Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

******

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par Michel El Diablo

L'Europe sociale, un mensonge!

Le 29 mai 2005 c'était NON au Traité Constitutionnel Européen

ce 30 mai 2015 ce sera NON à la casse sociale

OUI au progrès social,

à la paix et à la souveraineté nationale

OUI à la sortie de l'euro et de l'OTAN fauteur de guerre!

Le 29 mai 2005 le peuple français s'est -malgré le matraquage médiatique dominant- prononcé très majoritairement par referendum contre le Traité constitutionnel européen qui visait à constitutionnaliser les politiques réactionnaires de libre échange.

La droite et le parti socialiste en phase avec l'Union européenne en imposant en 2008, un traité parfaitement identique, Hollande s'engageant mensongèrement en 2012 à la renégociation du traité budgétaire ont violé cette décision majoritaire faisant ainsi la preuve que l'Union européenne et ses traités carcans se construisait honteusement contre la volonté du peuple et contre ses intérêts.

En France, en application de ces traités et en conformité avec les intérêts des oligarchies européennes les politiques d'austérité, de démantèlement des conquis de la Libération (nationalisations des secteurs clés, sécurité sociale, régime des retraites, garanties et droits sociaux, justice prud’homale …) se poursuivent et s'aggravent.

La Grèce

​Jean-Claude Juncker président de la Commission européenne

​Jean-Claude Juncker président de la Commission européenne

En Europe l'exemple de la Grèce montre que les efforts du nouveau gouvernement issu de la volonté populaire d'en finir avec la politique inhumaine de la Troïka se heurte à l'intransigeance sans concession des institutions européennes.

La preuve est donc faite que dans le cadre européen, dans le respect des traités, dans la zone euro, il n'est pas possible de rompre avec les politiques d'austérité ou de seulement prendre des mesures en faveur des travailleurs!

Parce que l'Union européenne est une construction politique qui dès l'origine a été bâtie et s'est dotée d'institutions destinées à faire prévaloir les intérêts de l'oligarchie, à rendre impossible toute autre politique que celle du « marché libre et non faussé », à permettre de bafouer la souveraineté populaire, à tenir le peuple à distance en violant sa souveraineté!

La CES

Et entre autres institutions elle s'est doté de structures syndicales, la Confédération européenne des syndicats (CES) reconnues et financées par la Commission européenne et destinées à préserver l'illusion d'une "Europe sociale " qui pourrait être atteinte bien sûr si on est raisonnable et si comme la CFDT on pratique le "dialogue social", c'est à dire si on est à la dévotion du patronat.

Avec les résultats que l'on peut voir : des reculs sociaux récurrents, la misère et le désespoir qui s'étendent, la richesse insolente qui s'accumule à un pôle de plus en plus minoritaire de la société.

Et c'est ainsi que devant la montée des luttes en Allemagne (les cheminots et les métallos en particulier) et dans d'autres pays européens (Portugal, Espagne) la CES se garde bien de les populariser face au silence complice des grands médias et surtout d'organiser leur coordination afin de les amplifier et de créer les conditions de victoires fussent-elles partielles.

La lutte pour la paix

Par ailleurs, que reste-t-il de cette prétention européenne d'avoir assuré la paix sur notre continent quand l'UE reconnaît à nos portes un régime issu d'un véritable coup d'état, qui bombarde ses propres populations et qui comporte des partisans nazis dans son gouvernement comme on peut le constater en Ukraine!

Et quand les puissances occidentales, UE comprises au Moyen orient, en alliance de fait avec le Qatar et l'Arabie saoudite financent et soutiennent les pires ennemis de toute civilisation et viennent de leur livrer Palmyre!

C'est donc pour toutes ces raisons, qui sont des raisons syndicales de défense conséquente des intérêts des travailleurs, que nous considérons que l'idée de changer l'Europe de l'intérieur est un mensonge et que nous participons au rassemblement de ce samedi 30 mai 2015 à l'Assemblée nationale

place du Palais-Bourbon à Paris,

à partir de 14 h

 

Le Front Syndical de Classe

Le 21 mai 2015

 

SOURCE:

Commenter cet article