Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, hors tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

******

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

 

Publié par El Diablo

montage d'illustration

montage d'illustration

A quelques jours du 51ème congrès de la CGT, nous recevons du courrier de nos lecteurs et lectrices. Nous publions ci-dessous des extraits d’une de ces lettres. Extraits :

 

« Dans les 5 thèmes de ce document, l’analyse de la crise du capitalisme et de ses racines est absente. On constate que le but final de la lutte de la CGT n’est plus la disparition du patronat, remplacée par une vague formule sur une « transformation sociale » qui n’est pas définie.

Thème 1 :

Evoque la Charte d'Amiens de 1906 mais se garde bien d'en citer la phrase principale : « La CGT groupe, en dehors de toute école politique, tous les travailleurs conscients de la lutte à mener pour la disparition du salariat et du patronat »… Quelques lignes plus loin un bref rappel de l'affrontement de classe est vite chassé par la vision d'un coût du capital de plus en plus lourd.

Suit un long développement sur les territoires et les nouveaux rapports qui s'établissent à ce niveau avec les entreprises. Le concept d'exploitation de la force de travail disparaît. On ne parle du capitalisme et de la disparition du salariat et du patronat mais du rôle émancipateur du travail.

Une grande place est réservée au Ingénieurs Techniciens et Cadres sans que clairement les problèmes et la place de ces catégories dans la production ne soient évoqués…

La résolution est au ras des pâquerettes, même si la formule « syndicalisme de classe et de masse » refait une apparition sans qu'aucune conséquence n’en découle.

 

Thème 2 :

Une phrase donne le ton: «  La confédération, en impulsant sa démarche, en animant des campagnes, permet à toute la CGT d'aider les salariés à s'emparer de la stratégie de l'entreprise, de l'administration, afin que la finalité de leur travail réponde aux besoins sociaux » ??...

Tout au long du thème revient le terme de « transformation sociale » sorte de potion miracle qui va résoudre les problèmes. Qu’en est-il de la disparition du salariat et du patronat ?

 

Thème 3 :

Les deux premières affirmations évacuent la lutte des classes : « La réponse aux besoins exprimés par les salariés s'établit à partir d'une visée de transformation sociale dont le travail, dans toute ses dimensions, est une des principales portes d'entrée »…

A partir de telles affirmations la définition des composantes sociétales oublier le patronat ! : « Ces composantes sont : les autres organisations syndicales, le politique et le monde associatif »…

Le thème est centré sur le « syndicalisme rassemblé ». Le syndicalisme rassemblé est décrit comme une orientation fondamentale, un but en soi. Rassemblement sur quelles bases pour faire quoi ? Un peu plus loin une référence est faite au partage des richesses sans un mot sur l'antagonisme capital travail.

Sur les rapports avec le politique, l'indépendance est le fil conducteur sauf qu’il n'y a pas un mot sur l'appel à voter Hollande en 2012.

 

Thème 4 :

Il n'y a aucune analyse ni de la mondialisation capitaliste, ni de l'impérialisme. Le texte en reste à la surface des choses pour éviter le fond. ..

Thème 5 :

La démocratie dans la CGT est une longue liste de lieux communs. "La CGT œuvre pour que le travail soit source d'épanouissement, d'émancipation. C'est l'ambition qu'elle se donne: transformer le travail pour gagner la transformation sociale". Ce vieux thème réformiste est devenu le fil conducteur de l'action de la CGT!

 

En conclusion, le texte d'orientation est très orienté vers le réformisme. Je pense qu'il faut attaquer le document en mettant en lumière les réalités de l'exploitation et en recherchant les causes qui conduisent à son approfondissement pour terminer sur l'idée qu'une CGT moderne, c'est une CGT de lutte de classe s'appuyant sur la masse des salariés. Il ne faut pas s'embarquer sur les détails là où précisément le document cherche à entraîner le débat.

 

SOURCE:

 

Commenter cet article