Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Information

1 Mon blog est un blog militant indépendant, sans prétention, bien évidemment non-commercial et totalement amateur. Les images (photos , dessins, vidéos), les textes dont je ne suis pas l'auteur ainsi que les musiques et chants seront supprimés de mon blog sur simple demande par courriel.

2 Je publie textes et communiqués émanant d'auteurs et d'organisations diverses.Ces publications ne signifient pas que je partage toujours totalement les points de vue exprimés.

3 Je décline toute responsabilité quant au contenu des sites proposés en liens.

Salut et fraternité

El Diablo

Une adresse pour tout contact

et pour commenter les articles : 

moimicdup@gmail.com

Le blog d’El Diablo est un blog indépendant des partis politiques et des syndicats - Sa ligne éditoriale est progressiste et franchement euro-critique.  Il a vocation à nourrir le débat dans un esprit ouvert, or tout sectarisme et tabous. Dans ce cadre, défenseur de la liberté d'expression, il donne à connaître des points de vue divers, y compris ceux qu'il ne partage pas forcément.

 

 

« Celui qui combat peut perdre, mais celui qui ne combat pas a déjà perdu. »

Bertolt Brecht

Les vérités qu’on aime le moins à apprendre sont celles que l’on a le plus d’intérêt à savoir.

Proverbe chinois

Ça devient difficile d'être de gauche, surtout si l'on est pas de droite

Guy Bedos 

DÉCLARATION de l’ACADÉMIE FRANÇAISE

sur l'ÉCRITURE

dite « INCLUSIVE »

adoptée à l’unanimité de ses membres dans la séance du jeudi 26 octobre 2017

Prenant acte de la diffusion d’une « écriture inclusive » qui prétend s’imposer comme norme, l’Académie française élève à l’unanimité une solennelle mise en garde. La multiplication des marques orthographiques et syntaxiques qu’elle induit aboutit à une langue désunie, disparate dans son expression, créant une confusion qui confine à l’illisibilité. On voit mal quel est l’objectif poursuivi et comment il pourrait surmonter les obstacles pratiques d’écriture, de lecture – visuelle ou à voix haute – et de prononciation. Cela alourdirait la tâche des pédagogues. Cela compliquerait plus encore celle des lecteurs.

Plus que toute autre institution, l’Académie française est sensible aux évolutions et aux innovations de la langue, puisqu’elle a pour mission de les codifier. En cette occasion, c’est moins en gardienne de la norme qu’en garante de l’avenir qu’elle lance un cri d’alarme : devant cette aberration « inclusive », la langue française se trouve désormais en péril mortel, ce dont notre nation est dès aujourd’hui comptable devant les générations futures.

Il est déjà difficile d’acquérir une langue, qu’en sera-t-il si l’usage y ajoute des formes secondes et altérées ? Comment les générations à venir pourront-elles grandir en intimité avec notre patrimoine écrit ? Quant aux promesses de la francophonie, elles seront anéanties si la langue française s’empêche elle-même par ce redoublement de complexité, au bénéfice d’autres langues qui en tireront profit pour prévaloir sur la planète.

 

 

Archives

*****

Publié par El Diablo

Les « frondeurs » socialistes en Seine-Maritime et les raisons de la colère sociale - FAUT-IL SAUVER LE PS ?

Extraits d'un article de Paris-Normandie du 28 février 2016, liens vers deux articles du 30 mai et du 1er juin (Normandie-actu) et commentaires d'Action communiste.

« Tout ne va pas pour mieux, c’est certain. Les militants ne sont pas écœurés. Déboussolés, ce serait un peu fort. Disons qu’ils cherchent à avoir l’aiguille dans le bon sens pour 2017, euphémise Matthieu Brasse, secrétaire de la section socialiste du Havre. Entre le gouvernement et le parti, nous ne sommes pas à 100 % sur la même longueur d’ondes. »

Il va falloir choisir. Entre faire des procès aux militants CGT et mener une politique de « gauche ». Le message ne sera sans doute pas très clair au Havre où un militant CGT comparait devant le tribunal sur plainte du Parti socialiste. Les électeurs et les militants de gauche qui ont voté Hollande se sentent floués, trahis. Ils sont en colère. Ce sont les raisons de la colère qu'il faudrait analyser. [Action Communiste]

« Au niveau des militants, ça ne suscite pas l’adhésion, renchérit Dominique Chauvel, députée de la 10e circonscription de Seine-Maritime et maire de Saint-Valéry-en-Caux. Elle vient de quitter le groupe socialiste à l'Assemblée nationale. Quand il y a une telle levée de boucliers, il ne faut pas passer en force. » Elle refuse toutefois de tirer à vue sur le gouvernement : «  Le gouvernement a fait de bonnes choses et aussi de mauvais choix. »

Quelles bonnes choses ? Dominique Chauvel n'a cessé de voter contre les lois concernant le travail et les salariés. Ce n'est pas l'essentiel, le travail et les salariés, pour un parti qui se prétend « socialiste » et de « gauche » ? [ Action Communiste].

« Il va falloir revenir aux fondamentaux du Parti socialiste, aux origines avec la Section française de l’Internationale ouvrière !, préconise Nicolas Vincent, un autre militant. »

Eh bien, bon courage ! Voici ci-dessous un extrait du texte fondateur de 1905 au congrès unificateur de la SFIO :

« 1° Le Parti socialiste est un parti de classe qui a pour but de socialiser les moyens de production et d'échange, c'est-à-dire de transformer la société capitaliste en une société collectiviste et communiste et pour moyen l'organisation économique et politique du prolétariat. Par son but, par son idéal, par les moyens qu'il emploie, le parti socialiste n'est pas un parti de réforme mais un parti de classe et de révolution ».

Il va falloir ramer dur pour revenir aux origines. [Action Communiste]

**********

Dans la situation actuelle, de telles positions ne visent qu'à se donner une bonne conscience de « gauche ». Il vaudrait mieux admettre honnêtement que le gouvernement socialiste et le parti socialiste sont devenus la « seconde droite », comme le dit fort justement Frédéric Lordon. Tout autant zélés que la droite pour appliquer les recettes austéritaires de la Commission de Bruxelles. Le moins que ces militants socialistes pourraient faire, c'est d'oser, ce qu'ils ne font pas, critiquer la politique de l'Union européenne à l'origine de toutes ces lois pro-capitalistes et quitter ce parti qui lui est totalement inféodé. Bientôt le PS mènera campagne pour signer le TAFTA. Et eux ? Ils se préparent à faire campagne pour le Parti socialiste aux prochaines présidentielles et législatives? Pour encore une fois aider le PS à berner les électeurs de gauche ?

Le parti socialiste, avec ce gouvernement, s'est définitivement déconsidéré. Il désespère le monde ouvrier et salarié. Il ouvre un boulevard au Front National. Qu'est-ce que ces socialistes « critiques » veulent-ils chercher à sauver ? Une alliance avec la droite au second tour des présidentielles ?

Action Communiste

 

SOURCE:

Commenter cet article