Ensemble qui ont tenu leur congrès ce weekend approuvent-ils ces positions internationales gauchistes ? Ensemble soutien t-elle la junte fasciste de Kiev ? Pourquoi les partis du Front de gauche (PCF et PG) qui ont combattu le coup d’état en Ukraine ne condamnent pas cette article ?
 
Nicolas MAURY
 

SOURCE:

Commenter cet article